23/06/08 (B453) A Djibouti, seuls les crimes et délits sont récompensés ! Le monde et la morale “à l’envers”.

Comme nous l’avions souvent écrit, seuls les crimes, les délits et la corruption sont récompensés à Djibouti par Guelleh.

L’annonce de la décoration de Djama “Grandes oreilles” et d’Hassan “Madobeh” sont une nouvelle insulte faite à la Justice française qui les a condamnés en première instance à des peines de prison ferme pour de graves délits.

Plus qu’une insulte, c’est une provocation à l’encontre de la République française et de ses institutions, à un moment où la République de Djibouti et surtout le peuple djiboutien a grand besoin de la France pour l’aider à protéger ses frontières de l’agression érythréenne.

Nouvelle provocation de
Guelleh ? Pied de nez à Sarkozy ? Guelleh est-il devenu “raide” fou, comme le prétendent de nombreux observateurs sur place ?

Chacun appréciera cet acte délibéré et irresponsable commis par Dileita, le jour même où Madame de Vaivre, Vice-Présidente de l’ARDHD recevait la plus haute décoration française, en récompense de ses combats en faveur des droits de l’Homme à Djibouti….

Maintenant, il est prouvé que Guelleh ne sait récompenser que les criminels, les malfrats et les corrompus qui l’entourent.