05/04/06 (B344-B) ALERTE ROUGE N°1 – UDT : Communiqué pour dénoncer toutes les violations commises par le régime : expulsion de diplomates et de représentants d’Organisations internationales, nouvelles arrestations de syndicalistes.

__________________________________ Note de l’ARDHD
Rien que sur le plan syndical (car on parlera par ailleurs du volet qui concerne les élections et qui est de la même veine), Guelleh et son équipe viennent-ils de commettre l’irréparable ?

Seul un régime au bout du rouleau pourrait être conduit à de telles violations des règles internationales et des lois nationales.

Certains observateurs n’héistent plus à qualifier les décisions de ces dernères quarante-huit heures, de “suicidaires”. En tout cas, Guelleh aura maintenant beaucoup de mal à remonter la pente de son discrédit sur la scène internationale et à faire croire que son régime est juste et démocratique.

Les personnalités de premier plan qu’il a fait refouler à la frontière ou expulser manu militari après plusieurs heures de garde à vue dans des locaux policiers, ne vont certainement pas chanter ses louanges ni ses mérites. Elles ont des voix qui portent loin en Occident et dans les instances internationales ….

On peut même s’attendre maintenant à des condamnations officielles du régime.

Peut-être Guelleh ne peut-il déjà plus compter que sur Mohamed Aref, le Prestidigitateur, pour sauver son image à jamais compromise, en haraguant des foules consternées ?
_________________________________________________

Djibouti, le 5/04/2006

COMMUNIQUE de PRESSE

Cette semaine les autorités djiboutiennes ont perdu la lucidité dans la gestion des affaires syndicales : Refoulement des représentants de la FIDH et de la CISL, arrestation et expulsion du représentant du BIT et enfin arrestation du Secrétaire Général de l’UDT.

Refoulement des représentants de la FIDH et de la CISL

Le samedi 1er avril 2006, M. Janek, représentant de la CISL et M. Farid, représentant de la FIDH venus en mission de médiation suite aux arrestations et à la détention des syndicalistes, ont été reconduits de force sans ménagement dans l’avion qui les avait mené à Djibouti. Et, ce malgré l’accord verbal du ministre de l’intérieur qu’aucune entrave ne serait faite à leur demande de visa à l’aéroport de Djibouti.

Arrestation et expulsion du représentant du BIT

M. Mayaki, représentant du BIT arrivé à Djibouti, le 1er avril 2006, a été arrêté à son hôtel, le lundi 03 avril vers 8h30 par deux éléments des Renseignements Généraux de la Police. Après interrogatoire M. Mayaki a été contraint de signer un ordre d’expulsion, exécutoire le mardi 04 avril à 10h30.


Adan Mohamed Abdou

Nouvelle arrestation de Adan Abdou

C’est hier, mardi 04 avril à 15h30 que Adan Abdou, Secrétaire Général de l’UDT, a été arrêté à son domicile par des éléments de la Police. Il a été conduit illico presto à la prison centrale de Gabode sans mandat. Nous rappelons qu’Adan Abdou et Hassan Cher ont bénéficié d’une mise en liberté provisoire le mercredi 29 mars après 2 jours de garde à vue dans les locaux de la police criminelle et 17 jours d’incarcération à Gabode. Hassan Cher serait très recherché par les mêmes éléments de la police mais serait toujours en liberté selon les dernières informations.


Hassan Cher Hared

Djibril Ismaël Igueh

Djibril Ismaël et Mohamed Ahmed,
toujours incarcérés à Gabode

Djibril Ismaël Igueh et Mohamed Ahmed Mohamed, tous deux membres de l’UDT, arrêtés le 05 mars 2006 après un séjour en formation à l’institut de Histradut, en Israël sont toujours détenus à la prison Centrale de Gabode depuis le 08 mars 2006. « Intelligence avec une puissance étrangère » et « outrage envers le Président de la République », restent les motifs fallacieux de détention de nos camarades syndicalistes.


Mohamed Ahmed Mohamed

L’UDT fidèle à son idéal et à ses principes de dialogue, de justice, de démocratie et de liberté condamne avec force ces intimidations, ces arrestations illégales, ces détentions arbitraires, ces violations répétées à l’esprit de la démocratie et exige la libération immédiate et sans condition de nos camarades.

Secrétaire à la Communication de l’UDT
Farah Abdillahi Miguil