06/12/04 (B275) Communiqué de l’UAD – Exclusion du PDD de ses rangs.

UNION
POUR L’ALTERNANCE DEMOCRATIQUE
(ARD, UDJ,
MRD)

Djibouti, le 5 décembre
2004,

COMMUNIQUE

L’Union pour l’Alternance
Démocratique (UAD),

Fermement attachée
au principe de collégialité régissant toute prise de
décision en son sein ;

Rappelant sa
position maintes fois réitérés relatives aux conditions
préalables à sa participation à toute consultation électorale
;

Profondément
navrée
des violations répétées de ce principe
de collégialité perpétrées, notamment en août
et novembre 2004, par le président du Parti Djiboutien pour le Développement.
M. Mohamed Daoud Chehem, et cela malgré sa lettre d’autocritique
du 18 octobre 2004.

DECIDE :
En sa réunion
extraordinaire de ce dimanche 5 décembre 2004, de procéder à
l’exclusion pure et simple de ses rangs du Parti Djiboutien pour le Développement.
Cette décision prise à l’unanimité prend effet à
compter de ce jour.

Signé

Le
Président de l’UDJ
Ismaël Guedi Hared

Le
Président de l’ARD
Ahmed Youssouf Houmed

Le
Vice Président du MRD
Soulelman Farah Lodon

16/03/03 (B189) Texte du communiqué qui a été publié hier samedi 15 mars par l’UAD sous la signature des Présidents des quatre partis politiques qui composent l’UAD. (Info lecteur)

Suite à
la décision infondée du conseil constitutionnel rejetant son
recours en annulation des législatives du 10 janvier 2003, le meeting
pacifique de l’UAD du 14 mars courant a été comme prévu
un grand succès.

En réaction
à cette mobilisation générale, le régime a répondu
dès hier soir 22 heures par la provocation en procédant à
l’arrestation du Président du Mouvement pour le Renouveau Démocratique
et le Développement (MRD) M. Daher Ahmed Farah dit DAF.

M. Daher
Ahmed Farah est placé sous mandat de dépôt à la
prison centrale de Gabode sous le prétexte des « délits
de presse » suivants :

  • atteinte au moral des
    troupes,
  • diffusion des fausses
    nouvelles.

L’UAD dénonce
cette arrestation arbitraire ainsi que toutes les pressions et intimidations
dont sont victimes les responsables de l’Opposition depuis les législatives
du 10 janvier dernier.

Assurée
de la solidité de son unité d’action ainsi que de l’unitilité
des pratiques répressives cherchant à saboter ses actions pacifiques,
l’UAD:

1) Exige la libération
immédiate et inconditionnelle du Président du MRD, M. Daher
Ahmed Farah.

2) Prend à témoin
l’opinion nationale et internationale sur la nature de ce régime
ne respectant ni la liberté de la presse, ni les engagements souscrits
dans le cadre de l’Accord de paix du 12 mai 2001, ni le verdict des urnes,
ni enfin les droits fondamentaux de la personnes humaine.

L’UAD
prendra toutes ses responsabilités face à cette provocation
inacceptable et arbitraire.

Le
Président de l’ARD : M.Dini Ahmed Dini

Le
président de l’UDJ : M.Ismael Guedi Hared

Pour
le Président du MRD, le 2ème Vice Président :
M. Souleiman Farah Lodon

Le
Pésident du PDD : M. Mohamed Daoud Chehem

22/12/02 (B177) Grandes manoeuvres autour du paiement de la caution des candidats de l’UAD.

Les candidats de l’UAD
n’ont toujours pas déposé le montant de la caution. Et la date
de cloture des listes est déjà passée. …

Guelleh serait bien ennuyé
: s’il n’y a pas de liste d’opposition, les élections sur liste unique
vont perdre en crédibilité. Ca ferait ‘désordre’ après
toutes les annonces de l’ouverture au multipartisme intégral : une
liste unique du Président.

Les partis de l’opposition,
ayant pris la mesure de toute la fraude électorale qui se prépare,
n’ont aucune envie de mettre le moindre centime dans une affaire jouée
et perdue d’avance.

Donc, ils attendent et
c’est bien Guelleh qui s’énerve vivement sur le sujet. Va-t-il payer
pour les candidats de l’opposition : c’est bien possible !

______________________
Extrait de l’ADI

L’UAD invitée
à se conformer aux lois régissant les élections législatives

DJIBOUTI (ADI) – 21 décembre – M. Abdoulkader Doualeh Waïs,
ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, a appelé
aujourd’hui les quatre partis de l’opposition réunis au sein
du bloc de l’Union pour l’Alternance Démocratique (UAD),
à  » se conformer aux lois régissant les élections
législatives. « 

Contrairement à
l’Union pour la Majorité Présidentielles (UMP) le bloc
adverse, l’UAD qui n’a pas versé jusqu’à présent
le paiement des cautions au Trésor National, n’a donc pas encore
réçu le fameux recépissé.

Le ministre de l’Intérieur
a invité par ailleurs l’Union pour l’Alternance Démocratique
à  » s’acquitter de son devoir. « 

M. Abdoulkader Doualeh
a enfin demandé aujourd’hui à l’opposition, de nommer
ses représentants dans les bureaux de vôte.

Rappelons que l’UAD
regroupe quatre partis de l’opposition : l’Alliance Républicaine
pour la Démocratie d’Ahmed Dini, l’Union pour la Démocratie
et la Justice d’Ismaïl Guedi Hared, le Mouvement pour le Renouveau
Démocratique et le Développement de Daher Ahmed Farah, et enfin
le Parti Djiboutien pour le Développement de Mohamed Daoud Chehem.