26/11/1999 – COMMUNIQUE DU FRUD – L’AND ENGAGE UNE ACTION DANS LE NORD DE DJIBOUTI -> NOUVEAUX RISQUES POUR LES POPULATIONS CIVILES.

FRONT POUR LA RESTAURATION DE L’UNITE ET DE LA DEMOCRATIE

contact :0032/476342583
Bruxelles le 25 11 1999

COMMUNIQUE DE PRESSE

Suite à la mobilisation des troupes enclenchée depuis un mois, l’armée gouvernementale a lancé hier après midi une offensive générale sur les positions tenues par les combattants du FRUD.
Les combats se poursuivent toujours à Tewelee, ouest d’Obock et à Gal-ela, nord-est du district de Tadjourah .

Ces opérations soi disant destinées à éradiquer le FRUD, loin d’atteindre son objectif, risquent encore une fois de mettre la population civile de ces zones à la merci des représailles de la soldatesque gouvernementale.

Quant au FRUD, il est plus que jamais déterminé à continuer sa lutte pour la restauration d’un Etat de droit à Djibouti, devant le refus du régime d’Ismael Omar Guelleh de créer un climat propice à la paix et au développement du pays.

Mohamed A HOUMADO
Porte-parole de la direction du FRUD

Note de l’ARDHD
Il y a quelques jours, nous avions été informé d’une possible participation de l’Armée française, en soutien de l’AND pour assurer le déminage des routes (voir nos informations). Cette action de l’AND, qui est une opération “intérieure” et non de protection du territoire, aura des conséquences tragiques pour les populations civiles qui seront les premières victimes.

Il est à noter que cette opération militaire intervient quelques jours après un communiqué de la LDDH, qui sollicitait la paix au nom des enfants djiboutiens. Légitimement nous pouvons nous poser des questions sur les objectifs de M. Guelleh : ils ne sont certainement pas de rétablir la cohésion nationale … Peut-être essaye-t-il de prendre le contrôle du pays par la force pour “prouver/asseoir” une crédibilité qu’il n’a jamais eu et qu’il n’aura jamais.