11/12/03 (B224) Titre: Alhoumékani, personnage controversé. (Réaction d’une lectrice, que nous communiquons sous sa responsabilité)

Monsieur Alhoumékani,
tout le monde vous a suivi très récemment sur TF1. Vous me paraissez
une personne très controversée, pour vous faire l’économie
du terme, psychopate. Le reportage était contre vous et contre votre
témoignage. On a même pu évaluer vos compétences
militaires, puisque les journalistes ont eu le “culot” d’afficher
votre note qui n’était pas trop brillante. Il faut dire que 2,5/20,
c’est très insuffisant.

Personnellement, je me demande comment les autorités belges vous ont
cru…et il faut dire que vous avez eu beaucoup de chance.

Encore une fois, vous venez ici de vous contredire en soutenant les gens du
régime. Jusqu’a présent, je ne sais pas, si vous êtes
avec le régime ou contre? Il faut se décider ! Ou alors, vous
revenez sur votre naturel, qu’est de soutenir les arabes…même si certains
d’entre eux sont résolument mauvais.

A plusieurs reprises, vous avez par exemple, critiqué Rifki Abdoulkader;
Roubah, Chaker…et sur le site de l’ARDHD et sur le site du Gouvernement
qui se dit en exil.

Singulièrement, vous vous montrer protecteur de Chamsan et de Rifki
dans votre dernière intervention écrite. Cela nous confirme
les propos tenus par les journalistes. Vous effectivement une personne controversée.
Autrement, vous attendez d’eux quelque chose !

Quant à l’histoire qui a opposé Ali Salem et Chamsan, je penses
que ce n’est pas votre affaire.

De là, j’analyse que vous avez une dent contre Ali Salem. Ce dernier,
qui fut un jour mon professeur, ne peut pas se comparer à vous. C’est
un grand monsieur connu par tout le monde et surtout ses élèves
dont certains sont actuellement en Licence, en Maîtrise et en DEA…mais
aussi bientôt doctorant.

Ce monsieur à éduquer plus d’un djiboutien. Il a servi son pays.

Il est aujourd’hui attaché au département de la Coopération
au développement à l’Université Libre de Bruxelles et,
il continue à nous recevoir pour diriger nos travaux.

Je vous recommande de ne pas se mesurer à se monsieur. Vous ne valez
pas un “clou” à côté de lui.

Il ne faut pas se déchainer contre les autres si tu estimes avoir été
lésé dans l’affaire Borrel. Il faut faire preuve d’ingéniosité.
Si tu es incapable, il faut demander conseil.

Ce n’est pas par hasard que trois personnes du “GED” vous ont quitté
pour rejoindre l’équipe du MRD dont monsieur Salem est président.

Enfin, je te dirai d’aller te faire soigner et je prierai Dieu pour toi. Je
pense qu’il y a de bons médécins en Belgique.

Très fraternellement.

Firdoussa
Said de Lille.
(Ancienne élève de monsieur Ali Salem)