28/08/05 (B313) Message de condoléances de Mahdi Ibrahim God à l’occasion de la disparition de Mohamed Houssein Hassan.

Je viens d’apprendre avec stupeur le décès en Europe de Mohamed Houssein Hassan.

Compagnon de lutte dès le début des années 1990, le Président du Mouvement National Djiboutien était un responsable combatif et sérieux au sein du Fuod dans sa lutte contre la dictature.

Il était de cette génération qui continue encore à se sacrifier pour la paix; la liberté et la démocratie à Djibouti. C’est parce qu’il avait choisi son camp que Mohamed avait été victime du dispositif répressif du régime. Rayé et exclu de l’Administration ou il occupait un poste de responsabilité aux Affaires Etrangères, ce qui semblait constituer un simple délit d’opinion le contraignait, par deux fois,à l’exil. Il incarne cette génération courageuse et pleine d’audace que le regretté Ahmed Dini Ahmed disait “il n’est pas plus tragique de voir sa jeunesse fuir la mère patrie pour fait tyrannique”.

La dictature persiste et mon ami nous quitte prématurément, rappelé auprès d’Allah. C’est avec commisération que j’adresse toutes mes s cères condoléances à la famille de mon frère, le Président Mohamed Houssein Hassan et plus particulièrement à son épouse Halimo et son fils Harbi.

Mohamed tu viens d’Allah et tu retournes à Allah.

Qu’Allah le Miséricordieux l’abreuve en son Paradis Eternel. Amin

Mahdi Ibrahim God