Articles

10/10/04 (B267) A lire sur le site du GED, un reportage sous la signature de Roger Picon, d’un voyage au Yémen pour renforcer les relations entre la Belgique et ce pays.

Cet article http://www.gouv-exil.org/3_actualite/actu1_429.htm
est intéressant. Outre de nombreuses photos, nous découvrons
que le GED, qui semble assez discret sur ses relations internationales, est
à l’origine d’une opération diplomatique visant à développer
les relations entre la Belgique et le Yémen.

Au fil du récit, nous découvrons que les Membres du GED et en
particulier Alhoumekani se sont appuyés sur leurs relations personnelles
(au plus haut niveau) au Yémen pour qu’une délégation
parlementaire belge conduite par le Sénateur Cornil, soit accueillie
par des membres du Gouvernement yéménite.

M Alhoumekani semble disposer
d’un réseau relationnel de premier plan dans ce pays (dont sa famille
est originaire). On imagine qu’il y est accueilli en partenaire crédible
et constructif. Nul doute qu’il y sera accueilli de la même façon
à chaque fois qu’il y retourne. Malheureusement, nous dit-on, les autorités
doivent mettre en place une protection sérieuse, au cas où certains
éléments trop bien controllés par l’équipe en
place à Djibouti, puissent nourrir quelques ambitions condamnables
à l’encontre de sa personne, voire de sa vie, en faisant ajouter, par pur
exemple, quelques liqueurs nocives dans ses boissons, avant de l’emmener faire une partie de pêche sur un boutre en mer.

Félicitations au
Sénateur Cornil, à Roger Picon et à Mohamed Alhoumekani
pour cette intiative positive.

09/10/04 (B267) La confirmation de la condamnation de DAF par la Cour suprême de Djibouti, va-t-elle entraîner son inéligibilité ? (Info lecteur)

Fort à propos (nous
semble-t-il), pour éviter à Guelleh, un concurrent sérieux,
la Cour suprème de Djibouti a confirmé sa condamnation à
6 mois de prison et un million de FD d’amende.

La peine de prison, il
l’a déjà purgé. L’amende, il ne l’a pas payé et
Guelleh s’est ménagé son moyen habituel de chantage, qu’il a
utilisé, en autres, contre Robleh ou Moumin Bahdon ….

Et en plus, cette condamnation,
sous peine de vérification des textes, pourrait interdire à
DAF de poser sa candidature pour la Présidence.

Une pierre deux coups
pour Guelleh : il acquiert un moyen de chantage contre DAF et il lui barre
la route des présidentielles.

Mais qui est Mme Abeba
qui a prononcé ce jugement partial et injuste ?

Soeur d’un militant du FDP, elle est liée par mariage à Guelleh.
C’est tout dire !

08/10/04 (B266) La soirée du 2 octobre à Londres ? (lecteur)

____________________________
Note de l’ARDHD

L’annonce de la soirée du 2 octobre à Londres avait suscité
des commentaires et un début de polémique.

A ce jour, nous n’avons
reçu qu’un seul commentaire et il est très négatif. Nous en publions quelques extraits ….

____________________________________________
Lecteur

La soirée du 2
octobre à Londres devait être organisée pour apporter
un soutien à Abdallah-Lee.

Etaient annoncés
et confirmés par les organisateurs, Abdallah-Lee, Pere-Robert et Abdoulhaziz.

Cette soirée intervenant en pleine période de deuil pour le
peuple Afar, suscitait plus que des réserves.

Père-Robert s’est
abstenu d’y participer pour cette raison et pour le respect du aux disparus.
C’est un homme nons seulement engagé contre la dictature, mais très
respectueux des traditions. Père de la danse traditionelle Afar en
Europe, il n’a pas voulu salir sa réputation et nous le félicitons

La suite de la soirée
était consacrée au chanteur « idole » de la Communauté
Afar Abdallah Abdoulakder Abass dit Abdallah-Lee.

Les organisateur nont
pas respecté le deuil, car ils ne voulaient pas perdre leurs investissements
financiers dans la location de la salle : ce que l’on peut comprendre.

Avaient-ils aussi le projet
de réaliser un bénéfice substantiel sur le dos du célèbre
chanteur, accompagné par deux autres artistes ?

En tout cas, ils ont menti
aux fans d’Abdallah-Lee qui, en dépit du chagrin qui est le nôtre,
avaient choisi de participer à cette soirée de soutien à
Lee.

Ce qui est regrettable
à mon avis, c’est que la soirée du 2 octobre à Londres
ne s’est pas déroulée comme prévue …

Depuis quand, le chanteur
Xadanteeye peut-il représenter Abdallah-Lee et Kamil Robleh devenir
Abdallah-Lee ? (…)

Pour organiser une soirée, il faut avoir une expérience musicale
et jouir d’une bonne réputation au sein de sa propre Communauté.
Commettre de tels erreurs de la part des organisateurs, n’est pas excusable

07/10/04 (B266) Gros succès pour la manifestation du 6 octobre 2004 à Bruxelles. (Lecteur)

 

Voilà comme
promis, je vous envoie un compte-rendu et des photos que j’ai reçus
d’un ami étudiant. La manifestation a commencé à
13 h 30. Plus de 200 opposants de tout genre étaient présents.
La manifestation organisé par le MRD de Belgique accueillait le
FRUD et le FDP. Des personalités comme DAF, Abdi Nour Méhéké
ainsi que quelques autres militants européens étaient venus
au rendez-vous.

La manifestation a commencé
par une minute de silence en hommage à tous les martyrs djiboutiens
et en particulier à Ahmed Dini Ahmed. Chacun voulait rendre hommage
à cet Homme qui a marqué l’Histoire de Djibouti, devant la Commission
Européenne. A noter que RTL TVI ainsi qu’une journaliste indépendante
couvraient la manifestation.

 

Puis, la masse a commencé
à crier sa colère :

IOG assassin, IOG assassin…mais aussi, IOG dictateur, IOG dictateur;

A quand le respect des accords de paix ? A Djibouti, Il n’existe ni démocratie,
ni droit de l’Homme…

Ensuite, le secrétaire général du Comité du MRD
a pris la parole pour rappeler à la communauté internationale
le harcellement et l’anéantissement qu’ont subi le SEP et le SYNESED.
Il a poursuivi en montrant du doigt la dictature d’IOG qui continue à
persécuter le peuple en s’apppuyant sur une poignée de fidèles.

Puis les représentants du FRUD et du FDP ont insisté sur la
nécéssité de renforcer la coordination entre les différentes
organisations politiques. Houmado (FRUD) a dit que la dictature n’a jamais
servi un peuple et qu’il est temps que les choses prennent une autre direction.
Maki (FDP), après un bref rappel biographique des très régréttés
Ahmed Dini et Chehem Daoud, a salué l’initiative prise par le Comité
du MRD et a souhaité que l’opposition davantage unifiée pour
mieux avancer.

Ali Salem Omar, DAF mais aussi la "dame de fer" Fatouma-Hodo Ismael
Ibrahim ont respectivement parlé de la structure économique
du pays, de la situation nationale sur le plan politique, et de la Femme dans
la lutte pour le développement.

Enfin, Ali Salem Omar a remis un mémorendum au délégué
du Commissaire aux relations extérieures de la Commission Européenne,
tandis que DAF, lui, est pris en aparté par des journalistes pour une
interview.

Tout s’est très bien passé. Nous disons encore une fois Bravo
aux organisateurs.

Un lecteur attentif.

07/10/04 (B266) Surtout ne riez pas ! Selon la communication officielle, ce serait le Peuple dans son immense majorité (par la voix de ses députés 100 % RPP, élus démocratiquement ?) qui aurait supplié Guelleh de se représenter pour les présidentielles de 2005. (Lecteur)

Non ce n’est pas une blague
!

Vous n’imaginez pas combien
la décision était difficile. Tous les membres du RPP n’étaient
pas d’accord sur le choix du Candidat du Parti (quasi) unique à l’Assemblée
nationale.

Après de longues
heures de débat et de réflexion, oh surprise : c’est à
leur leader qu’il ont fait appel en le suppliant d’avoir la bienveillance
et l’extrême amabilité d’accepter de se représenter pour
un mandat de cinq nouvelles années.

Finalement et à
contre-coeur, car il avait des projets alternatifs (affairisme en tous genres), ce dernier soutenu,
par la voix unanime de ses plus fidèles complices (et obligés), a finalement accepté
de se représenter et il a remercié tous les électeurs.

C’est’y pas beau la façon
dont le pouvoir raconte les choses ?

Et les djiboutiens qu’est
ce qu’ils en pensent ? C’est le dernier souci d’IOG !

D’ailleurs compte-tenu
de l’effondrement économique du pays, il ne compte plus sur la contribution
populaire pour arrondir son budget personnel. IOG considère maintenant
que le Peuple djiboutien a perdu sa capacité contributive et sa substance vitale. Alors, avec le courage et la réactivité qu’on lui connaît, il se
tourne résolument vers d’autres sources de financement … internationales.
Et ça marche pas mal pour le moment.

Vous avez bien compris
que cette mise en scène n’a pour seul objectif que de tenter (vainement
?) de convaincre les pays occidentaux que le système dictatorial est
une démocratie, afin de continuer à recevoir des aides internationales.

Nous les Djiboutiens,
on a compris qu’il s’accrocherait au poste et aux dividendes financiers garantis,
jusqu’à sa mort.

Bon Dieu, aide nous à
nous en débarasser et surtout n’en choisi pas un pire pour le remplacer.
Amiiiiin.

________________ Extrait
du discours de Guelleh (ADI)
C’est avec un profond sens des responsabilités que me donne votre
confiance, que je reçois et accepte votre choix me désignant
comme votre candidat ; le candidat du Rassemblement Populaire Pour le Progrès
aux élections présidentielles de 2005.

A tout ce que cette
cérémonie comporte d’imposant et d’émouvant,
je suis, mes chers camarades, profondément sensible.

En cette circonstance
solennel, où je vous exprime ma profonde gratitude et vous remercie
pour votre soutien sincère, mes premières pensées vont
à notre créateur et Maître Tout-Puissant dont j’implore
aujourd’hui et une fois encore la bienveillance et la bénédiction
pour nous éclairer.

________________
Questions de l’ARDHD

Les membres du RPP avaient-ils
un choix alternatif ? Et puis, Guelleh leur assure des salaires et revenus
qui se situent à bon niveau. Pour quelles raisons auraient-ils du changer
de Patron ?

Le seul problème
c’est qu’ils ne représentent pas le Peuple ….

08/10/04 (B266) La soirée du 2 octobre à Londres : information des organisateurs.

____________________________
Note de l’ARDHD

Comme cela avait été le cas, avant le 2 octobre, cette soirée
semble susciter quelques polémiques. Pour la pluralité de l’information,
nous nous en sommes fait l’écho en publiant la contribution d’un lecteur
(ci-dessous). Mais nous mettons un terme à toute polémique supplémentaire.
______________________________________

Les organisateurs ont
pris contact avec nous aussitôt. Ils nous ont promis de nous adresser
très rapidement un compte-rendu, qui reprend tous les événements
de la soirée, car il y a eu des événements dans l’évenement
!

En attendant, ils nous
ont adressé des photos que nous publions et qui montrent l’ambiance.

08/10/04 (B266) La soirée du 2 octobre à Londres ? (lecteur)

____________________________
Note de l’ARDHD

L’annonce de la soirée du 2 octobre à Londres avait suscité
des commentaires et un début de polémique.

A ce jour, nous n’avons
reçu qu’un seul commentaire et il est très négatif. Nous en publions quelques extraits ….

____________________________________________
Lecteur

La soirée du 2
octobre à Londres devait être organisée pour apporter
un soutien à Abdallah-Lee.

Etaient annoncés
et confirmés par les organisateurs, Abdallah-Lee, Pere-Robert et Abdoulhaziz.

Cette soirée intervenant en pleine période de deuil pour le
peuple Afar, suscitait plus que des réserves.

Père-Robert s’est
abstenu d’y participer pour cette raison et pour le respect du aux disparus.
C’est un homme nons seulement engagé contre la dictature, mais très
respectueux des traditions. Père de la danse traditionelle Afar en
Europe, il n’a pas voulu salir sa réputation et nous le félicitons

La suite de la soirée
était consacrée au chanteur « idole » de la Communauté
Afar Abdallah Abdoulakder Abass dit Abdallah-Lee.

Les organisateur nont
pas respecté le deuil, car ils ne voulaient pas perdre leurs investissements
financiers dans la location de la salle : ce que l’on peut comprendre.

Avaient-ils aussi le projet
de réaliser un bénéfice substantiel sur le dos du célèbre
chanteur, accompagné par deux autres artistes ?

En tout cas, ils ont menti
aux fans d’Abdallah-Lee qui, en dépit du chagrin qui est le nôtre,
avaient choisi de participer à cette soirée de soutien à
Lee.

Ce qui est regrettable
à mon avis, c’est que la soirée du 2 octobre à Londres
ne s’est pas déroulée comme prévue …

Depuis quand, le chanteur
Xadanteeye peut-il représenter Abdallah-Lee et Kamil Robleh devenir
Abdallah-Lee ? (…)

Pour organiser une soirée, il faut avoir une expérience musicale
et jouir d’une bonne réputation au sein de sa propre Communauté.
Commettre de tels erreurs de la part des organisateurs, n’est pas excusable

08/10/04 (B267) Le nouveau suspens insoutenable : Hassan Saïd se rendra-t-il à la convocation du Juge de Versailles le 10 octobre ? (ARDHD)

Le suspens est insoutenable
et les paris sont ouverts. Viendra ? Viendra pas ?

Chez les Bookmakers on
se précipite. Actuellement le « Viendra pas » est coté
à deux contre un. Mais la situation évolue d’heure en heure.

On imagine qu’Hassan Saïd
s’est précipité chez Djama pour lui demander des Conseils et
qu’il a apporté sa convocation. On peut imaginer aussi que Djama se
soit écrié « Mais si bien sur, elle est pas en règle
cette convocation – t’as pas besoin d’y aller mon petit vieux ! « . A-t-il
ajouté, ensuite en vertu des mauvaises manies que lui prête la rumeur : « Pour
un tel conseil, tu me dois un appartement ou un 4 x 4 neuf » ?

Parce qu’il paraît
que, même entre eux, ce sont des loups !

Nous on parie qu’Hassan
ne viendra pas ….

Mais que va faire la Juge
française si c’est le cas ? Délivrer des mandats d’arrêt,
que Djibouti refusera certainement d’exécuter, tandis que le Gouvernement
français, éternellement embarassé, confirmera leur bon
droit et versera quelques millions d’Euros pour financer un projet bidon qui
ne verra jamais le jour (A titre de dédomagement pour le préjudice
causé par sa Justice indépendante…)

Même si le mandat
d’amener ne faisait venir ni Djama, ni Hassan Saïd dans le bureau de
la Juge, il les empêcherait désormais de se rendre dans l’un
des pays de l’Espace Schengen. C’est triste pour les vacances ….

Et puis cela leur ferme la porte à une possible demande d’asile, au cas où les choses, comme chacun peut l’imaginer, finiraient par tourner au vinaigre pour Guelleh et sa bande sur le territoire de la République. Ce serait vraiment fâcheux !