Articles

02/01/11 (B585) Manifestation unitaire historique de l’opposition, le 1er janvier 2011 à Djibouti-ville à l’appel de l’UAD. Une foule nombreuse et compacte avait répondu à l’appel de l’opposition pour dire « NON » au 3ème mandat. (Info ARD / réalité)

Le samedi 1er janvier 2011 restera dans les annales comme une journée historique de manifestations populaires contre le troisième mandat illégal et pour le changement démocratique à Djibouti après trois décennies de dictature post-coloniale du RPP.

Moins de trois jours après l’intervention arrogante et décalée du candidat déphasé de l’UMP, la rue djiboutienne a réagi pour signifier pacifiquement à l’usurpateur du palais de l’escale que son temps était désormais fini.

Et en ce premier jour de l’an 2011, ce sont plusieurs dizaines de milliers de citoyens qui se sont rassemblés à l’avenue Nasser à l’appel de l’UAD pour crier leur rejet définitif de la dictature ubuesque d’IOG et confirmer leur soutien total à l’alternance démocratique incarnée par l’Union pour l’alternance démocratique UAD, coalition des partis de l’opposition nationale déterminée à sauver notre pays.

Face à l’imposteur de Haramous, des milliers de Djiboutiens épris de liberté ont répondu présents en ce samedi après-midi. Les dirigeants des trois partis ARD, UDJ et MRD unis contre la présidence à vie du dictateur auteur de la régression de Djibouti tiennent là une revanche historique contre le fraudeur de 1999 et 2003.

Le bouter pacifiquement d’un pouvoir usurpé et instaurer enfin un état de droit au bénéfice de toutes les composantes nationales et de toutes les régions de notre cher pays reste une priorité sacrée.

La lutte ne fait que monter en puissance et s’amplifiera dans les prochaines semaines pour la dignité du peuple djiboutien qui aspire au changement démocratique et à la liberté à l’instar de tous les peuples libres du monde.

Quant au parvenu entré au palais de l’escale il y a plus de trente ans dans le sillage de son oncle GOULED, il devra justifier un jour ou l’autre de la fortune amassée au dépens du peuple djiboutien réduit de son fait à l’un des plus pauvres du continent africain en l’espace d’une décennie.

Non content d’avoir réduit notre pays au rang d’un Etat mendiant, il espère rempiler pour parachever son œuvre destructrice et s’enrichir un peu plus sur le dos du peuple djiboutien.

Puisse le rassemblement monstre de ce samedi 1er janvier 2011 l’en dissuader définitivement..

Les photos illustrent l’ampleur de la mobilisation.

01/01/11 (B585) LDDH / NOS MEILLEURS VŒUX POUR 2011 – SOLIDARITE AUX POPULATIONS SOMALIS QUE DIEU TOUT-PUISSANT LES ACCOMPAGNE AFIN DE LIBERER LEUR PATRIE



Le Président
NOS MEILLEURS VŒUX POUR 2011
SOLIDARITE AUX POPULATIONS SOMALIS
QUE DIEU TOUT-PUISSANT LES ACCOMPAGNE AFIN DE LIBERER LEUR PATRIE


Faut-il considérer les Troupes d’Amison comme des Troupes mercenaires de l’Union Africaine (UA) ?

Les Peuples Africains n’ont pas besoin d’argent pour tuer des populations civiles d’un autre pays Africain, ils n’ont pas besoin de l’argent sale en provenance des Forces tueuses de Chine, du Pentagone ou d’ailleurs pour participer à la politique d’Extermination des Populations de Mogadiscio et celles de l’Ogaden.

Oui les Peuples Africains n’ont besoin que de la Paix sans aucune présence des Forces Etrangères ni Onusiennes, sans aucune ingérence dans les affaires intérieures et spécifiques à chaque Pays conformément à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée par les Nations Unies .

Laissons au Peuple Africain de choisir librement sans Interférence Extérieure, sans intervention et imposition par des militaires venus de l’Etranger, voir même par les forces mercenaires d’Amison ou des Casques bleus.

C’est pour ces uniques raisons que la Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) demande à tous nos frères et Chefs d’Etat Africains d’exiger le départ immédiat des Forces mercenaires et tueuses de l’Ouganda et du Burundi, comme l’avait fait et tout en suivant l’exemple du Premier Ministre Meles de l’Ethiopie, qui avait retiré en janvier 2008 le jour de l’Epiphanie toutes ses troupes de la Somalie du Sud.

A l’Ouganda et au Burundi Chrétien de mettre fin aux Crimes de Guerre, Crimes de génocide qu’ils perpétuent depuis plus de cinq ans à Mogadiscio, en quittant, dans les plus brefs délais, Mogadiscio.

NOEL ABDI Jean-Paul

01/01/11 (B585) Depuis Bruxelles, le CDS adresse ses voeux à toute la population djiboutienne.

MEILLEURS VŒUX du CDS AU PEUPLE DJIBOUTIEN POUR 2011

A l’aube de 2011 au nom de Congrès djiboutiens pour la solidarité ( CDS)

Je voudrais exprimer le chaleureux souhait au peuple djiboutiens .De vœux de paix, de stabilité, de changement démocratique.

L’année 2010 s’achève dans la doute et une attente qui pèse sur l’esprit.

Celle de l’élection d’avril 2011 et la candidature illégale de président : Ismail OMAR GUELEH ;

Le CDS est avec le mouvement djiboutien contre la candidature de Gueleh pour un troisième mandat. Grâce à la mobilisation de l’ UAD et de toutes les forces démocratiques de Djibouti.

Le
CDS condamne la violence contre les manifestants innocents des Assajoks et demande de leurs libérations immédiates.

BRUELLES, 01 jenvier 2011
Ismail BOUH ROBLEH
Président de CDS

01/01/11 (B585) L’actualité en image avec les nouveaux dessins que Roger Picon offre chaque semaine aux lectrices et lecteurs de l’ARDHD. Il a chargé l’équipe de présenter ses meilleurs voeux personnels pour 2011à toutes et à tous

01/01/11 (B585) Point de vue (lecteur) Halte au double jeu. Ne nous laissons pas anesthésier par ceux qui, comme Aref, cherche à nous endormir pour mieux nous imposer un dictateur à vie. Après il sera trop tard ! (lecteur) (Mis à jour le 2/01)

Bonjour à tous et bonne année à mes soeurs et frères.

J’ai été particulièrement dégoûté de lire les informations sur le rôle qu’Aref a joué aux côtés d’avocats aussi sulfureux que Vergés et tordus que Dumas, pour apporter son soutien à un dictateur battu par le scrutin démocratique et le suffrage populaire, et qui veut pourtant se maintenir par la force dans son fauteuil.

Mais au fond, je comprends !

Comme vous l’avez dit avec votre humour habituel, sur notre « site de référence », notre « ancien champion » a probablement perdu la main. Alors, il doit absolument s’entraîner pour « assurer », lors de la grande épreuve d’avril 2011, où il devra être brillant pour défendre le fauteuil de Guelleh, contre la volonté populaire.

En Côte d’Ivoire, il participe donc à une épreuve de préparation physique, pour vérifier sa bonne forme…

Décidément cette famille Afar, qui se prétend alliée de nos hautes autorités traditionnelles, a toujours sacrifié la cause des Afar pour ses intérêts personnels … et pas que des Afar, mais de l’ensemble de la population djiboutienne ! Doit-on rajouter que cette famille se vante de descendre des « collabos ? » qui ont vendu nos terres à l’occupation coloniale ?

Prenez l’oncle Dileita ! En sa qualité de premier ministre, non seulement il cautionne chaque jour, les exactions contre les populations sans défense, dans le nord, mais il n’a pas protesté non plus, contre la répression sauvage dans le Cercle d’Ali Sabieh.

L’avez-vous jamais entendu prononcer le moindre mot de compassion ou de réprobation ? Jamais, jamais ! Non, il se tait !

Potiche parmi les potiches, il couvre de son aura de PM, tous les crimes collectifs, les exécutions extra-judiciaires, les mesures contre nos jeunes (emprisonnement sans motif), répression à balles réelles, les exactions contre les nomades et la ruine économique du pays.

Peu lui importe probablement ! A partir du moment où il a un beau bureau (une belle voiture, une belle villa et de quoi manger), rien de concret à faire et surtout qu’il touche son salaire, auquel s’ajoute probablement, comme vous l’avez encore dit sur l’ARDHD, des droits de tirage personnels sur la prévarication et le détournement des biens publics.. Il encaisse et il se tait.

Eh bien, le neveu Aref, c’est presque pareil ! Mais lui il agit en plus dans la duperie. C’est un menteur chevronné.

Mes chers soeurs et mes chers frères, ne l’écoutez jamais. S’il vous dit que vous avez une belle chemise, c’est qu’il est déjà en train de vous voler votre portefeuille.

Je vous aurai prévenu. C’est la peste !

Au moins, des êtres aussi ignobles, inhumains et méprisables qu’Hassan Saïd, le p’tit Zak ou Djama grandes oreilles, pour ne citer qu’eux, ils assument leurs crimes. Ils ne cherchent pas à nous faire croire qu’ils sont des moutons dociles. Ils ne cherchent pas à nous dire qu’ils sont hostiles aux crimes, à la torture et à la sauvagerie.

Ce sont des brutes et ils agissent en brute.

Tandis qu’Aref, lui, qui les cotoie, qui les défend (cf le procès contre l’ARDHD), voudrait toujours nous faire croire qu’il défend les Afar et toute la population djiboutienne. Vénal parmi les vénals, il joue son double jeu, en permanence.

Il soutiendra Guelleh et le régime. Mais (l’a-t-il compris ?) jamais il n’obtiendra autre chose que de l’argent et pas de responsabilité. Parce que le clan dominant ne fera jamais confiance à un Aref d’origine Afar.

Sachez que si le régime de Guelleh tombe, Aref sera capable de nous dire qu’il n’a accepté ce poste d’avocat de la Présidence que pour pratiquer la résistance dans l’ombre, pour mieux saper les fondements de son régime … Blabla, rien que du blabla …

Quand on pense qu’il est devenu un actionnaire de référence du Journal Bakchich (acquisition réalisée avec des fonds venant de quelle provenance : détournement, trafic, … ?), cela confirme mes propos sur son double jeu.

De par son nom même, ce média est censé dénoncer la corruption des dirigeants. Et maintenant c’est un Aref, un actionnaire de référence, qui va défendre les dictateurs corrompus. Une preuve de plus de la véracité de ce que j’avance et de la duplicité du personnage.

Bonne année et ne laissons pas des individus sans moralité ni conscience comme Aref, participer à la ruine de notre pays, de ses institutions et de sa cohésion sociale.