13/06/04 (B251) 13/06/04 (B251) Selon La Nation, des têtes pensantes auraient trouvé le moyen de faire des économies sur les Dépenses publiques, sans diminuer les montants ahurissants qui sont prélevés par les dirigeants du pays. On rêve ! Le Président de la CCDB propose quelques mesurettes !

Les mesurettes qu’il propose
et qui semblent totalement inapplicables si l’on ne change pas le système
de fonctionnement du régime mafieux sont courageuses !!! Nous tenons
à féliciter M Mohamed Mahamoud, Président de la Chambres
des Comptes et des Disciplines budgétaires (Sa cooptation au sein de
l’Ordre des Brosses à reluire pourrait ne pas tarder !) pour :

  • son affirmation de
    la transparence des comptes et la reconnaissance mondiale (c’est lui qui
    le dit !) du fait que la “CCDB n’a pas failli devant la confiance
    que leurs ont accordé les bailleurs de fonds ou le gouvernement ..”

    . Nous on a reçu des échos totalement opposés sur la
    tenue des comptes à Djibouti… (FMI, Banque Mondiale, Union européenne)
  • Pour les mesurettes
    simples qui “peuvent aboutir à de grandes économies”

    • la stricte application
      des horaires de travail,
    • le suivi des véhicules
      ” Les véhicules de service sont en général
      utilisés à tort et à travers … “,
    • la mise en réseau
      des ordinateurs.
    • Mettre les fournisseurs
      en concurrence pour les dépenses supérieures à
      FD 200.000,

Nous saluons son courage
… car ce ne sera pas facile à faire appliquer, en particulier au
niveau des Ministres qui devraient donner l’exemple. Il faut dire qu’il ne
propose pas de méthodes pour qu’un Ministre fasse ses heures, qu’il
s’abstienne d’utiliser des véhicules administratifs pour ses besoins
personnels ou deux de sa famille ou qu’il ne privilégie pas un fournisseur
particulier au motif qu’il fait partie de sa famille ou plus souvent qu’il
est actionnaire de l’entreprise adjudicatrice.