02/01/11 (B585) Le Journal de la Flibuste – Un navire israélien échappe à une tentative d’abordage de pirates somaliens – Un cargo algérien capturé par des pirates au large d’Oman – USA : tentative pour faire acquitter 5 hommes – Un navire de pêche taïwanais piraté au large de Madagascar (4 articles)

___________________ 4 – JSS News (Israël)

Un navire israélien échappe à une tentative d’abordage de pirates somaliens

La radio militaire israélienne (Galei Tsahal) rapporte a l’instant que des pirates somaliens ont tenté de kidnapper l’équipage d’un navire israélien de la compagnie nationale ZIM. Le navire était alors sur le chemin de retour entre l’Inde et Israël. La tentative d’abordage à eu lieu dans l’océan Indien, au large des côtes yéménites, à l’entrée de la mer rouge.

Le capitaine du navire a repéré le bateau de pirates et a ordonné d’augmenter la vitesse. Les assaillants ont été vite distancés (2 heures) par le navire israélien alors que plusieurs hommes armés tentaient de tirer sur le navire ZIM. Les matelots israéliens, entraînés à ce type d’attaque, était parés à se défendre face aux pirates somaliens.

Le navire transporte une cargaison de matériel électronique et de matériaux de construction. Il n’y avait pas de victimes dans l’incident, et le navire poursuit sa route.

La semaine dernière, des pirates somaliens s’était emparé d’un navire européen avec huit membres d’équipage à bord. L’Union Européenne a déclaré qu’à l’heure actuelle, 26 navires européens sont dans les mains somaliennes. Mais personne ne bouge! Comment voulez-vous qu’ils laissent Israël se défendre des roquettes du Hamas s’ils ne bougent même pas quand leurs marins sont en danger de mort ?

C’est la seconde fois en 1 an qu’un cargo de ZIM est pris pour cible. Mais c’est aussi la deuxième fois que les marins israéliens sont plus malins que ces barbares des mers. En mars 2010, c’est l’Africa Star qui a été victime d’une tentative d’abordage alors qu’il se dirigeait de Mumbassa (Kenya) à Djibouti.

Le navire d’aujourd’hui est le ZIM Asia, qui a échappé à la tentative aujourd’hui, poursuit tranquillement sa route vers le port d’Eilat.

Jonathan-Simon Sellem – JSSNews

___________________ 3 – Ria Novosti (Russie) avec AFP

Un cargo algérien capturé par des pirates au large d’Oman

Un cargo algérien avec 27 membres d’équipage à bord a été détourné à 280 km au sud-est du port de Salalah (Oman), publie dimanche le site web de l’opération “Atlanta” de l’UE pour la lutte contre la piraterie (EUNAVFOR Somalia – Operation Atalanta).

Le cargo à destination de Dar-es-Salaam (Tanzanie) s’est fait attaquer par des pirates samedi au large de la mer d’Oman peu de temps après son départ du port de Salalah. Des citoyens algériens, philippins et ukrainiens comptent parmi ses membres d’équipage, a indiqué la source.

Selon les données fournies par le site, 28 navires avec plus de 654 otages sont actuellement aux mains des pirates.

La veille de cet incident, des écumeurs des mers ont capturé un chalutier, le Vega 5, près de la côte mozambicaine, à environ 200 milles au sud-ouest des Comores.

___________ 2 – Metro (Canada – Montréal)

Piraterie:tentative pour faire acquitter 5 hommes

États-Unis – Les avocats de cinq Somaliens jugés coupables d’avoir attaqué un navire de la marine américaine au large des côtes africaines ont demandé à la justice américaine de reconsidérer sa décision en brandissant un rapport parlementaire qui remet en question la loi presque bicentenaire en vertu de laquelle ils ont été condamnés, a rapporté samedi l’Associated Press.

Les procureurs de la défense ont demandé à un juge fédéral américain d’entendre leur plaidoyer, selon lequel les hommes qui ont pris d’assaut le USS Nicholas, le 1er avril dernier, ne pouvait être jugés coupables de piraterie parce qu’ils n’avaient pas abordé ou cambriolé le bâtiment.

La sentence, prononcée le 24 novembre, implique un emprisonnement à perpétuité automatique. Il s’agissait de la première fois que des accusés étaient reconnus coupables de piraterie depuis 1819 aux États-Unis.

Dans des documents judiciaires remis à la Cour de district de Norfolk, en Virginie, l’avocat de l’un des pirates somaliens a cité un rapport parlementaire non-partisan selon lequel la définition de la piraterie datant de 1819 pouvait restreindre la capacité de Washington à punir les vrais flibustiers modernes.

Avant le procès, la défense a tenté sans succès de faire écarter les accusations, plaidant qu’en l’absence d’abordage et de vol, le chef d’accusation de piraterie était inutilisable.

Jon M. Babineau, qui représente le pirate Abdi Mohammed Gurewardher, a plaidé que le rapport parlementaire renforçait les arguments de la défense et que le juge Mark S. Davis devait acquitter son client pour cette raison. Les avocats des autres accusés se sont joints à cette demande.

En réponse, la poursuite a déclaré que ce document ne remettait pas en question la décision du juge et que le droit international définissait les actions des accusations comme celles de pirates. Les États-Unis ont signé certains traités dans ce domaine.

Le juge Davis n’avait pas tranché cette question à la fin de l’année 2010.

__________ 1 – L’Express (Maurice) avec Malango

Un navire de pêche taïwanais piraté au large de Madagascar

Un navire de pêche taïwanais a été piraté au large de Madagascar dans la matinée du 25 décembre, selon le dispositif anti-piraterie européen Atalante.

Dans la matinée du 25 décembre, un navire taïwanais, le FV Shiuh Fu n ° 1 a été l”« objet d’attaques de pirates, à environ 120 miles nautiques (environ 216 kim, ndlr) au large de la pointe nord-est de Madagscar ».

L’équipage du bateau est composé de 26 ressortissants Taïwanais, chinois et vietnamiens. Le navire était en exploitation dans la région Nord-Est de Madagascar quand il a déclaré être poursuivi par un esquif. « Les communications ont ensuite été perdues ». On n’a encore aucune indication sur l’état du bateau ou de l’équipage.

Selon Atalante, « aucune autre communication avec le navire n’a été possible depuis l’attaque, mais tout semble indiquer que le FV Shiuh Fu n°1 a été piraté ».

C’est la seconde attaque aux abords de la Grande Ile. Un précédent cas de tentative de piratage avait eu lieu au Banc du Geyser, entre Madagascar et Mayotte en mai dernier. Un thonier espagnol, le Campolibre Alai avait subi cette attaque à 40 miles au sud du banc du Geyser mais l’assaut avait pu être repoussé par l’équipage.

Les pirates n’ont pas observé de trêve durant la période de Noël puisque trois navires ont été pris et un autre libéré depuis Noël. Le Mv Thor Nexus a été piraté, le jour de Noel, aux premières heures de la matinée à environ 450 miles (env. 810 km) au Nord Est de l’ile de Socotra. Le Mv Ems River, lui, a été piraté aux premières heures du 27 décembre, à environ 175 miles nautiques (env. 315 km) au nord-est de Salalah (Oman). Son équipage est composé de 8 marins (1Roumain , 7 Philippins) et transporte une cargaison de pétrole.

Le Mv Marida Marguerite a été libéré le 28 décembre à 13h30 GMT. C’est un navire allemand, battant pavillon des iles Marshall, qui avait été piraté le 8 mai au matin à 120 miles au sud de Salalah, Oman. Il a un équipage de 22 marins (19 Indiens, 1 Ukrainien et 2 Bangali).Il y a maintenant 26 navires et 613 otages détenus par des pirates au large des côtes de la Somalie.