Articles

27/01/2017 (Brève 913) La Présidence de Djibouti : un panier de crabes familial, avec un Guelleh affaibli, incapable ‘arbitrer les luttes fratricides dans son clan (Source LOI)

Selon le dernier numéro de LOI (accès payant), les proches membres de la famille Guelleh, qui occupent des postes de premier plan, se battent entre eux. En ce moment, c’est à propos des élections régionales …

D’abord, toujours selon ce média, le beau-frère de Guelleh, Abdoulkader Kamil Mohamed, le premier Ministre aux pouvoirs très réduits, s’oppose (férocement ?) au gendre de Guelleh, le Ministre de la santé, Djama Elmi Okieh dit Djama Speed.

Mais ce n’est pas tout… Les deux personnalités citées ci-dessus, seraient en guerre ouverte avec le secrétaire général de la primature, fils du premier mariage de la Paulette avec Abdallah Kamil (ancien premier Ministre), Naguib Abdallah Kamil.


La gouvernance de Djibouti est désomais entre les mains d’une seule famille … nous n’allons pas citer tous les fauteuils qui sont occupés par les enfants et leurs conjoints, dans l’administration ou dans le privé, car la liste est trop longue.

Bref, s’il y avait encore des personnes mal informées, la République de Djibouti est devenue une entreprise familiale intégrée, mais les loups commencent à se dévorer, parce que le Roi perd ses griffes et que la Reine a fini par fatiguer tout son entourage, par ses caprices, ses dictats, son appétit à se méler de la politique et à donner des ordres aux Ministres, alors qu’elle n’a aucune fonction officielle qui pourrait donner une apparence de légitimité à ses interventions.