14/09/04 (B263) Salut cher concitoyen et ami Ahmed Ibrahim.

Ton message publié
dans le journal de l´ARDHD, à l’occasion de la disparition du
Premier Premier Ministre de Djibouti, m´a profondément touché.

En tant qu’Issa, je reconnais
la rigeur et l´intégrité de cet homme de talent.

J´étais devant
la télevision lorsque le Président de l´Assemblée
nationale a prononcé cette phrase “La République de Djibouti,
une, indivisible et souveraine est née”.

Ainsi, est née
la République de la bouche d’Ahmed Dini. Encore aujourd´hui,
j´ai toujours chez moi, une copie de la cassette vidéo, bien
que j´habite au nord de l´Europe. Mes enfants sont nés
à l’étranger et ils savent que le vrai Pére de la République
est Ahmed Dini qui en a annoncé la naissance devant les premiers députés
de la Nation.

Les vrais Issa n´ont
jamais trahi Ahmed Dini Ahmed, Cher concitoyen Ahmed Ibrahim.

En revanche, ce sont les
Issas originaires d´Ethiopie qui ont tourné le dos à ce
héros national. La preuve c’est que des milliers de Djiboutiens vivant
à l’étranger, ont réagi immédiatement dès
l’annonce de la mort d’Ahmed Dini Ahmed a une vitesse encore jamais vue.

Les radios et les journaux
de la Scandinavie ont parlé de la disparition d’Ahmed Dini Ahmed. Jamais,
dans l´histoire de Djibouti, aucun Ministre même décédé
en poste, n’avait jamais eu la moindre brève.

C’est la preuve irréfutable
de la notoriété de cet homme non seulement à Djibouti,
mais au sein de la communauté internationale, qui le reconnaît
comme un homme au destin exceptionnel.