30/03/07 (B389) AFP / Somalie : un hélicoptère éthiopien abattu à Mogadiscio, aucun survivant

Un
hélicoptère de l’armée éthiopienne, touché
vendredi par un missile à Mogadiscio, s’est écrasé et
il n’y a pas de survivant, a affirmé un responsable de la sécurité
somalienne à l’aéroport international de Mogadiscio.

“L’hélicoptère s’est écrasé et personne ne
s’en est sorti”, a-t-il déclaré, sous couvert d’anonymat.

Le nombre de personnes qui se trouvaient à bord de l’appareil n’était
pas connu immédiatement.

“Un de nos hélicoptères est hors-service, nous publierons
un rapport une fois l’enquête terminée”, a déclaré
un responsable éthiopien, dont le pays soutient le gouvernement somalien.

L’appareil, un MI-24, a perdu de l’altitude après avoir été
touché par un missile.

Il s’est écrasé près de l’aéroport international
de Mogadiscio.

Plus tôt dans la matinée, des hélicoptères éthiopiens
avaient tiré dans le sud de Mogadiscio, où des insurgés
tiennent de nombreuses positions, selon la même source.

Cinq personnes, dont une mère et sa fille, ont été tuées
dans la nuit de jeudi à vendredi à Mogadiscio dans une maison
touchée par un obus de mortier, ont indiqué des habitants de
la capitale somalienne.

“Un obus de mortier est tombé sur une maison proche de la mienne.
On s’est précipité pour voir ce qui se passait. Quelques minutes
plus tard, un second obus est tombé. Il a tué cinq personnes,
dont certaines venues voir” les dégâts de la première
explosion, a raconté Mohamed Abdullah, ajoutant, que parmi “les
morts il y a une femme et sa fille”. Six personnes ont également
été blessées, selon lui.

Asha Mumin, parente de la femme tuée, a expliqué qu’elle avait
refusé de fuir Mogadiscio: “le reste de sa famille a déjà
fui la ville mais elle avait refusé de s’en aller et voilà ce
qui est arrivé”.

Des détonations sporadiques d’armes lourdes étaient entendues
vendredi matin à Mogadiscio, au lendemain du lancement par l’armée
éthiopienne d’une offensive contre les insurgés installés
dans la capitale.

Les premiers tirs ont commencé vers 07h00 (04h00 GMT) et les explosions
sporadiques continuaient dans la matinée. Aucun bilan d’éventuelles
victimes de ces tirs n’était disponible dans l’immédiat.

Les forces éthiopiennes, qui s’étaient déployées
massivement jeudi avec des chars dans certains quartiers de la ville, n’étaient
pas visibles vendredi matin.

Jeudi matin, l’armée éthiopienne a lancé à Mogadiscio
une offensive terrestre et aérienne contre les insurgés qui
mènent des attaques dans la capitale somalienne depuis la chute des
tribunaux islamiques il y a trois mois. Au moins 22 personnes, dont sept soldats
éthiopiens, ont été tuées jeudi dans ces combats.