06/02/09 (B484-B) XINHUA / Somalie : al-Shabaab dément toute implication dans le meurtre du directeur d’une radio de Mogadiscio.

Le mouvement islamique somalien al-Shabaab a déclaré jeudi qu’il n’avait aucun lien avec le meurtre, survenu mercredi, du directeur de la radio Corne de l’Afrique à Mogadiscio, la capitale somalienne.

Said Tahlil Ahmed a été abattu près de sa station de radio alors qu’il se rendait à pied à une réunion entre les chefs de file d’al-Shabaab et les directeurs de radios locales à Mogadiscio.

“Nos forces ne commettraient pas un acte aussi odieux, que nous condamnons très fermement”, a déclaré Cheikh Muqtar Robow Abu Mansuur, porte-parole du mouvement islamique, dans la ville méridionale de Baidoa, ancien siège du Parlement de transition somalien et située à 245 km à l’ouest de Mogadiscio.

M. Abu Mansuur, qui est basé à Baidoa depuis le retrait des troupes éthiopiennes fin janvier, a annoncé qu’al-Shabaab avait ouvert une enquête sur le meurtre et demandé à ses combattants d’en appréhender les auteurs.

Depuis le meurtre, des rumeurs circulent sur l’implication d’al-Shabaab.

M. Abu Mansuur a adressé ses condoléances à la famille du directeur de la radio Corne de l’Afrique, le plus important média à Mogadiscio.

Said Tahlil Ahmed, le deuxième journaliste somalien tué cette année, avait pris la direction de la station de radio en 2007, après que son précédent directeur eut été tué dans une explosion.

La Somalie est l’un des pays les plus dangereux pour les journalistes. L’année dernière, une dizaine de journalistes ont été tués dans ce pays ravagé par deux décennies de guerre civile.