Articles

02/06/03 (B200) La SARL DAALLO nous demande la publication de la lettre qu’elle vient de nous adresser.

___________________ Note
de l’ARDHD

Comme c’est la régle
et notre devoir, nous publions à sa demande, l’intégralité
de la lettre recommandée que la SARL DAALLO vient de nous adresser.
Nous rappelons que, dans le passé, nous avons déjà publié
à plusieurs reprises, des contributions de lecteurs qui étaient
favorables à cette compagnie et qui se félicitaient d’avoir
pu l’utilliser.

___________________ Transcription
de la lettre de SARL DAALLO

DAALLO
AIRLINES
The Airline Of Horn Of Africa

 

Lettre recommandée
avec AR


Paris, le 28 mai 2003

 

A.R.D.H.D
84 rue Saint Louis en L’Isle
75004 PARIS


Messieurs,


Notre attention a été attirée sur différents textes
concernant notre compagnie que vous publiez sur votre site internet www.ardhd.org.

Ces textes contiennent
des imputations gravement diffamatoires et bien evidemment mensongères
à notre encontre. En conséquence nous vous prions de bien vouloir
publire la présente lettre sur votre site, et vous mettons en demeure
de cesser immédiatement ces pratiques.

A défaut, nous
serons amenés à saisir les tribunaux compétents.

Vous souhaitant bonne
réception de notre courrier, nous vous prions d’agréer, Messieurs,
l’expression de nos salutations distinguées.


Jean-Michel PRUDHOMME
Directeur France

 

28, rue Brey -75017
PARIS – France- Tél : (33) 01 44 09 91 90 – Fax : (33) 01 40 55 92
37
Email : paris@daallo.com
Siret : 440 231 777 000 36 – RCS : Paris B 440 231 777 -APE : 621Z

 

____________________
Note de l’ARDHD


Devrions-nous regretter, que dans
son courrier, la société n’ait pas précisé qu’elles
étaient les informations inexactes ou diffamatoires ?

Nous avons vérifié
auprès du Registre du Commerce de Paris, où la société
est enregistrée en tant que société étrangère
et nous confirmons ce que nous avions écrit :

La société
DAALLO est bien une SARL immatriculée à Djibouti au capital
de 5.000.000 de FD, soit environ 25.000 Euros (environ 165.000 FF). Sans
ne vouloir porter aucun jugement, chacun pourra s’étonner qu’une entreprise
qui se présente comme une Compagnie aérienne, dispose d’un capital
aussi modeste et que sa responsabilité soit limitée à
cette hauteur.

Cela dit nous prenons
acte de la demande de la société Daallo. Pour ne pas initier une
polémique stérile, nous nous abstiendrons, de
lui poser des questions plus précises, ayant trait à la sécurité et aux garanties pour les passagers.

02/06/03 (B200) Notre lecteur réagit au droit de réponse de la société Daallo.

___________________________
Note de l’ARDHD

Avant de publier cette lettre ouverte, nous avons consulté l’équipe
qui s’est prononcé collectivement en faveur de sa mise en ligne. Deux
raisons ont motivé ce choix :

– tout d’abord le fait
que notre lecteur ait le courage de prendre ses responsabilités de
ne pas se masquer derrière un anonymat de circonstance,

– ensuite, parce que nos
règles de fonctionnement prévoient que nous mettrons fin à
toutes polémiques après trois échanges. Celui-ci étant
le troisième, nous nous devions donc de le publier.

En revanche, ce sera le
dernier relatif ce sujet très précis qui sera publié sur le site de l’ARDHD.

______________________________________
A l’attention de Jean-Loup Schaal

En écho au courrier recommandé, avec accusé de réception
et daté du 28 mai 2003, que vous a fait parvenir M Jean Michel Prudhomme,
Chef d’agence de la Sarl Daallo, je vous demande de bien vouloir m’accorder
un droit de réponse afin de confirmer le fait que j’assume la responsabilité,
pleine et entière, de mes articles et dégage votre propre responsabilité
dans ce dossier.

Vous en remerciant par avance, je vous prie de croire, Monsieur, à
l’assurance de mes meilleurs sentiments.

Bouh
Warsama

_________________________________________
Lettre ouverte

Lettre
ouverte adressée à
Jean-Michel PRUDHOMME
Chef d’agence
SARL DAALLO
28, rue Brey
75017 PARIS
France

sous couvert
de Messieurs Mohamed Ibrahim Yassin
et Youssouf Abdillahi Houssein
Sarl Daallo
Rue de Verdon
BP 2565
Djibouti

Monsieur,

Par courrier recommandé,
avec accusé de réception et daté du 28 mai 2003, vous
avez pris l’initiative de menacer l’ARDHD d’une éventuelle
assignation devant les tribunaux compétents pour des écrits
mettant en cause la Sarl Daallo.

Je m’étonne que
les co propriétaires de la Sarl Daallo, M Mohamed Ibrahim Yassin et
Youssouf Abdillahi Houssein, dont le siège social est Rue de Verdon
– BP 2565 – Djibouti ou pour le moins le Directeur général
de ladite Sarl aient laissé la liberté de rédiger un
tel courrier au chef d’une agence située sur le territoire de la République
française et dont il faut souligner que ladite agence n’a jamais été
mise en cause directement dans aucun de mes articles.

Il est par ailleurs fort
possible que vous cumuliez les responsabilités de Directeur général
de la Sarl Daallo-Djibouti avec celle de Chef d’agence en France. Si c’était
le cas, nous vous demanderions alors de bien vouloir nous en informer car
nous avons de grandes difficultés pour localiser un responsable, digne
de ce nom, au siége social de ladite société à
Djibouti.

Par la présente,
j’informe les propriétaires de la Sarl Daallo, à qui je vous
demande de bien vouloir transmettre le présent courrier, que je dégage
la responsabilité de Monsieur Jean Loup Schaal quant au contenu de
mes écrits passés et présents.

J’en assumerai donc
la responsabilité pleine et entière.

Bien que le site de l’ARDHD
soit l’un des rares lieux d’expression où les vérités
sembleraient déranger les mauvaises consciences, j’invite à
l’avenir les copropriétaires de Daallo à se reporter sur
http://www.gouv-exil.org/,
site officiel du Gouvernement en Exil de Djibouti, sur lequel ils pourront
consulter, comme vous pourrez le faire très bientôt et à
loisir, les copies de tous les documents sur lesquels le service juridique
et moi-même nous appuyons pour rédiger nos articles.

Par ailleurs, vous avez
la possibilité de m’adresser toute correspondance e mail à
l’adresse suivante : exildj@gouv-exil.org

Dans l’attente de
vous lire, je vous prie de croire, Monsieur, à l’assurance de
mon absence de considération.

Bouh
Warsama.

02/06/03 (B200) Des mots tendres pour un peuple meurtri. (Lecteur)

Je partage la peine et
la douleur de mes frères qui sont torturés pour la défense
de la Liberté à Djibouti.

Je remercie les fréres
qui travaillent pour la publication de ce Journal .

Je garde l’espoir que
mon pays connaisse la Liberté, la Démocratie et la Prosperité.

J’appelle tous les djiboutiens
pour qu’ils conservent l’espoir de voir un jour le développement du
pays..

01/06/03 (B200) Ce dimanche matin, les pétitions avaient recueilli 738 signatures au total.

Pétitions en faveur
de DAF : 498
Pétitions en faveur de DAF et de tous les prisonniers politiques :
163
Pétitions reçues directement à l’Association : 77

C’est la preuve d’une
mobilisation importante, non seulement de la communauté djiboutienne
(ceux qui sont à Djibouti, en dépit des menaces et des représailles
et ceux qui sont installés dans le monde), mais aussi de citoyens libres,
résidant dans de nombreux pays.

Nous remercions tous ceux
qui ont accepté de faire ce geste et nous allons envoyer en vos noms,
demain lundi 2 juin, aux destinataires prévus initialement, toutes
les signatures reçues (230) sur la pétition qui est gérée
par notre Association, :

  • Présidence de
    Djibouti,
  • Union Européenne,
  • Nations Unies,
  • Affaires étrangères
    françaises
  • Coopération
    française

01/06/03 (B200) Selon des propos attribués à Me AREF, la libération de DAF serait conditionnée à une lettre d’excuses à adresser au Général Zakaria.(MRD / Belgique)

 

Il est
toujours incarcéré de manière  » préventive
 » nous dit-on, puisqu’il est poursuivi dans deux autres affaires
connexes (1. atteinte au moral des forces armées et fausses informations
et, 2. diffamation à l’encontre du général Zakaria),
l’homme est royalement invité à rejoindre sa cellule 13,
dans laquelle il avait pris l’habitude de croupir et ce, depuis le 20
avril 2003. Il entame donc son second mois de détention arbitraire.

Nous apprenons par
ailleurs et, à en croire Me Aref Mohamed Aref, que sa remise
en liberté serait désormais subordonnée à la rédaction
d’une lettre d’excuse au Général Zakaria Cheik Ibrahim,
dans laquelle il « demanderait pardon » pour les propos publiés dans
Le Renouveau..

Assurément, l’on
peut très bien imaginer la réponse … Décidément,
on se croirait à l’éducation nationale où l’instituteur
ou le professeur exige de l’élève  » bavard et perturbateur
 » de rédiger une lettre d’excuse à l’intention de son enseignant,
pour retourner en classe. C’est malheureux, mais c’est comme ça, car
quelque soit le séjour du tronc d’arbre dans l’eau, celui-ci ne sera
jamais un crocodile !!!

Cher con-citoyen et général
Zakaria, le comité du MRD section Belgique a le plaisir de vous rappeler
que la société civile est arithmétiquement égale
à : toute la société djiboutienne moins l’Etat. Ce dernier
doit par conséquent être au service de cette société
civile pour le développement socioéconomique. De ce fait et,
en tant que serviteur de l’Etat par excellence, il vous incombe d’assumer
en premier lieu votre principale tâche, plutôt que de menacer
un peuple désarmé et un DAF opposant politique de première
heure. C’est en ce sens que nous vous souhaitons de recouvrer votre VUE, dans
le plus bref des délais.

En revanche et, à
l’instar des dernières manifestations pour la liberté de DAF,
nous nous réjouissons de noter le changement rapide et efficace du
peuple djiboutien pour le respect des droits de l’Homme. Nous avons par ailleurs
appris que des femmes ont massivement afflué au centre ville, en direction
du palais de la  » justice « . Sans le cacher, nous avons été
éberlués par ce courage incommensurable et cette soif d’expression
féminine. A toutes les femmes qui ont soutenu DAF, nous leur disons
Bravo !!! Désormais, le développement complet passe par la Promotion
de la Femme. C’est en tout cas à l’heure actuelle, l’idée qui
est communément admise.

Pour finir, les membres
du comité du MRD/section Belgique souhaitent remercier Me Stéphane
Zerbib (avocat de Reporters Sans Frontières) pour avoir accepté
de prendre la défense de leur président et, lui sont grés
de la confiance qu’elle a su leurs prodiguer.

Le
Comité du MRD
section Belgique

Erratum :
Des difficultés de transmission nous ont conduit à écrire
dans notre dernier article que DAF avait été condamné
à 4 mois de prison ferme. Il fallait lire « avec sursis ».
Nous prions les lecteurs de nous en excuser

30/05/03 (B200) A lire cette semaine dans LOI.

LA LETTRE DE L’OCEAN
INDIEN – 31/05/2003

ETHIOPIE – Passage en revue des relations avec l’Erythrée
La question des relations avec l’Erythrée a été un des
principaux points abordés lors d’un réunion démarrée
la semaine passée à Addis Abeba, regroupant des ambassadeurs
et diplomates éthiopiens et présidée par le vice-ministre
des affaires étrangères, Tekeda Alemu. (…). [Total : 253 Mots].

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN – 31/05/2003
ETATS-UNIS/DJIBOUTI – Mastin M. Robeson
Le général John Satter, qui était arrivé à
Djibouti en octobre 2002 à bord de l’USS Mont Whitney, vient de céder
la place au général Mastin M. (…). [Total : 157 Mots].


LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN – 31/05/2003

P.A.DJI – L’ex-juge Saad se lance dans l’industrie du froid à Djibouti

Le patron de la Compagnie maritime et de manutention de Djibouti (Comad),
l’ancien juge Saad Ahmed Cheikh vient de créer une nouvelle société
au capital de 1,5 million Fd (1 euro vaut 212,8 Fd). (…). [Total : 120 Mots].

30/05/03 (B200) DINI va-t-il recommencer la même erreur ? (Lecteur sous sa propre responsabilité !)

Les années ont
passé …

Voilà que Dini
donne l’impression de refaire une deuxième et même erreur.

Je ne sais pas ce que
vous en pensez, mais moi personnellement, j’ai l’impression que Dini fait
la promo pour DAF dans l’interview qu’il a donné aux Nouvelles d’Addis,
le 12 mai 2003.

Je m’explique : est-ce
que Dini a l’intention de remettre le flambeau de l’opposition à DAF
comme il avait remis le pouvoir à l’époque dans les mains de
GOULED.

Au fait, où est
donc passé KADAMY ?

KALO

_______________________________________________

Lien
avec l’article des Nouvelles d’Addis :

Ahmed Dini
: « En refusant de mettre en place les réformes prévues
pour le non renouvellement de la guerre civile, on a l’impression que
le gouvernement s’efforce à ce que les mêmes causes produisent
les mêmes effets. »

http://www.lesnouvelles.org/P10_magazine/15_grandentretien/15041_ahmedini5.html

30/05/03 (B200) L’argent coule à flots ! Et hop ! La Banque mondiale donne 12 Millions d’USD qui seront probablement détournés en partie !

La Banque mondiale
offre 12 M USD à Djibouti pour contrôler sida et malaria
(AFP)

WASHINGTON, 29 mai (AFP)
– La Banque mondiale a décidé jeudi de participer à hauteur
de 12 millions de dollars à un projet de contrôle du sida, de
la malaria et de la turberculose à Djibouti, selon un communiqué.

Le projet vise à
favoriser des changements d’habitudes et de comportements de la population
de Djibouti afin de réduire la propagation du sida, en particulier
dans les groupes à haut risque d’infection, et de contrôler les
épidémies de malaria et de turberculose, selon le communiqué.

La Banque mondiale a aussi
approuvé jeudi un crédit de 100 millions de dollars ainsi qu’un
don de 32 millions de dollars en faveur de la Tanzanie pour soutenir les réformes
en vue de réduire la pauvreté. Ils permettront de contribuer
au financement des réformes afin de faciliter la création d’entreprises
et l’économie en zones agricoles.