26/09/02 13 + 8 = 22. Ce sont les nouvelles mathématiques du régime Guelleh. Un de plus, c’est pour ma poche !

Dans une interview parue
dans l’ADI de Mohamed Moussa Chehem, ambassadeur de Guelleh à Djibouti,
nous découvrons ces nouvelles règles mathématiques. Elles
nous réjouissent hautement !

On peut se demander
si ce n’est pas en appliquant des techniques aussi simples (mais il fallait
quand même y penser) que Guelleh détourne régulièrement
des millions ….

Voilà comment, grâce à
une erreur de l’ADI et de son Ambassadeur à Bruxelles, le pot aux roses
a été découvert … et il n’y a plus qu’à remonter
la filière maintenant. Guelleh falsifie les comptes pour cacher ses
odieux prélévements. Libre à lui de créer de nouvelles
conventions mathématiques, mais pas de nous les imposer !

______________________________
Lecteur

Je suis un lecteur assidu
de votre site, et des autres sites qui traitent de mon pays Bien Aimé,
“DJIBOUTI” qui de jours en jours sombre dans des profondeurs(abysses)
à cause des dirigeants inconscients et irresponsables qui ne pensent
qu’à leur bide.

Voilà, je tiens
à clamer haut et fort que les dires de l’ambassadeur M.M.Chehem sont
fallacieux surtout en ce qui concerne les exilés djiboutiens toutes
communautés confondues en Belgique ne se limitent pas à 21 personnes
(dont 13 enfants mineurs et 8 femmes) et que les manisfestations sont plus
nombreuses que ce qu’il prétend car aujourd’hui c’est la nation djiboutienne
qui en a ras le bol du régime tribaliste et dictorial dont il est le
représentant dans la Capitale Européenne et Nous djiboutiens
de tout bord sommes unis pour le faire basculer.


.……

Selon Monsieur Chehem, vous devez voir sur ces photos
22 personnes au total : 13 enfants mineurs + 8 femmes (21 selon les règles
de l’arithmétique classique) ! C’est un ordre,
si vous voyez autre
chose,
vous gagnez un séjour à Gabode.

Au fait je conseille à
M.M.C. de revoir ses cours d’arithmétique car 13 + 8 = 21 et non pas
22 comme il a voulu le faire croire aux compatriotes qui sont toujours aux
pays. Dire que ce Monsieur est un ancien instituteur ! Dommage pour les jeunes
qui sont passés par lui.

D’ailleurs la manisfestation
du 14 Mai 2001, dément les affirmations de M.M.C, lors de la conférence
de l’O.N.U.sur les P.M.A tenue à Bruxelles, nous avons fait une démonstration
formidable de l’unité des opposants djiboutiens en Belgique. Alors
épargnez nous, M.M.C, vos balivernes “Le ridicule ne tue pas”.
C’est vrai que vous devez plaire à votre patron, car aujourd’hui, la
personne qui vous protégeait n’est plus de ce monde, alors vous êtes
contraints de mentir pour ne pas vous attirez les foudres de qui je sais.

Rejoingnez au plus vite
la voie de la vérité et vous serez tranquille avec votre conscience
!