28/09/08 (B467) AFP / Cargo ukrainien: les pirates somaliens réclament 20 millions de dollars de rançon (Info lectrice)

Les pirates somaliens qui ont capturé un cargo ukrainien avec une cargaison de chars et d’armement, ont confirmé dimanche être encerclés par plusieurs navires de guerre étrangers et réclamé une rançon de 20 millions de dollars, a déclaré à l’AFP leur porte-parole.

“L’équipage n’est pas blessé et est en sécurité. Nous demandons 20 millions de dollars” (13,6 millions d’euros) de rançon pour libérer le cargo et l’équipage, a déclaré à l’AFP Sugule Ali, porte-parole de ce groupe de pirates, joint sur le cargo via un téléphone satellitaire.

“Il n’y a pas de pénurie de nourriture à bord et toutes les personnes à bord sont en bonne santé, y compris nous-mêmes”, a-t-il affirmé.

Le cargo Faina, dont la cargaison était destinée à l’armée kényane, a été détourné jeudi par des pirates au large de la Somalie alors qu’il se dirigeait vers le port de Mombasa (sud-est du Kenya) avec à son bord 17 Ukrainiens, trois Russes et un Letton.

Plus tôt dimanche, un haut responsable somalien avait indiqué à l’AFP que “trois navires de guerre (étaient) en train de pourchasser les pirates”.

“C’est vrai, nous sommes encerclés par trois navires de guerre et nous pouvons en voir d’autres au loin”, a confirmé le porte-parole des pirates.

“Nous n’avons pas peur de leur présence, cela ne nous forcera pas à abandonner le bateau et ne nous empêchera pas de réclamer de l’argent”, a-t-il prévenu.

Plusieurs chefs coutumiers et pêcheurs de la ville côtière d’Harardhere (410 km au nord de la capitale somalienne Mogadiscio) avaient confirmé la présence de plusieurs bateaux de guerre étrangers, sans pouvoir préciser leur nationalité.

“L’un des navires est américain et les deux autres sont originaires de l’Union européenne”, a expliqué Bile Mohamoud Qabowsade, conseiller à la présidence de la région semi-autonome du Puntland (nord-est de la Somalie), où les pirates ramènent généralement les bateaux détournés.

Les ministères britannique, allemand et français de la Défense ont indiqué à l’AFP que leurs marines n’étaient pas impliquées dans cette opération.

Selon le ministère ukrainien de la Défense, le cargo transporte notamment 33 chars T-72 de conception soviétique livrés par Kiev dans le cadre d’uns vente d’armements au Kenya.

La Russie a dépêché le patrouilleur l’Intrépide vers les côtes somaliennes “en raison de l’intensification des attaques perpétrées par des pirates, y compris contre des citoyens russes”, avait indiqué vendredi la marine russe.

Vendredi, le Pentagone s’était également dit “préoccupé” par le détournement du cargo et avait affirmé étudier “les options possibles”.

Les côtes de Somalie, pays en guerre civile depuis 1991, sont devenues extrêmement dangereuses ces dernières années pour la navigation en raison d’une recrudescence de la piraterie.