19/05/03 (B198) Radio-Trottoir : on dit que les américains ne supportent plus que les avions chargés du transport du Khat se posent à l’aéroport international. Ils auraient dit que c’était pour des raisons de sécurité. IOG s’empare-t-il du jeu pour jeter la zizanie et faire oublier ses propres turpitudes ?

On vient d’apprendre que
IOG aurait fait dire aux importateurs de khat par Hassan Said, le Ministre
de l’Interieur Abdoulkader Waiss, le Ministre de la Défense Ougoureh
Kifleh (représentant l’Armée et la Gendarmerie), le Ministre
des Transports Elmi Obsieh Waiss dit Johar et le Ministre “joker”
de l’Information Rifki Abdoulkader Bamakrama que les américains lui
auraient demandé de ne plus faire atterir les avions du khat sur l’aeroport
international d’Ambouli.

Ils auraient exigé
que Guelleh trouve un autre terrain d’atterrissage plus loin car leurs installations
sont situées à proximité de l’aéroport.

D’après eux, les
djiboutiens, au moment de l’atterissage de l’avion deviennent trés
aggressifs et cela peut générer des incidents graves.

Après tout c’est
eux les locataires et c’est eux qui payent Guelleh à hauteur de 31
millions de Dollars. Ils peuvent quand même espérer, disent-ils,
avoir le calme et la tranquilité chez eux … C’est leur point de vue, qui ne sera pas forcément très populaire !

En faisant informer les
djiboutiens par ces intermediaires, IOG n’aurait-il pas une idée derrière
la tête. Celle de creer un climat de tension, voire de haine entre la
population et les troupes US.

Pour quelles raisons ?

Parce que l’étau
se resserre, ce n’est plus un secret pour personne, autour de Guelleh sur
ses possibles implications dans le soutien à des factions terroristes,
voir à ce qu’il ait pu être parfois le commanditaire. En tout
cas c’est un bruit qui se répand ici.

Guelleh veut bien encaisser
l’oseille des américains, mais à condition de n’en avoir aucune
contrainte. Les américains ont-ils payé Cash et d’avance ? Pas
si sur !