04/09/07 (B411) LE MONDE avec AFP : Un syndicat de la presse somalienne a fait appel dimanche à la communauté internationale pour qu’elle vienne en aide à des journalistes somaliens fuyant l’insecurité de la capitale Mogadiscio et actuellement bloqués à la frontière avec le Kenya.

Le Syndicat national des journalistes somaliens (NUSOJ) a déclaré qu’une “vague de terreur” dans Mogadiscio, où le gouvernement somalien lutte contre une violente insurrection, a poussé une trentaine de journalistes à chercher refuge au Kenya.

“Dix journalistes sont aujourd’hui bloqués à la frontière attendant de pouvoir entrer dans la province du nord-est du Kenya” parce que la frontière est fermée et que le Kenya a imposé des restrictions de visas à l’égard des ressortissants somaliens, a déclaré le syndicat dans un communiqué.

“Nous faisons appel à la communauté internationale pour qu’elle apporte une aide humanitaire d’urgence à ces journalistes en fuite”, a précisé le secrétaire général du NUSOJ, Faruk Osman.

“Le Kenya est dans l’obligation d’ouvrir sa frontière à ces civils afin de leur permettre de séjourner légalement au Kenya ” a-t-il ajouté, pressant le gouvernement somalien d’intervenir.

En août, les bandits armés ont tué trois journalistes somaliens (deux d’entre eux à Mogadiscio) portant à sept le nombre de journalistes tués cette année en dans le pays.