Articles

05/02/07 (B381) LDDH : Le Renouveau toujours sur la sellette.


Le Président

DIFFUSION D’INFORMATION
DU 6 FÉVRIER 2007

Le
Renouveau de nouveau sur la sellette !
Alerte N° 2

La Ligue Djiboutienne
des Droits Humains (LDDH) publie, l’intégralité du Communiqué
de Reporters Sans Frontières (RSF).(*)

La Ligue Djiboutienne
des Droits Humains (LDDH) reste très inquiète de l’extension
de la répression aux membres de la famille du Président du
MRD avec l’arrestation ce matin de son cousin germain M. Daoud Farah Iyeh
et du maintien par prolongation de la garde à vue et ce sans justification
fondée apparente de l’actif militant du MRD et sympathisant constant
de la LDDH M. Farah Abadid Hildid, ainsi que du distributeur M. Hared Abdallah
Barreh.

Jusqu’à présent,
les Défenseurs de la LDDH n’ont pas eu droit à rendre visite
à leur sympathisant M. Farah Abadid maintenu avec ses camarades du
MRD dans les locaux de la Police criminelle.

M. NOEL
ABDI Jean-Paul

06/02/07 (B381) AP / Le gouvernement somalien entame des discussions pour la réconciliation nationale

MOGADISCIO
(AP) – Le gouvernement somalien a entamé lundi à Mogadiscio
des discussions pour la réconciliation nationale en présence
notamment de chefs de tribus et de représentants d’organisations humanitaires.
L’objectif est de mettre un terme à 16 années de conflit.

"J’espère
qu’il s’agira du début de la réconciliation au sein du peuple
de Mogadiscio, miroir de toute la Somalie, et j’espère que si on trouve
une solution ici, d’autres zones seront paisibles", a lancé le
Premier ministre Ali Mohamed Gedi lors de la rencontre.

Ismaïl
Moalim Mussé, chef de la commission de réconciliation nationale,
a précisé à l’Associated Press que des anciens, des chefs
de tribu, des représentants de l’aide humanitaire et des groupes de
développement devaient évoquer leurs rôles pour rétablir
la sécurité dans la capitale et des programmes pour la paix
et la sécurité.

Mussé
a refusé de dire si les chefs de guerre qui ont régné
sur Mogadiscio pendant la majeure partie des seize dernières années
avaient été invités à la rencontre. La majeure
partie d’entre eux ont remis leurs armes ces dernières semaines et
ont ordonné à leurs miliciens de rejoindre l’armée nationale.

Créée
en 2005, la commission de réconciliation nationale n’a enregistré
que peu de progrès depuis, principalement en raison de l’incapacité
du gouvernement à imposer son autorité au-delà de Baidoa,
dans le sud du pays.

AP
ir/v396

05/02/07 (B381) LDDH : Le Renouveau, de nouveau, sur la sellette.


Le Président

NOTE
D’INFORMATION DU 4 FÉVRIER 2007

Le
Renouveau de nouveau sur la sellette !

Selon des informations
concordantes, « Le Renouveau Djiboutien» hebdomadaire
du MRD serait de nouveau dans le collimateur du pouvoir.

Depuis vendredi dernier
ses locaux auraient été perquisitionnés sans mandat,
son matériel confisqué et deux de ses distributeurs arrêtés.

La Ligue Djiboutienne
des Droits Humains (LDDH) a appris que MM. Farah
Abadid et Hared (le boiteux) ont été placés en garde
à vue dans les locaux
de la Police Criminelle.

Que reproche-t-on à
ces deux militants actifs du MRD,

Quel dignitaire du régime
se sentirait offusqué par les écrits de l’unique
journal de l’Opposition ?

Pourquoi l’équipe
au pouvoir renoue-t-elle avec ses vieilles méthodes
d’intimidation et d’arrestation au moment même où elle prétend
initier un
dialogue national avec la société civile ?

En attendant d’en savoir
plus sur cette nouvelle affaire menaçant la liberté
de la Presse, la Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) :
1. demande la libération immédiate de Farah Abadid et de Hared
;
2. l’arrêt des méthodes policières sur ordre politico-judiciaire
;
3. Lance un Appel pressant à Reporters Sans Frontières (RSF)
pour suivre et
dénoncer ce genre de répressions inadmissibles.

M.
NOEL ABDI Jean-Paul