Articles

30/05/03 (B200) Un lecteur réagit à l’article sur les Associations qui fleurissent au Canada, dès le printemps. Cet article était signé par l’apprenti écrivain.

Nous sommes surpris Monsieur
l’apprenti écrivain (AE) de vos commentaires négatifs sur
les djiboutiens en général et sur leurs Associations en particulier.

D’entrée de
jeu, nous tenons à vous’informer que vous avez utilisé
et que vous continuez d’utiliser les services d’une association
djiboutienne. Est-ce votre faute, si vous ne connaissez pas l’Association
en question.

Tenir de tels propos est
un coup dur pour ceux et pour celles qui se sont distingués par leurs
actions plutôt que par leur inertie. Ces personnes travaillent de façon
bénévole pour le bien de Djiboutiens et elles se sont prononcées
de façon claire contre la dictature de guelleh et de sa mafia.

Ces gens restent mobilisés
24h/24 et 5j/7j, toujours prêts à entrer en action en cas de
besoin.

Savez-vous qui sont-ils
? Probablement non.

Monsieur AE, pourriez-vous
nous citer ce que vous avez fait pour notre pays durant votre séjour
au Canada ? Avez-vous des références crédibles ou des
actions à votre crédit ?

Inutile de vous cacher
derrière un pseudonyme car nous avons les moyens de vous identifier,
mais rassurez-vous, nous ne le ferons pas car sinon, nous aurions été
intégrés depuis longtemps dans l’équipe de Hassan
Said et dans la milice de Guelleh, c’est à dire la (S.D.S).

Si nous revenons aux Associations
que vous avez roulé dans la farine, d’après les confidences
des amis partis qui sont allés en mission au Canada, j’ai été
informé que de gros progrès ont été faits et qu’il
y en a d’autres en perspective.

Notamment, nous avons rappelé
que les Associations doivent être apolitiques, et encore moins qu’elles
doivent devenir la tribune de la propagande de Guelleh et de ses partisans.

Nous pouvons aussi vous
informer Monsieur (AE) que dans une Association que certains considéraient
souvent, mais à tort, comme étant inféodée au
pouvoir, il s’est produit un événement significatif et
symbolique : Guelleh, Gouled, Hassan Said et les crimels de Djibouti ont été
soigneusement ignorés.

Aucun de ces messieurs
n’a été nominé dans l’hommage rendu à
ceux qui se sont sacrifiés pour leur peuple et leur pays.

Sans vous mentir, beaucoup
de gens ont pleuré dès l’annonce des noms de ces héros
disparus ou vivants. Cette nouvelle a été rendue possible grâce
à la motivation et à la détermination des djiboutiens.

Nous terminons Monsieur
(AE) en vous disant ceci : Faites des critiques positives et constructives,
et surtout informez-vous bien et beaucoup avant de les diffuser.

02/09/01 Un devoir de mémoire pour les victimes de la dictature à Djibouti. L’ARDHD lance un projet de mémorial.

UN DEVOIR DE MEMOIRE
– UN PROJET INITIE PAR L’ARDHD


LE MEMORIAL AUX VICTIMES DE LA DICTATURE

A LA MEMOIRE DE TOUTES
LES VICTIMES
DU SYSTEME GOULED – GUELLEH

Nous
lançons un appel à tous les Djiboutiens
pour la réalisation concrète de ce projet

Depuis l’indépendance
de la République, le système de la terreur organisé
par MM. Gouled et Guelleh a tué .. souvent ! …. Combien de victimes
sont tombées sur ordre de ces deux personnages ?

Nous avons décidé de lancer une vaste opération auprès
de tous les Djiboutiens afin d’établir progressivement mais avec
précision la liste des victimes du régime. Cette liste sera
:

  • conservée
    dans nos archives,
  • mise à
    jour en permanence et publiée sur le site,
  • la propriété
    des Djiboutiens et de leurs associations en particulier, s’il est décidé
    (et possible) un jour de faire réaliser un monument (une oeuvre
    d’art) à la mémoire des victimes / martyrs,
  • mise
    à la disposition de la justice, le moment venu.

Nous
avons besoin de votre aide et chacun est concerné par la constitution
de la liste :

Envoyez-nous le nom
précis et complet de(s) victime(s) de la terreur et de la folie du
système, leur profession (si possible), la date de leur mort, leur
âge et les circonstances. S’il est connu donnez nous aussi le nom
de celui qui en est responsable directement. Si par hasard, vous pouviez
ajouter une photo, cela serait vraiment très utile …

Nous allons initier
la constitution d’un comité de personnalités (européennes
et djiboutiennes) qui aura la responsabilité de valider les propositions
d’inscription de chaque victime dans le Memorial du souvenir, en toute indépendance
de la politique ou d’une quelconque appartenance ethnique.

Pour nous écrire,
cliquez
ici

Ce Mémorial
représentera le boulet permanent et la honte que devront assumer
tous les bourreaux et tous les assassins qui ont fait partie ou qui font
partie du sytème Guelleh / Gouled.