24/10/10 (B575) Yémen Express – démantèlement d’un réseau qui planifiait des attentats – Un responsable du renseignement tué au Yémen – les retours dans le nord s’effectuent lentement – Le Yémen arrête cinq Pakistanais pour propagation de l’idéologie d’Al-Qaïda (4 articles)

______________ 4 – Le Vif / L’Express (Belgique) avec Belga

Aden: démantèlement d’un réseau qui planifiait des attentats

Les autorités yéménites ont annoncé dans la nuit de samedi à dimanche avoir démantelé un réseau qui planifiait des attentats à Aden, principale ville du sud du Yémen qui se prépare à accueillir la 20e coupe du Golfe de football.

Le ministère de l’Intérieur a précisé que les forces de sécurité avaient arrêté un homme alors qu’il tentait de placer un sac en plastique contenant 1.800 grammes de TNT “dans une des installations vitales de la ville”.

A la suite de ses aveux, les autorités ont arrêté six de ses complices, alors que deux autres sont toujours en fuite. Le groupe planifiait “des actes de sabotage” dans la province d’Aden. Trois personnes avaient été tuées le 11 octobre dans une double explosion au siège d’un club sportif à Aden, ville qui doit accueillir la coupe du Golfe de football du 22 novembre au 5 décembre.

Outre le Yémen, l’Irak et les six monarchies pétrolières du Golfe (Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Oman et Qatar) participent à la compétition.

Le directeur de la sécurité dans la province d’Aden, le général Abdallah Qiran, a affirmé que les services de sécurité avaient pris “toutes les mesures nécessaires pour (…) assurer la sécurité dans les provinces d’Aden, Abyane et Lahej lors du déroulement de la coupe du Golfe”.

___________________ 3 – Metro (Canada / Montréal)

Un responsable du renseignement tué au Yémen

De présumés militants d’al-Qaïda ont tué un haut responsable du renseignement dans une province de l’est du Yémen vendredi, dans ce qui apparaît comme une campagne d’assassinats menée par le groupe extrémiste, ont déclaré des responsables de la sécurité.

Des dizaines d’agents de sécurité locaux et de responsables du gouvernement ont été tués ces dernières semaines dans les provinces du Yémen, où le gouvernement central n’a que peu de contrôle. Depuis un an, avec l’aide des États-Unis, le Yémen a intensifié sa lutte contre la branche locale d’al-Qaïda, connue sous le nom d’«al-Qaïda dans la péninsule arabique».

Le lieutenant-colonel Abdul-Aziz Abu Abed, des services de renseignement yéménites, a été tué par balles à l’extérieur de sa résidence à Mukalla, capitale de la province de Hadramut, dans l’est du pays, ont déclaré des responsables de la sécurité sous le couvert de l’anonymat.

Les assaillants, présumés être des combattants d’al-Qaïda, se sont échappés, ont ajouté ces responsables.

Cette attaque survient une semaine après que des militants eurent tenté d’assassiner un colonel du renseignement, Riyadh al-Khatabi, dans la ville de Sayoun, aussi dans la province de Hadramut. M. al-Khatabi a été grièvement blessé et est toujours aux soins intensifs à l’hôpital.

La semaine dernière encore, des hommes armés ont tué le chef de la sécurité d’une ville de la province d’Abyan, dans le sud du pays. Quelques heures plus tard, ils ont tenté de tuer le gouverneur de la province, déclenchant des affrontements qui ont fait huit morts. Depuis, les troupes gouvernementales mènent un assaut dans la région.

Al-Qaïda dans la péninsule arabique a annoncé, plus tôt ce mois-ci, la création d’une «nouvelle armée» dans le sud du Yémen afin de renverser le gouvernement du président Ali Abdullah Saleh.

___________________________ 2 – Continental News

Yémen : les retours dans le nord s’effectuent lentement

Plus de 300.000 personnes restent déplacées et ont besoin d’aide dans la province de Saada, au nord du Yémen, alors que l’application de l’accord de paix signé en juin entre le gouvernement yéménite et les forces Al-Houti se fait lentement, a noté vendredi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

A ce jour, environ 20.000 déplacés internes yéménites seulement sont rentrés dans leurs villages d’origine dans le gouvernorat de Saada. « Un grand nombre d’entre eux nous ont indiqué que les obstacles les plus importants pour des retours à plus grande échelle sont le manque de sécurité et de sûreté, la crainte de représailles ou de nouveaux combats ainsi que la destruction massive des maisons et des infrastructures », a dit un porte-parole du HCR, Adrian Edwards, lors d’une conférence de presse à Genève.

Des informations sur des accidents résultant de mines antipersonnel et de munitions non explosées sont courantes. Les victimes sont souvent des enfants, des bergers, des rapatriés et des cas de décès sont couramment rapportés.

« La fragile situation sécuritaire à Saada signifie que notre personnel peut accéder aux déplacés et aux rapatriés uniquement dans un rayon de quelques kilomètres de la ville de Saada. La situation semble s’être quelque peu améliorée, permettant récemment quelques missions de notre personnel en dehors de la ceinture de sécurité instaurée autour de la ville. Nous restons préoccupés par le manque d’accès aux déplacés et par la situation humanitaire dans d’autres régions du gouvernorat », a dit le porte-parole.

La plupart des personnes ayant fui depuis Saada vont probablement passer l’hiver en tant que déplacés, soit dans des camps soit au sein de familles d’accueil. Le HCR achemine d’urgence des biens de secours supplémentaires, y compris des couvertures et des tentes, ainsi que de l’aide pour les personnes ayant trouvé un logement par leurs propres moyens, ce qui aidera les déplacés durant la saison d’hiver. La moyenne des températures hivernales dans les montagnes du nord du Yémen se situe autour de zéro degré celsius.

A ce jour, quelque 30.000 déplacés ont reçu une assistance pour l’hiver – pour la plupart dans la province d’Amran au nord de la capitale Sanaa. Pour venir en aide à quelque 2.400 déplacés qui se trouvent toujours dans l’installation de fortune de Mandabah, dans le nord du pays à quelques kilomètres de la frontière saoudienne, le HCR a organisé un convoi humanitaire de cinq camions depuis l’Arabie saoudite. Les camions sont arrivés à Mandabah en fin de semaine dernière avec à leur bord des tentes, des couvertures, des matelas, des articles d’hygiène et des ustensiles de cuisine.

D’autres distributions à plus grande échelle dans les gouvernorats de Saada et Sanaa sont prévus dans les deux prochaines semaines. « Avec nos partenaires, nous nous apprêtons à fournir des couvertures et d’autres articles de secours à quelque 100.000 déplacés ayant besoin d’assistance », a dit le porte-parole.

___________ 1 – Quotidien du Peuple (Chine) avec XINHUA

Le Yémen arrête cinq Pakistanais pour propagation de l’idéologie d’Al-Qaïda

Les autorités yéménites ont arrêté jeudi cinq Pakistanais pour propagation de l’idéologie djihadiste et incitation des Yéménites à la haine et au meurtre des non-musulmans, a indiqué le ministère de l’Intérieur dans une déclaration.

Les cinq ressortissants pakistanais, dont l’âge varie entre 27 et 65 ans, ont été arrêtés dans une banlieue de Sanaa, la capitale yéménite, a affirmé la déclaration.

Le texte, posté sur le site internet du ministère, a indiqué que les autorités chargées de la sécurité ont également arrêté cinq autres Yéménites qui guidaient les Pakistanais dans la région.

Toutes les personnes arrêtées sont en train d’être interrogées par la police yéménite pour une enquête en profondeur sur les motivations derrière de telles activités, d’après le document.

Le gouvernement yéménite a intensifié les opérations sécuritaires et des raids aériens contre les groupes terroristes, après la revendication par la branche dissoute d’Al-Qaïda au Yémen d’un attentat manqué le jour de Noël à bord d’un avion de ligne américain en route pour Detroit l’année dernière.