06/11/1999 – RETABLIR LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES

La liberté de circulation des biens et des personnes est inscrite dans la dans la Charte des Droits de l’Homme signée par Djibouti.

Nous exigeons la restitution des passeports qui ont été injustement “confisqués” par le régime de M. Guelleh et que les titulaires puissent voyager librement.

Parmi eux, citons :

Maitre Mohamed AREF, ardent défenseur des Droits de l’Homme et membre d’Amnesty, qui ne peut se rendre dans les colloques internationaux où il est invité pour faire des exposés,

M. Moumin BAHDON, qui doit subir des examens médicaux annuels à l’étranger