05/02/09 (B484-B) Le journal de la Flibuste …. Comme nous l’avions pronostiqué, 1ère révélation d’un face à face entre deux marines : indienne et chinoise. Le Faïna, qui appartiendrait à Israël, aux dernières informations, a-t-il été libéré contre rançon. Quelle sera le véritable client, propriétaire de son chargement d’armes lourdes ? Des informations contradictoires concernant le navire émirati “manquant” .. (8 articles en Français et en Anglais)

________________________ 8 – XINHUA

Des pirates somaliens censés relâcher un cargo ukrainien

Des pirates somaliens devraient relâcher dans les “prochains jours ou heures” un cargo ukrainien qu’ils ont détourné il y a quatre mois, a rapporté mercredi l’agence de presse ukrainienne, Interfax.

“La question de la libération du cargo Faina est proche d’une solution finale. Le bateau et ses membres d’équipage devraient être relâchés dans les jours ou dans les heures à venir”, a déclaré un responsable du ministère des Affaires étrangères sous le couvert de l’anonymat.

Selon la presse ukrainienne, les pirates somaliens ont promis de relâcher le cargo ukrainien après le versement d’une rançon de 3,2 millions de dollars américains.

Le Faina, pris au large de la Somalie le 25

______________________ 7 – JDD

Somalie: Un bateau libéré contre rançon

Le MV Faina, un navire ukrainien aux mains de pirates somaliens depuis le 24 septembre, devrait être libéré dans les prochaines heures, en échange d’une rançon de 3,2 millions de dollars.

A sa capture, le navire transportait 20 membres d’équipage, et 33 chars T-72, des lance-grenade et des munitions. Les pirates somaliens ont capturé trois navires depuis le début de l’année, et 42 bateaux en 2008.

Un record, qui a fait du golfe d’Aden le point de transit maritime le plus dangereux au monde et conduit au déploiement d’une vingtaine de bâtiments de guerre de 14 pays pour assurer la sécurité.

_______________________ 6 – Press TV (Iran) (En Anglais)

______________________ Note de l’ARDHD

Ce que l’on avait anticipé, il y a quelques semaines déjà, serait-il arrivé ? A savoir un “clash” entre deux unités appartenant à des marines différentes. Chine <-> Inde, cette fois …
____________________________________


Face à face le 15 janvier, révélé récemment, entre un sous-marin indien et deux navires militaires chinois au large de la Somalie. // ‘India, China clash off Somalia’

The two Chinese warships and an Indian submarine have reportedly faced off during an anti-piracy mission off the coast of Somalia.

The incident occurred on Jan. 15 in the waters near the Bab Al-Mandab Strait, Qingdao Chenbao, a Chinese daily reported Wednesday.

The Indian submarine ‘stalked’ the Chinese warships and they were “locked in a tense standoff for at least half an hour,” the daily noted.

The standoff reportedly ended when the Indian vessel left without further confrontation.

However, an Indian Navy spokesperson told reporters in New Delhi that “no Indian submarine surfaced in the area”. Chinese authorities have not officially commented on the incident.

The Gulf of Aden has turned into an extremely hazardous place for commercial ships thanks to frequent attacks on the vessels by Somalia-based pirates.

India and China fought a brief but bloody border war in 1962. Relations between the two countries have remained tense since the conflict.

The two are among several countries that have deployed warships to patrol the sea lanes in the area.

________________________ 5 – Romandie News (Suisse) avec AFP

Somalie: chute d’attaques réussies de pirates après une opération européenne

Les attaques réussies des pirates au large de la Somalie ont fortement chuté depuis le début en décembre d’une opération navale européenne, a indiqué un officier supérieur français.

Mais même après l’arrestation de 36 pirates en janvier, le vice-amiral Gérard Valin, commandant de la zone militaire de l’océan Indien, a prévenu dans un entretien mardi avec l’AFP, que plus de navires et une meilleure coordination sont nécessaires pour sécuriser la zone de la Corne de l’Afrique contre les attaques de pirates “disciplinés” et “très professionnels”.

“Ils sont en train d’opérer avec de plus en plus d’habileté”, a déclaré l’officier français à propos des gangs qui ont saisi 43 navires, dont un supertanker saoudien de 330 mètres, le Sirius Star, l’année dernière.

“Ce sont des paramilitaires et ils sont très professionnels”, a ajouté le vice-amiral Valin à bord du FNS Var, une frégate qui sert de navire de commandement pour l’océan Indien, lors d’une escale à Dammam, dans l’est de l’Arabie saoudite.

Selon les services de l’opération navale européenne “Atalante”, après 165 tentatives d’attaques des pirates en 2008, seuls 17 se sont produites cette année, dont trois ont réussi, grâce à la présence de navires de patrouille de plus d’une douzaine de pays et une meilleure coopération avec les armateurs.

Le dernier navire saisi, le navire gazier allemand, le MV Longchamp, a été pris le 29 janvier avec 13 membres d’équipage.

Deux jours auparavant, les marins de frégate française Floréal, sous commandement du vice-amiral Valin, ont procédé à l’arrestation de neuf pirates, un exemple avancé par l’officier français pour souligner l’efficacité de l’opération “Atalante”, lancée le 8 décembre.

Un cargo sous escorte de navires de l’opération a lancé un appel à l’aide et en l’espace de quelques minutes, un hélicoptère est arrivé sur place et pointé ses armes sur les pirates avant qu’ils ne puissent monter à bord.

Le Floréal est arrivé plus tard et arrêté ces personnes, ce qui porte à 36 le nombre de pirates arrêtés en janvier par la marine française qui a procédé à 57 arrestations en 2008.

Même si ce nombre est infime comparé aux centaines, voire aux milliers de pirates appartenant à quatre ou cinq gangs somaliens, le vice-amiral Valin a estimé que ces arrestations rendaient difficile pour eux d’opérer en haute mer.

________________________ 4 – Shabelle avec Reuters (En Anglais)

Le cargo émirati n’aurait pas été arraisonné dans les eaux somaliennes, mais il serait en entretien dans le port de Mogadiscio selon ses armateurs. // United Arab Emirates ship not missing in Somali waters

United Arab Emirates-based Al Rashid Shipping Dubai denied on Wednesday a report one of its vessels was missing in Somali waters and said it was docked in Mogadishu port.

A Kenyan maritime official had told Reuters on Tuesday it had been reported a ship owned by the company could be missing.

“The ship is not missing. It is in the port of Mogadishu and has been there for two months with all the crew,” a company official, who identified himself as Abu Ahmad, told Reuters.

“Some of the cargo is damaged, and there is an insurance claim being processed. It takes some

_______________________________ 3 – XINHUA (En Anglais)

Le cargo “manquant”, appartenant aux Emirats et battant pavillon des Commores pourrait avoir été arraissoné par des pirates. // Missing UAE ship feared seized by pirates off Somalia

A Comoros-registered cargo ship is missing off Somalia with 14 Indian crew aboard and a Kenyan maritime official said Tuesday he feared it had been seized by pirates.

Andrew Mwangura, East Africa’s Coordinator of Seafarers Assistance Program (SAP), said the MV Jaikur II, owned by Al Rashid Shipping Dubai went missing while sailing on Somali waters from Kenya.

“The vessel left Mombasa a week ago with 14 Indians headed for Somalia but its missing on Somali waters. We fear the pirates might have seized it,” Mwangura told Xinhua by telephone.

If confirmed, the MV Jaikur II would be the fourth vessel being held by pirates this year in one of the world’s most dangerous waterways.

The surge in attacks has prompted Western warships to establish a security corridor in the gulf patrolled by an international coalition of warships.–Xinhua

_______________________________ 2 – Mer et Marine

Piraterie : Le Bosphorus libré, 6 millions de dollars réclamés pour le Longchamp

Détourné mi-décembre, le cargo turc Bosphorus a été libéré lundi par les pirates somaliens, a indiqué hier à l’AFP Ecoterra International, organisation suivant depuis le Kenya les affaires de piraterie au large de la Somalie. A bord du Bosphorus, l’équipage comprend trois Turcs et huit Ukrainiens. Tous seraient en bonne santé.

Une quinzaine de navires marchands restent néanmoins, toujours, aux mains des pirates somaliens. Parmi eux, le gazier Longchamp, attaqué jeudi dernier dans le golfe d’Aden. Malgré la présence dans le secteur de forces navales, notamment indiennes, les assaillants sont parvenus à se rendre maître du navire, géré par le groupe allemand Bernhard Schulte Shipmanagement. Selon les media allemands, les pirates réclameraient 6 millions de dollars pour libérer le Lonchamp et son équipage, composé de douze Philippins et un Indonésien.


_______________________________ 1 – En Anglais

Les pirates encaissent une rançon de 3,2 M US $ pour la libération du Faïna. // Pirates receive $3.2M for Israeli ship

The Israeli-owner of a Ukrainian-flagged arms-loaded ship held by Somali pirates pays 3.2 million dollars in return for the vessel’s release.

The MV Faina and its crew– 17 Ukrainians, three Russians and one Latvian national-were captured on September 25 in the notorious Somali waters.

The vessel was carrying with a cargo of 33 Soviet-type battle tanks, rocket launchers and ammunition, allegedly expected to reach rebels in the Sudanese violent Darfur region.

On Tuesday, a plane from South Africa carrying $ 3.2 million dropped the demanded ransom onto the Faina upon an agreement between the pirates and the ship’s owner, Press TV correspondent reported.

The pirates said they will release the ship in a few hours, as soon as they count the sum and confirm there are no warships to hunt them.

The news comes after the Israeli owner of the vessel had earlier refused to hold talks with the bandits, who had repeatedly threatened the lives of the crew members unless they were paid a multi-million ransom.

The capture of the arms-laden ship four months ago triggered a controversy over the cargo’s final destination.

The pirates’ spokesman Sugule Ali said in October that the ship was originally destined for Sudan using the Kenyan port city of Mombasa as a stopover.

Sudan’s state media also revealed the Justice and Equality Movement (JEM), Darfur’s most powerful rebel group, has received considerably heavy military logistical support from Israel.