10/03/11 (B594) Deux candidats à la présidence ! Le falsificateur et le faire-valoir ! (ARDHD)

Alors que l’enregistrement des candidatures à l’élection présidentielle est désormais clos à Djibouti, il ne resterait, sauf dépôt de dernière minute dont nous n’aurions pas eu connaissance, que deux candidats : le falsificateur et un faire-valoir recruté en dernière minute et subventionné par le premier … pour faire illusion. Sauf que ce faire-valoir n’a bien entendu, aucune illusion … Il est payé pour donner la réplique afin de valoriser son sponsor, qui ne sera donc pas élu à 100 %, mais à 99,9? %.

La seule incertitude repose désormais sur le chiffre des centièmes qui sera choisi par le dictateur et la fourchette est réduite. De 99,90 à 99,99 %. Chiche, on prend les paris ? Pourquoi perdre du temps à organiser des élections, dont le résultat est connu … Guelleh aurait pu mettre le budget consacré à la consultation, directement dans sa poche, en s’évitant une dépense inutile, au regard du fait qu’il n’y aura aucun enjeu.

Tous les candidats de l’opposition semblent avoir jeté l’éponge pour ne pas participer à une nouvelle mascarade électorale, sans suspens. Ali Abdillahi Iftin a tenu à expliquer les raisons de son retrait, en cohérence avec les réserves qu’il avait mises lors de l’annonce de sa candidature, à savoir le fait que Guelleh ne se présente pas.

D’autres candidats déclarés nous diront peut-être quelles sont leurs raisons, mais on peut déjà anticiper le fait qu’elles tourneront autour du même thème : on ne participe pas à un scrutin truqué …

Souvenons-nous de cette réplique “A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire”. N’est-ce pas IOG ???