31/12/2013 (B344) Meilleurs voeux à toutes et à tous pour la nouvelle année

L’équipe de l’ARDHD présente tous ses voeux, d’abord à ses lectrices et à ses lecteurs, et ensuite à l’ensemble de la communauté djiboutienne, qu’elle soit au pays ou à l’étranger.


Que peut-on souhaiter pour 2014 ?
Qu’Isamël Omar Guelleh prenne enfin conscience du mal qu’il cause à son pays et à ses concitoyens et, même s’il ne faut pas rêver, qu’il rompe avec la dictature, l’injustice, l’accaparement de l’argent public, les emprisonnements arbitraires, la torture, les violences faites aux femmes et à tous les opposants …

Nous avons l’espoir que 2014 puisse marquer la fin de la dictature sanguinaire qui sévit à Djibouti et que :
– les réfugiés djiboutiens en Ethiopie, à qui nous adressons des voeux particuliers, puissent enfin bénéficier des programmes de réinstallation dans des pays d’accueil, afin qu’ils retrouvent un véritable statut de citoyen, avec les droits et les obligations qui y sont attachés,
– la justice pénale internationale puisse avancer dans l’instruction des plaintes déposées contre le régime et qu’Ismaël Omar Guelleh ait à répondre des crimes dont il pourrait être accusé,
– la justice française finalise le dossier de l’assassinat du Juge Bernard Borrel et qu’elle auditionne les coupables et les commanditaires présumés et toutes celles et tous ceux qui connaissent tout ou partie de la vérité,
– les prisonniers politiques qui croupissent à Gabode ou dans des centres secrets de détention, soient libérés et qu’ils puissent avoir accès au soin que nécessite leur état,
– les populations restées au pays, cessent de vivre avec “la peur au ventre” et qu’elle retrouve des capacités économiques, leur permettant de manger à leur faim, tous les jours,
– les différentes composantes de l’opposition continuent de progresser sur le difficile chemin de l’unité et qu’elle se détournent des réflexes partisans, tribalistes et sectaires, pour s’atteler véritablement à la lourde tâche, qui consiste à rédiger un programme pour l’alternance démocratique et une feuille de route pour y parvenir.

Bonnes fêtes et bonne année