08/12/2018 (Brève 1241) La présence militaire internationale en Afrique. Nouvelle forme de colonisation et surtout un risque pour la paix sur le continent ?

Outre la France qui possède des bases dans plusieurs pays : Djibouti, Côte d’Ivoire, Gabon, Tchad, Burkina Faso, Niger, Mauritanie, Centrafrique, Mali, Golfe de Guinée, … nous avons souvent évoqué la présence chinoise surtout en raison de l’installation de sa gigantesque tête de pont à Djibouti.

Nous venons de publier un article qui fait le point des implantations américaines avec aussi une tête de pont stratégique à Djibouti, mais aussi des bases dans de nombreux pays : Tchad, Soudan du Sud, Somalie, Sénégal, Centrafrique, RDC, Ouganda, Niger, Seychelles, Kenya, Ghana, Gabon, ….

Citons aussi (les données évoluent très vite et il est difficile de faire un point exhaustif et actualisé)

  • le Royaume Uni au Kenya et au Mali,
  • l’Allemagne au Niger et au Mali,
  • l’Inde à Madagascar et aux Seychelles,
  • la Turquie en Somalie,
  • Le Japon à Djibouti,
  • L’Italie en Libye et au Niger et aussi à Djibouti,
  • La Belgique au Mali,
  • L’Arabie Saoudite à Djibouti,
  • Les Emirats Arabes Unis, en Libye, en Erythrée, en Somalie et au Somaliland.

++ La Russie : maintenant, nous apprenons dans un article publié par Survie dans son numéro de novembre 2018, qui ne sera disponible gratuitement que dans quelques jours : https://survie.org/billets-d-afrique/2018/282-novembre-2018/article/make-empire-great-again, que l’URSS n’entend pas être en reste en fournissant des services de sécurité et du matériel “sensible” à de nombreux pays du continent. Bien qu’elle ait reçue une fin de non-recevoir à sa demande d’implantation à Djibouti, en raison d’un veto américain, elle entend bien maintenir sa présence militaire dans d’autres pays.