03/10/1999: L’initiative djiboutienne examinée par le Comité permanent sur la Somalie.

2 oct (SOURCE AFP) – Le Comité permanent sur la Somalie, réuni jeudi à Addis Abeba, a examiné la proposition djiboutienne dans le cadre de l’Autorité intergouvernementale de développement (IGAD, regroupant six pays d’Afrique de l’est), visant à impliquer la société civile somalienne dans le processus de réconciliation nationale du pays, a-t-on appris samedi matin de sources concordantes.

Au cours de la septième réunion du comité depuis octobre 1998, les représentants ont débattu de la proposition djiboutienne consistant à impliquer les anciens des clans, les autorités religieuses, le monde des affaires, les ONG, les groupes de femmes et de jeunes dans la réconciliation des Somaliens et la reconstitution de leur pays sans gouvernement central depuis 1991, a indiqué vendredi soir le ministère éthiopien des Affaires étrangères.

Les participants au Comité, qui ont “exprimé à la fois des espoirs et des frustrations” concernant l’état de la situation en Somalie, ont souligné “l’urgence de progrès tangibles. L’absence de progrès pourrait créer une désillusion chez ceux qui soutiennent financièrement le processus de paix et de réhabilitation de la Somalie”, a souligné le ministère éthiopien.

Le Comité permanent, organe consultatif, présidé par l’Ethiopie, et comprenant 17 pays membres et organisations internationales, doit notamment se retrouver le 8 décembre à Nairobi après la réunion mi-novembre des pays membres de l’IGAD (Djibouti, Ethiopie, Erythrée, Ouganda, Kenya, Soudan, la Somalie n’ayant plus de siège permanant depuis 1991) afin “d’évaluer la meilleure façon d’assister le processus de paix mené par l’IGAD”.

La Somalie est déchirée par une guerre civile entre différents chefs de guerre depuis le renversement de Mohamed Siad Barre, en 1991.