08/05/08 (B446-B) Radio-Trottoir / La richesse et le patrimoine des Généraux djiboutiens, en particulier celui de Fathi, comparés au manque de moyens des Forces armées et aux réductions drastiques de la paye des hommes du rang et des sous-officiers (Un Lieutenant-Colonel)

Bonjour M. le Président de l’ARDHD,

Je vous serais extrêmement reconnaissant si vous acceptiez de publier cet article sur votre site. Je sais qu’IOG lit chaque jour vos articles, car votre site est vraiment celui de l’opposition. Et pourtant le peuple en est privé.

Je suis Lieutenant-Colonel des forces Armées Djiboutiennes. Aujourd’hui je suis particulièrement déçu par nos responsables, dans cette crise que subit notre pays et notre incapacité à y faire face militairement, comme cela serait notre rôle.

Cette présence érythréenne sur notre territoire est insupportable et elle est très grave. La République de Djibouti a confié à notre Chef d’Etat-major général des Armées (CEMGA), le général Fathi Ahmed Houssein, la lourde tâche d’assurer la défense du pays et la sécurité de ses habitants.

Avec mes collègues officiers, nous avons compris qu’il avait pris cette haute responsabilité à la légère. Peut-être même aurait-il pu avoir été impliqué, comme le dit la rumeur, dans des relations avec des épouses de subordonnés et des affaires de corruption ?

Je n’ai pas de preuve sur le premier point, mais concernant le second, je peux vous confirmer officiellement que le Général, qui prétend nous commander et nous montrer l’exemple, vient d’acquérir récemment un terrain de 2000 m2 à coté de la résidence Haramous d’IOG (un hasard ???) à M. Mohamed Koumaneh, l’ancien Ambassadeur de Djibouti à Paris, marié à la nièce de Gouled.

Le Général Fathi
va l’offrir à son fils Ramsis, qui est dentiste.

Par ailleurs il fait construire un immeuble sur un  autre terrain proche aussi d’Harmous pour le louer à l’Ambassade du Quatar.

Mais ce n’est pas tout !

Sur le plan de Djibouti ci-dessou, j’ai noté toutes les propriétés qu’il a achetés entre 2007 et 2008. Un capital hors norme que ne permet pas la solde même d’un Chef d’Etat-Major ! Alors que nos militaires n’ont même pas de quoi manger convenablement sur le terrain, ni les moyens matériels pour assurer la défense du pays..

Repères sur le plan :

1) le terrain de 2000m2 achetés à M.Koumaneh

2) l’immeuble de plusieurs étages à louer pour l’ambassade du quatar

3) l’ancienne villa militaire du colonel Haissama (dont les enfants ont été déshérités après sa mort) a été donnée au fils du Général Fathi, Nachat qui est médecin militaire. Il l’a revendu illégalement et a construit 2 villas à coté.

4) la villa du Général qu’il a achetée en 1996 (une sorte de Palais !)

5) la Mosquée Moulki financée probablement avec des fonds qui auraient pu avoir été détournés par le Général, dit-on en ville,

6) Un lotissement de quatre maisons qui sont louées aux FFDJ

7) 4 villas aux Salines

8) Les villas dans la cité Maka Moukarama qui sont louées à la société LOOTA

9)Les deux hangars en face du CCO, Caserne de Zakaria, qui sont gardées en permanence par des militaires. L’un des deux appartient au Général Zakaria. Ils sont loués respectivement au Croissant rouge et à une societé de construction djiboutienne.

10) Le ranch du Général Fathi.

Cette liste est loin d’être exhaustive. Il y en a des dizaines d’autres. Nous avons seulement identifié sur ce plan, les propriétés qui nous semblaient les plus visibles et les plus chers. La majorité sont situées en bordure de mer …. Les autres sont disséminées dans la Ville.

Chaque année, l’Armée reçoit une subvention de 5 millions $ qui est donnée par la coopération US. Pour sortir de l’argent de la Banque où ils sont versés, il faut absolument les signatures conjointes du Général Fathi et de son adjoint le Général Zakaria …..

Le Président IOG sait-il tout cela ? A notre avis, c’est OUI ! Il ne peut pas l’ignorer, car ses multiples services de renseignement fonctionnent à plein régime et ils recoupent toutes les informations.

Lui qui s’appuyait en priorité sur l’Armée, lui qui a “gâté” sa Garde républicaine, pour s’assurer qu’elle le défendrait personnellement, a-t-il sacrifié volontairement ou par laisser-aller, la défense de notre territoire.

Il ne peut pas continuer à protéger “des violeurs”, des assassins et des hommes corrompus, qui se sont désintéressés de leurs responsabilités pour privilégier leurs intérêts personnels, à grande échelle, même si on se limitait à la liste des propriétés que nous avons présentée ci-dessus.

Le temps n’est-il pas venu de prendre des mesures exceptionnelles ? Ces Généraux doivent répondre de leurs actes et non seulement expliquer leur enrichissement honteux, mais restituer aux Forces armées, les sommes qu’ils leur ont dérobées.