02/05/04 (B245) Un nouveau Parti (?) Le parti socialiste djiboutien prend la défense de l’agent de l’ONED qui avait été mis en cause par Houmed Daoud.

________________________
Note de l’ARDHD

Avant de publier cet article, nous l’avons transmis à Houmed Daoud,
qui nous a informé du fait qu’il y répondrait dans les prochains
jours.

Nous tenons à dire que dès que l’on veut discréditer
quelqu’un, il est de tradition de le dénoncer comme un agent des Services
secrets djiboutiens, ce qui ne tient pas toujours la route .. surtout lorsque
cette personne a attaqué des proches du pouvoir.

Ou bien, cela est vrai
et les proches du pouvoir, dont la main mise sur l’Etat et ses richesses s’appuie
forcément sur les Services secrets, n’auraient aucun intérêt
à les dénoncer au grand public …

Ou c’est faux …. ? (CQFD)

Restons très vigilants
face à de nouveaux partis qui émergeront à Djibouti,
à l’approche des scrutins nationaux. Il est clair que des nouveaux
partis, issus du néant et légalisés comme par enchantement,
peuvent susciter des interrogations légitimes sur leur positionnement
… qui ne peut certainement pas être dans l’opposition.

___________________
Contribution de ce nouveau parti encore inconnu hier : “Le Parti
socialiste djiboutien”

Dans un article publié
par votre journal, ce refugié “politique”, Houmed Daoud qui
travaille aussi pour les Services secrets Djiboutiens, s’attaque à
des personnes de manière gratuite sans donner les preuves de ses accusations.

Pour nous, être
un opposant n’est pas un mouvement d’humeur, ni un règlement de compte
personnel, encore moins de la part d’un individu qui ose porter la double
casquette d’espion djiboutien et de refugié économique.

L’agent comptable de l’Oned
n’est pas un corrompu, c’est le système qu’Houmed Daoud défend
qui dépasse l’imagination.

Le
Parti Socialiste Djiboutien