14/01/08 (B430) Radio-Trottoir : Un cyclone de grande violence est annoncé sur l’Etat-Major Djiboutien …. les dégâts pourraient être importants dans les prochaines semaines … ! (Infos lecteur)

Le fils de Fathi se fait pincer pour vol d’électricité !

Ramsis Fathi, le fils du Général Fathi, Chef d’Etat-Major de l’AND, a été surpris par l’EDD pour fraude de son compteur d’électricité. Dentiste de son état et exerçant à Djibouti sa profession, ce digne fils de son père s’est fait pincer, alors qu’il avait trafiqué les connexions électriques pour éviter de payer ses consommations. Facile, non ?

En cela, il n’a fait que copier les détournements que le gendre du Général, Safwan, avait pratiqués il y a deux ans.

Jamais deux sans trois ? Nous n’en savons rien, mais on peut déjà imaginer qu’il s’agisse d’une pratique familiale mise au point par la tribu et largement utilisée par ses membres.

Pas tout à fait car le Général lui-même est dispensé du paiement des factures d’électricité, comme tous les barons du régime.

On se souviendra qu’il y a deux ans, lorsqu’il avait été pris la main dans le sac, le fameux gendre Safwan avait même été jusqu’à frapper un collaborateur français de l’EDD (Serge ..).

Pour mettre un terme aux poursuites et à la colère d’IOG, qui l’a convoqué en plus au Palais (certainement pas pour le féliciter (*), Ramsis, le fils de Fathi a été obligé de payer une amende de 1.000.000 FD d’amende.

Un général, chef d’Etat-Major des Armées qui s’est fait naturaliser au Yémen avec la profession de commerçant. (La réalité dépasse la fiction)

On croit rêver
:
le Chef d’Etat-major des Armées djiboutiennes est en fait un personnage naturalisé au Yémen en 1985 et qui est un commerçant. Avec un étranger à sa tête, on peut craindre pour l’indépendance des forces armées djiboutiennes.

Bien entendu, nous n’affirmons pas cela sans preuve.

Bientôt, au plus tard dans une semaine, nous allons produire le fac-similé de la carte d’identité yémenite que le général Fathi a obtenu en 1985, déclarant à l’époque une fausse profession et un faux état-civil, puisqu’il s’affirme comme commerçant yéménite né au Yémen.

Décidément Fathi a souvent surpris, mais là, il frappe encore plus fort. Voilà un homme qui est né dans deux pays différents. Le don d’ubiguïté, est-ce lui qui en aurait découvert la maîtrise ? Et c’est le responsable au plus haut niveau, après le Président, de la sécurité nationale. On est mal “barré” !!!

Cela dit, cette information nous rassure ! Parce que depuis plusieurs années, nous avions laissé entendre qu’il pourrait y avoir des trafics possibles au niveau des plus hautes instances militaires de Djibouti.

Qu’il y ait un commerçant de profession au sommet de la pyramide est réconfortant :
1 – Nous avions certainement raison, …
2 – Les affaires de commerce sont certainement bien gérées. Il ne reste plus qu’à savoir les domaines dans lesquels le Général commerçant exerce son activité : pétrole, essence, armes, uranium, matériel d’entretien ? Nous essaierons d’avoir des informations complémentaires..

Un beau frère de Fathi arrêt et mis à l’ombre dans la résidence du Général

M Nabil Dorani (beau-frére du Général Fathi) a été arreté pendant 24 heures cette semaine par le SDS. Il est actuellement caché dans la résidence du Général.

On lui reproche d’avoir fourni des informations capitales à des journalistes europeens, dont le contenu sortira tres prochainement. Il est d’ailleurs possible que les informations que la presse italienne commence à publier et dont nous faisons l’écho, proviennent déjà partiellement de cette source.

(*) Dans le milieu très fermé des barons du régime, on déteste les gagnes-petit. On respecte les grands voleurs, ceux qui détournent des millions et ils sont félicités officiellement par le Prince et RPP. Mais ceux qui détournent des petites choses sont vilipendés … Ce sont les règles au sein du clan Guelleh.