09/03/09 (B489) Nouvelles de Somalie … Les islamistes mettent en garde le Kenya contre de possibles interventions dans les affaires somaliennes. Un leader islamiste déclare que le nouveau gouvernement ne pourra rien faire, comme les précédents (6 articles en Anglais en en Français)

_______________ 6 – AllAfrica avec Garowe-on-Line (En Anglais)

Treize blessés au minimum dans l’explosion d’une bombe à Bossaso au Puntland. // Somalia: 13 Wounded in Bossaso Bomb Explosion

At least 13 people were wounded Sunday night after an explosion in Somalia’s northern region of Puntland, Radio Garowe reports.

Seven police officers were wounded in the initial explosion, which security sources said originated from a hand grenade thrown at a police checkpoint.

Police gunfire in the aftermath wounded six civilians, all of whom are being treated at local hospitals in Bossaso, Puntland’s commercial port city.

One police officer is reportedly in critical condition, although the wounded civilians sustained smaller injuries, according to medical sources.

Puntland police commanders said there is an ongoing investigation but admitted that there were no suspects.

Some unconfirmed reports suggested that the bomb belonged to the police officers and exploded accidentally.

Puntland is a relatively stable part of Somalia and has a functioning regional government.

____________________________ 5 – Shabelle (En Anglais)

Les forces de Police loyales envers les Tribunaux islamiques arrêtent cinq personnes à Beledweyne, au cours d’une opération visant à mettre un terme au banditisme et aux accrochages. // Islamic Courts arrest 5 people in Beledweyne

Forces loyal to the Islamic Courts Union detained 5 people after operations they conducted in Beledweyne town in central Somalia, witnesses and officials said on Monday.

Sources said that the forces of the Islamic Courts Union started conducting operations against banditry actions after armed thieves increased in Beledweyne town in the recent days and captured at least five people accused of banditry cases in the town.

The forces conducted operations in Hawl-wadaag and Buundo Weyn neighborhoods in Beledweye town and the five people were arrested in Baladweyne police station.

ICU officials said that the imprisoned men will be brought before court for the coming days.

The operations against banditry actions conducting by the ICU forces come as armed bandits increased in around the town for the last two weeks.

____________________________ 4 – XINHUA

Arrivée au Kenya du président somalien

Le président somalien récemment élu, Cheikh Sharif Sheikh Ahmed, est arrivé dimanche soir au Kenya pour une visite de deux jours durant laquelle il aura des entretiens avec son homologue kenyan, Mwai Kibaki.

Le président Ahmed, qui discutera des efforts de réconciliation soutenus par l’Union africaine (UA) et les Nations Unies (ONU), s’est engagé à améliorer les relations entre les deux pays voisins.

Le président somalien, qui a été élu en janvier dernier à Djibouti, pays voisin de la Somalie, s’entretiendra également lundi avec le président Kibaki des questions de la sécurité, de la formation de la police somalienne et des garde-frontières.

“Je ferai tout mon possible pour restaurer la stabilité et obtenir un soutien régional”, a déclaré M. Ahmed à son arrivée.

Outre la réunion avec le président Kibaki et des diplomates de l’Union européenne (UE) accrédités au Kenya, le dirigeant somalien rencontrera aussi les responsables en chef d’organisations donatrices et caritatives à Nairobi.

M. Ahmed, ancien meneur rebelle islamiste, a été élu président somalien à Djibouti, après la démission de l’ancien président Abdullah Yusuf. Cependant, ses forces continuent à lutter pour reprendre le contrôle de la capitale, Mogadiscio, et un tiers du territoire somalien dans le sud reste fermement sous le contrôle des insurgés.

____________________________ 3 – AFP

Somalie: les miliciens islamistes mettent en garde le Kenya

Les miliciens islamistes somaliens shebab ont mis en garde dimanche le Kenya contre ses “ingérences”, à leurs yeux, dans leur administration des régions frontalières du sud de la Somalie.

Dans un communiqué publié sur un de leurs principaux sites, les shebab accusent Nairobi de propagande sur une prétendue instabilité provoquée par ses combattants qui contrôlent la région de Lower jubba (sud) depuis la mi-2008.

“Nous disons (au président kenyan Mwai) Kibaki que nous sommes des moudjahidine qui se battent pour leur pays et qui traînent les corps des Américains et des Ethiopiens dans les rues”, écrivent les shebab.

Les shebab ont comparé la “rhétorique” du Kenya sur la Somalie aux arguments sur les armes de destruction massives brandis par Washington pour lancer son intervention en Irak en 2003 et mis en garde contre toute opération militaire à la frontière.

“Si les Kenyans nous provoquent, ils doivent savoir que la violence ne sera pas confinée à la Somalie. Nous allons nous défendre comme nous l’avons fait contre l’Ethiopie et les Etats-Unis d’Amérique”, lit-on dans le communiqué.

Le Kenya s’est déclaré préoccupé à plusieurs reprises de la montée en puissance de l’administration des shebab dans la ville portuaire de Kismayo (sud) et ses environs, y voyant des risques de répercussions négatives sur la sécurité à ses frontières.

L’ancien dirigeant islamiste, Sharif Cheikh Ahmed, a été élu nouveau président de la Somalie début 2009 mais ses forces combattent toujours pour reprendre le contrôle de la capitale Mogadiscio et de régions sud du pays fermement contrôlées par des insurgés.

____________________________ 2 – Shabelle (En Anglais)

Le chef du groupe islamiste Hizbul Islam déclare que le gouvernement somalien ne pourra rien entreprendre et qu’il n’est pas meilleur que ses prédécesseurs. // Islamist leader says government can not do any thing

The leader of Hizbul Islam Islamist group, Sheik Omar Iman Abu Bakar said Sunday that Somalia’s government could not anything about the situation of the country and was not different from the previous government led by former president Abdulahi Yusuf.

He said AMISOM troops did not come to Somalia for peace keeping but to prevent the Islamists and their influence in the country.

“I want to remind the Somali people that the Burundian and Ugandan troops were trained by American forces and were sent to Somalia to fight with the (Mujahidin) holy war fighters and they do not want peace to prevail in Somalia,” said Sheik Omar Iman.

The leader indicated that it was unfortunate for the Somali people to support the government which he described as an “apostate” government.

The statement of the Islamist leader comes as there are peace efforts by Islamic clerics and clan elders to stop the fighting which has been ongoing in Somalia for the last 18 years

_____________________________ 1 – Shabelle (En Anglais)

Une délégation composée de religieux somaliens s’envolent pour DOHA à l’invitation du gouvernement du Qatar. // Delegation from Somali clerics flies to Doha

Delegation of Islamic clerics and clan elders has flown to Doha, Qatar Sunday after they got an invitation from the Qatari government.

The members of the delegation include the chairman of the Union of Somali Islamic Clerics, Sheik Bashir Ahmed Salad, and the chairman of Hawiye Elders Mohamed Hassan Haad.

Abdulahi Dhere, a political spokesman of the Elders said the delegation will pave the way for mediation talks hosted by Qatari government.

Qatar is trying to mediate between the Somali government and the Islamist rebels who refused to recognize the new government led by Islamist president Sheik Sharif Sheik Ahmed.

The Islamic Clerics and the clan elders have been mediating between the government and the Islamist rebels in the capital.<