08/10/04 (B267) Le nouveau suspens insoutenable : Hassan Saïd se rendra-t-il à la convocation du Juge de Versailles le 10 octobre ? (ARDHD)

Le suspens est insoutenable
et les paris sont ouverts. Viendra ? Viendra pas ?

Chez les Bookmakers on
se précipite. Actuellement le “Viendra pas” est coté
à deux contre un. Mais la situation évolue d’heure en heure.

On imagine qu’Hassan Saïd
s’est précipité chez Djama pour lui demander des Conseils et
qu’il a apporté sa convocation. On peut imaginer aussi que Djama se
soit écrié “Mais si bien sur, elle est pas en règle
cette convocation – t’as pas besoin d’y aller mon petit vieux ! “. A-t-il
ajouté, ensuite en vertu des mauvaises manies que lui prête la rumeur : “Pour
un tel conseil, tu me dois un appartement ou un 4 x 4 neuf” ?

Parce qu’il paraît
que, même entre eux, ce sont des loups !

Nous on parie qu’Hassan
ne viendra pas ….

Mais que va faire la Juge
française si c’est le cas ? Délivrer des mandats d’arrêt,
que Djibouti refusera certainement d’exécuter, tandis que le Gouvernement
français, éternellement embarassé, confirmera leur bon
droit et versera quelques millions d’Euros pour financer un projet bidon qui
ne verra jamais le jour (A titre de dédomagement pour le préjudice
causé par sa Justice indépendante…)

Même si le mandat
d’amener ne faisait venir ni Djama, ni Hassan Saïd dans le bureau de
la Juge, il les empêcherait désormais de se rendre dans l’un
des pays de l’Espace Schengen. C’est triste pour les vacances ….

Et puis cela leur ferme la porte à une possible demande d’asile, au cas où les choses, comme chacun peut l’imaginer, finiraient par tourner au vinaigre pour Guelleh et sa bande sur le territoire de la République. Ce serait vraiment fâcheux !