08/02/09 (B485) Politique somalienne : prises de position des uns et des autres… (3 articles en Français et en Anglais)

_______________________________ 3 – XINHUA

Le nouveau président somalien réitère son appel à la paix

Le président nouveau président somalien Sheik Sharif Sheik Ahmed est arrivé samedi à Mogadicio, capitale du pays, appelant les groupes armés à accepter la paix.

“Nous sommes contents que nous soyons arrivés dans la capitale du pays après l’élection. Nous sommes venus pour avoir des consultations avec les populations, les informer de la nouvelle phase que nous avons entamée, appeler les peuples à la paix et exhorter ceux sont hors du processus de paix à accepter la paix”, a déclaré M. Ahmed.

M. Ahmed, un leader de l’opposition, a été élu président lors d’un vote parlementaire organisé à Djibouti le mois dernier.

Il a été salué par des habitants de la capitale qui l’ont attendu sur la route menant à l’aéroport.

Parallèlement, le leader de la nouvelle coalition des insugrés, connu sous le nom de “Hezbul Islam”, ou “Parti islamique”, Omar Iman Abu Bakar, a indiqué que le nouveau président “n’est pas différent de l’ancien président somalien Abdulahi Yusuf Ahmed”.

Il a juré de continuer la lutte armée, affirmant que “les objectifs de notre lutte n’ont pas été atteints”.

Abu Bakar a tenu une conférence de presse à Mogadiscio, qui a coïncidé avec l’arrivée du président Ahmed. Il a déclaré que comme ce gouvernement applique la constitution laïque, mais non la loi islamique, “c’est un gouvernement apostat qui n’est pas différent du gouvernement précédent”.

Le président Ahmed pourrait nommer un Premier ministre dans les jours à venir qui, à son tour, devrait former un gouvernement d’union nationale.

Ahmed a été élu président par un Parlement qui comprend 200 nouveaux membres de l’Alliance pour la re-libération de la Somalie (ARS) et dont le siège est actuellement à Djibouti.

_______________________________ 2 – Shabelle (En Anglais)

Iran hopes Somali President would bring peace to the country

Iran’s Foreign Ministry Spokesman Hassan Qashqavi expressed optimism Somalia’s newly-elected President Sheikh Sharif Sheikh Ahmed would bring welfare and peace to the country.

His election as the President suggests beginning of a new and optimistic process in the political scene of the Islamic country of Somali to end its political crisis, he told reporters on Saturday, Qashqavi said.

Iran has always expressed concern over the civil wars in Somalia which have killed and displaced a large number of people. Iran has also called for establishment of peace in the country, he continued.

Tehran expresses satisfaction on Sheikh Sharif Sheikh Ahmed’s election and it hopes that peace would be established in the country after 18 years of bloodshed and war, he added.

_______________________________ 1 – AFP

Somalie: le nouveau président à Mogadiscio pour préparer son gouvernement

Le nouveau président somalien cheikh Sharif Cheikh Ahmed est arrivé samedi à Mogadiscio, pour la première fois depuis son élection le 31 janvier, afin d’y préparer la formation de son gouvernement de coalition.

“Ma présence à Mogadiscio vise à des consultations avec les autorités locales, les responsables politiques et les groupes islamiques de résistance”, a indiqué à la presse le président à son arrivée dans la capitale somalienne.

Elu le 31 janvier par le parlement somalien réuni à Djibouti, cheikh Sharif a participé cette semaine à Addis Abeba au sommet de l’Union africaine avant de rejoindre son pays.

Chef de l’Alliance pour une nouvelle libération de la Somalie (ARS) et ancien leader des “tribunaux” islamiques qui avaient contrôlé l’essentiel de la Somalie en 2006, cheikh Sharif, âgé d’une quarantaine d’années, a l’ambition de former un gouvernement de large coalition.

Aussitôt élu, le chef religieux avait notamment invité tous les groupes armés en conflit en Somalie à rejoindre le processus de paix soutenu par l’ONU.

Il devra notamment désigner un nouveau Premier ministre pour succéder à Nur Hassan Hussein qui est originaire du même clan Hawiye que lui. Selon la charte de transition somalienne, le président, le Premier ministre et le président du parlement doivent être issus de clans différents.

La Somalie vit en situation de guerre civile pratiquement en permanence depuis 1991.