09/04/05 (B293) DJIBOUTI / UAD : Témoignage photographique de l’importante manifestation de l’UAD à Djibouti, contre Guelleh, qui a rassemblé des centaines de personnes, en dépit des menaces prononcées par la dictature (correpondant)

Ces photos ont été
prises lors du rassenblement de l’UAD le mercredi 6 avril 2005 dans l’après
midi – Avenue 13.

1 – Tous ceux qui le désirent
peuvent télécharger les originaux :
photo
1 (1,3 Mo) …… photo
2 (1,4 Mo)

2 – Pour obtenir les photos
en format agrandi :
cliquez ici (150 Ko env)



07/04/05 (B292B) ADD : la manifestation à Paris le 8 avril aura bien lieu comme prévu, avec l’autorisation officielle de la Préfecture. Merci à tous de continuer la mobilisation. De nombreux artistes seront présents.

La chanteuse et
militante comorienne NAWAL sera parmi nous le 8 Avril. Elle souhaite
marquer par sa présence et ses chansons sa solidarité
avec les femmes qui ont été violées par l’armée
gouvernementale et soutenir le Comité des Femmes Djiboutiennes
contre les Viols et l’Impunité qui se bat pour la reconnaissance
de ces viols comme crimes de guerre.

 

Deux griots maliens seront
également là pour manifester leur solidarité avec le
peuple de Djibouti, ils vont chanter et égréner tous les méfaits
de la dictature à Djibouti.

N’oubliez pas
le rassemblement prévu à partir de 10h30

Métro
Porte Dauphine
Sortie côté avenue Bugeaud / rue de la Faisanderie

Paris 16ème

La chanteuse djiboutienne
Ouwali sera non seulement présente mais
témoignera.

Et pour le bon déroulement
de la journée, tous ceux qui veulent prendre la parole et témoigner
doivent s’inscrire auprès de l’ADD organisatrice de la manifestation
soit par mail : ADD-Djibouti@hotmail.fr
ou 06 25 31 43 77.

PS : TV5, RFO, RFI
et l’AFP seront présents à partir de 14 heures au moment des
prises de parole des Partis politiques et des organisations françaises
et africaines.

06/04/05 (B292B) Communiqué de la LDDH sur les nombreuses arrestations arbitraires commises par le Régime sous les Ordres de Guelleh… et appel à la communauté internationale pour mettre un terme à ses agissements illégaux, manifestes et répétés.

COMMUNIQUE DE PRESSE
DU 5 AVRIL 2005
SUR LES ARRESTATIONS ARBITRAIRES
A LA VEILLE DU SOIT-DISANT SCRUTIN DU 8 AVRIL 2005

Quelle légitimité
peut-on accorder à un Chef de l’Etat, qui sera issu (car non légalement
élu) d’une élection présidentielle sans compétition,
sans aucun challenger, sans aucun autre candidat adverse ?

En vérité
ce genre de Chef d’Etat ne mérite aucune légitimité,
ni aujourd’hui, ni demain !

Que faire donc : face
à une élection sous les auspices de la force et de la terreur
même en pleine campagne pour un seul candidat ?

Qu’attendre d’une élection
anticonstitutionnelle source même des conflits prévisibles ?

Tous ensembles, il faut
tirer la sonnette d’alarme pour dénoncer toutes les causes et les sources
des conflits prévisibles !

A deux jours d’un scrutin
antidémocratique programmé pour le 8 avril 2005 en République
de Djibouti, et ce sans aucune garantie d’élections libres, sans aucun
contrôle des deniers publics et des biens sociaux largement détournés
à des profits personnels et/ou privés, sans aucune transparence
tant au niveau des processus électoraux, qu’au niveau des garanties
de la surveillance (CENI, Conseil Constitutionnel, Cour du Contentieux Administratif).

En effet, les conditions
pour la transparence des processus électoraux ne sont pas du tout acquises,
et les garanties de surveillance sont très loin d’être équilibrées.

La liberté d’expression
ainsi que la liberté de manifester pacifiquement sont constamment bafoués
en République de Djibouti.

C’est dans ce cadre que
la Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) lance un Appel pressant à
la Communauté nationale et internationale de se mobiliser pour mettre
fin à une dictature foncièrement sournoise, qui aujourd’hui
dévoile son vrai visage à travers des répressions souvent
violentes et sanglantes.

La Ligue Djiboutienne
de Droits Humains est depuis une semaine très préoccupée
par les arrestations massives des cadres et responsables politiques de l’Union
pour l’Alternance Démocratique (UAD) ;

La LDDH demande à
tous les défenseurs des Droits de l’Homme de se mobiliser pour mettre
fin à une dictature qui méprise l’ensemble des Accords ratifiés,
qui méprise les Accords de Paix du 12 mai 2001, qui méprise
la Constitution nationale, qui méprise tous les Instruments Nationaux
et Internationaux en vigueur en République de Djibouti ;

La Ligue Djiboutienne
des Droits Humains (LDDH) exige les libérations rapides et sans condition
de tous les détenus arbitrairement arrêtés, par les Forces
Armées, tant à l’intérieur de la République, que
dans la capitale, depuis l’ouverture de la campagne du soit disant scrutin
du 8 avril prochain.
M. NOEL ABDI Jean Paul


La liste des détenus sous les ordres du seul candidat et cumulativement
président illégalement en exercice.

iste provisoire
des membres de l’UAD
détenus et arrêtés arbitrairement :

– Madame Fato Omar, Présidente
de la section féminine ARD de Tadjourah,
– Mademoiselle Kadiga Omar,
– M. Hassan Mohamed Halloyta dit Dalga,
– M. Adan Mohamed Abakari,
– M. Abass Mohamed Osman,
– M. Habib Houmed Abdallah,
– Bourhan Abdoulkader dit Babyou,
– M. Hassan Ali,
– M. Houssein Robleh Dabar,
– M. Awad Robleh,
– M. Abdi Osman Nour, dit Indha-Bour,
– M. Siad Bouh Guessod.

06/04/05 (B292B) MANIFESTATION DE PARIS CONFIRMEE. Après quelques difficultés qui ont été aplanies aujourd’hui, la Préfecture de Paris autorise la manifestation du 8 avril à proximité de l’Ambassade de Djibouti.

Le rendez-vous des manifestants
est prévu à la sortie du Métro Porte Dauphine, côté
avenue Bugeaud / rue de la Faisanderie.

Nous vous donnerons des
précisions complémentaires dans la journée de jeudi.

Soyez nombreux à
venir dire NON à la dictature….

L’Ambassadeur de Djibouti
à Paris, qui était à l’origine des difficultés
semble avoir perdu, une nouvelle bataille contre l’opposition, qui a pu faire
reconnaître ses droits légitimes. Honte à lui, anti-démocrate
!!!

06/04/05 (B292B) Manifestations anti-Guelleh le 8 avril 2005 en Suède devant les Ambassades américaines et françaises. (Lecteur)

La communauté djiboutienne
des pays scandinaves s’est mobilisée, elle aussi, après la Belgique,
le Canada et la France, pour dire NON à Guelleh.

Je vous informe que une
manifestation se déroulera le 8 avril 2005 à Stockholm devant
les Ambassades des USA et de la France. Deux associations Djiboutiennes sont
à l’origine des mots d’ordre de manifestation. Toutes les banderolles
et les affiches ont été réalisées par nos soins.

L’ARDHD soutient cette action et elle recommande à toute la communauté djiboutienne des pays scandinaves et en particulier de Suède de rejoindre les manifestants pour signifier leur NON à Guelleh et à son régime dictatorial.