28/12/06 (B375) RSF / SOMALIE / Appel pour le respect d’une charte de protection des journalistes.

Reporters
sans frontières et son organisation partenaire en Somalie, l’Union
nationale des journalistes somaliens (National Union of Somali Journalists,
NUSOJ), appellent le gouvernement fédéral de transition (TFG)
et toutes les parties au conflit à respecter le travail des journalistes,
alors que les troupes loyales au TFG ont pris le contrôle de la quasi-totalité
du territoire somalien, le 28 décembre 2006.

Cinq jours
après l’adoption à l’unanimité, par le Conseil de sécurité
de l’ONU, le 23 décembre, de la résolution 1738 sur la protection
des journalistes dans les conflits armés, les deux organisations proposent
aux autorités somaliennes de s’engager à respecter une charte
en quatre points, de manière à démontrer sa volonté
de respecter les règles démocratiques et d’établir une
société ouverte et pluraliste en Somalie.

“Les
journalistes somaliens et étrangers ont payé un prix élevé
dans la guerre erratique qui déchire le pays depuis plus de quinze
ans. Aujourd’hui, alors qu’un gouvernement internationalement reconnu clame
sa volonté d’établir une démocratie, il serait incompréhensible
que le calvaire vécu par les professionnels de l’information continue.
Comme la capitale Mogadiscio vient d’être conquise, ainsi que la quasi-totalité
du territoire, le climat doit changer notablement pour que la population puisse
être informée correctement”, ont déclaré les
deux organisations.

Reporters
sans frontières et la NUSOJ demandent notamment au gouvernement fédéral
de transition somalien de s’engager à respecter et à faire respecter
les quatre principes suivants :

1. Protéger
le travail des journalistes locaux et étrangers couvrant les événements
se déroulant en Somalie, notamment en donnant des instructions claires
aux troupes chargées du maintien de l’ordre pour que les professionnels
des médias soient traités comme des civils.

2. Garantir
le pluralisme des médias diffusés en Somalie, notamment en
veillant à ce que les entreprises de presse et les journalistes qui
pourraient être perçus comme non favorables au gouvernement
fédéral de transition ne fassent pas l’objet de mesures de
rétorsion.

3. Favoriser
l’accès à l’information des journalistes locaux et étrangers
en veillant à ce que les troupes loyales au gouvernement fédéral
de transition fassent preuve de coopération avec les professionnels
de l’information.

4. Privilégier
le dialogue avec les organisations professionnelles de journalistes en cas
de litige avec la presse.

Leonard
VINCENT
Bureau Afrique / Africa desk
Reporters sans frontières / Reporters Without Borders
5, rue Geoffroy-Marie
75009 Paris, France
Tel : (33) 1 44 83 84 84
Fax : (33) 1 45 23 11 51
Email : afrique@rsf.org / africa@rsf.org
Web : www.rsf.org