Articles

26/01/08 (B432) ALERTE ROUGE : compte-rendu de la manifestation du samedi 26 janvier devant l’Ambassade d’Ethiopie à Paris, pour demander la libération d’Hasna Mohamed Hassan.(Modifié le 27/01)

« Ecoutez un extrait du reportage sonore … ! « 

Les organisateurs, les représentants des partis politiques et des associations se sont retrouvés samedi 26 janvier à 11h00 devant l’Ambassade d’Ethiopie à Paris pour demander la libération d’Hasna Mohamed Hassan.

Un imposant service d’ordre, bon enfant, avait été disposé à proximité des locaux de l’Ambassade à Paris. Le responsable nous a signalé qu’il n’avait pu établir aucun contact avec l’Ambassadeur et que nous serions certainement pas reçus.

Les organisateurs ont regretté l’attitude de fermeture de Mme Tadelech Haïle-Mikael, car ils espéraient beaucoup qu’en sa double qualité de diplomate auprès de la France et de l’Unesco et de femme, elle intercède en faveur de la libération de cette jeune victime de viol puis de condamnation arbitraire.

Aprés avoir écouté et applaudi la retransmission du sujet préparé par Mme Tsigue Shiferaw et diffusé le matin même sur les ondes de BBC – Afrique en langue française, Jean-Loup Schaal, Président de l’ARDHD a pris la parole pour remercier tous les participants. Puis il a fait un bref rappel de la situation et des conditions de détention d’Hasna. Il a communiqué les dernières informations, en particulier les démarches entreprises par le HCR : visite à la prison, nomination d’un avocat, entretien avec le père.

Avant de conclure en rappelant que la manifestation avait pour objectif de demander la libération d’Hasna, il a fait état des remerciements émus que le père de la victime adressait à toutes celles et tous ceux qui se mobilisent pour sa fille.

Ensuite Laurence Dawidowicz a pris la parole, au nom de SURVIE, pour rappeler l’engagement de son association aux côtés des réfugiés djiboutiens en Ethiopie, pour le respect de leurs droits et la préservation de leur statut.

Puis les participants ont scandé des slogans :

– Libérez Hasna,
– Les violeurs en prison, pas les violées,
– Droit de l’Enfant en Ethiopie,
– Respect des Droits des réfugiés,
– Justice pour Hasna,
– …

Avant de se quitter vers 12h00, les participants se sont engagés à maintenir la mobilisation et les actions jusqu’à la libération de la jeune Hasna et à poursuivre l’envoi de fax à l’Ambassade, car l’impact est important.

Il a été rappelé que cette affaire douloureuse n’était peut-être que la conséquence d’un dynsfonctionnement dans les services éthiopiens commis par quelques policiers isolés. On ne peut qu’espérer que, dans le cadre de la démarche de bonne gouvernance annoncée par les plus hautes autorités éthiopiennes, Hasna soit libérée rapidement.

26/01/08 (B432) ALERTE ROUGE : la médiatisation se multiplie. Après la BBC, RFI doit diffuser deux reportages, ce samedi soir et dimanche matin. Tous à vos postes !

Nous avons appris que RFI diffuserait en fin d’après-midi un reportage sur l’affaire et sur la manifestation, puis dimanche 27 au matin, un sujet avec une interview du père d’Hassan.

Bien entendu, nous mettrons en ligne, dès que possible, les extraits sonores.

26/01/08 (B432) RFI / Ethiopie : l’armée mène une opération contre le Front national de libération de l’Ogaden (3)

«Le conflit dans l’Ogaden reste largement occulté, ignoré du reste du monde.»

Depuis près de 8 mois, à l’est du pays, l’armée mène une opération contre le Front national de libération de l’Ogaden. Pour les autorités, il s’agit de lutter contre le terrorisme. La région a été bouclée, et le conflit se déroule à huis clos.

par Virginie Gomez

25/01/08 (B432) JDD / Somalie: Des rebelles attaquent un aéroport. (Info lectrice)

Des insurgés islamistes ont brièvement pris le contrôle du plus grand terrain d’aviation militaire de Somalie. Ils ont dérobé des armes.

Le chef de la milice rebelle Shabab a déclaré à une radio locale que ses hommes avaient aussi capturé des soldats de l’armée gouvernementale au cours de ce raid.

Les violences entre islamistes et forces gouvernementales, soutenues par l’Ethiopie, se poursuivent depuis plusieurs mois.