19/01/08 (B431) AFP : Somalie: stratégie de “déstabilisation” par les insurgés islamistes, dénonce l’UA.

ADDIS ABEBA (AFP) — Les insurgés islamistes en Somalie poursuivent une stratégie de “déstabilisation” visant à “affaiblir davantage” le gouvernement de transition, selon un rapport de l’Union africaine (UA) présenté vendredi à Addis-Abeba.

“Au cours de ces dernières semaines, les éléments anti-gouvernementaux ont étendu leurs activités à des régions jusqu’alors en paix, bien que n’étant pas nécessairement sous le contrôle du gouvernement” de transition (TFG), note ce rapport du président de la Commission de l’UA, Alpha Oumar Konaré, présenté lors d’une réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA.

“La stratégie poursuivie par ces éléments semble être d’affaiblir davantage le TFG, en déstabilisant autant de régions que possible, conscients du fait que celui-ci ne peut, pour l’instant, déployer des effectifs suffisants dans toutes les régions du pays”, estime M. Konaré.

Selon le rapport, les insurgés, profitant dans certaines régions “de l’instabilité créée par les affrontements entre clans (…) seraient en train de former de nouvelles recrues et de planifier des attaques”.

Les attaques des insurgés sont quasi-quotidiennes dans Mogadiscio, où sont stationnées des troupes éthiopiennes soutenant le gouvernement et la force de paix de l’UA en Somalie (Amisom).

“Malgré les efforts soutenus que continuent à déployer les forces somaliennes et éthiopiennes pour améliorer la sécurité dans le pays, la situation d’ensemble demeure précaire. A Mogadiscio, il y a, en moyenne, 5 à 6 incidents par jour”, souligne M. Konaré.

La Somalie est en guerre civile depuis 1991. Mogadiscio est le théâtre d’attaques meurtrières depuis la débâcle, en décembre 2006-janvier 2007, des islamistes, qui ont perdu les régions sous leur contrôle dans le sud et le centre du pays au cours d’une offensive des troupes éthiopiennes venues soutenir le gouvernement de transition.