26/10/08 (B471) Somalie: signature d’un accord sur l’application de la trêve conclue en juin (3 dépêches)

________________________________ AFP, repris par Le Monde

Somalie: signature d’un accord sur l’application de la trêve conclue en juin

Le gouvernement somalien et son opposition, dominée par les islamistes modérés, ont signé dimanche un accord visant à appliquer la cessation des hostilités signée en juin lors d’une conférence de réconciliation sous l’égide de l’ONU, a annoncé une porte-parole de l’ONU.

“L’accord portant sur une déclaration politique et les modalités de la mise en place de la cessation des hostilités a été signé aujourd’hui (dimanche)”, a déclaré à l’AFP Susannah Price, porte-parole du représentant spécial de l’ONU pour la Somalie, Ahmedou Ould Abdallah.

Cet accord a été signé dimanche à Djibouti, où se tiennent des pourparlers de réconciliation sous l’égide de l’ONU.

Le 9 juin, le gouvernement somalien et une coalition de l’opposition dominée par les islamistes modérés avaient signé un accord de cessation des hostilités lors de pourparlers à Djibouti pour sortir le pays de 17 ans de guerre civile.

Les violences n’ont pas cessé dans le pays depuis la signature de cette trêve.

____________________________ Romandie News avec AFP

Somalie: accord sur un retrait des troupes éthiopiennes d’ici début 2009

NAIROBI – Les troupes éthiopiennes déployées depuis fin 2006 en Somalie voisine devront se retirer de ce pays d’ici début 2009, selon le calendrier d’un accord signé dimanche à Djibouti entre le gouvernement somalien et son opposition, dominée par les islamistes modérés.

“A partir du 21 novembre, les troupes éthiopiennes se retireront de certaines parties des villes de Beledweyne (centre) et de (la capitale) Mogadiscio (…); la deuxième phase du retrait des troupes éthiopiennes sera terminée d’ici 120 jours”, ajoute le texte de l’accord transmis à l’AFP à Nairobi.

Susannah Price, porte-parole du représentant spécial de l’ONU pour la Somalie, Ahmedou Ould Abdallah, n’était pas en mesure de préciser quand cette période de 120 jours débutait exactement.

L’armée éthiopienne était intervenue en Somalie officiellement fin 2006. Le régime d’Addis Abeba avait alors argué que les islamistes, qui contrôlaient une partie de la Somalie, représentaient une menace pour l’Ethiopie, où les orthodoxes sont majoritaires.

L’accord signé dimanche fixe également au 5 novembre l’entrée en vigueur effective d’un cessez-le-feu conclu le 9 juin dernier, mais qui n’a toujours pas été respecté par les belligérants.

__________________________________ JDD


Cessez-le-feu en Somalie

Le gouvernement intérimaire somalien et certains dirigeants de l’opposition ont signé dimanche un cessez-le-feu, après que les autorités ont accepté de fixer une date de retrait des troupes éthiopiennes alliées.

Plus de 10 000 personnes ont été tuées et un million d’autres déplacées depuis l’année dernière dans les combats entre les forces somaliennes et leurs alliées éthiopiennes d’une part et les milices islamistes, chassées du pouvoir fin 2006.

Les insurgés ont accru leurs attaques contre les cibles gouvernementales et éthiopiennes au cours des derniers mois et prévenu que la situation s’apaiserait uniquement si Addis Abeba retirait ses soldats.

Le cessez-le-feu entrera en vigueur le 5 novembre et les troupes éthiopiennes devront quitter leurs positions autour des villes de Belet Uen et Mogadiscio à partir du 21 novembre, dit l’accord signé à Djibouti.