02/06/10 (B554) La résistance dans le Nord et la situation dangereuse qui se développe dans le pays

_________________________ La LDDH diffuse des appels

____________ à SURVIE

Je lance un Appel à SURVIE qui n’a jamais manqué de nous épauler dans notre combat pour la fierté Africaine, notre combat pour la dignité Africaine, et aujourd’hui dans notre mobilisation contre la modification de la Constitution pour des intérêts mafieux en République de Djibouti.

Nous vous serons reconnaissants d’amplifier et de nous épauler pour qu’enfin l’Afrique soit Libre conformément au Discours politique de 1958 du Général de Gaulle qui n’avait jamais été respecté.

Il est temps que la Politique néfaste et dépassée de la France, Politique dangereuse qu’heureusement SURVIE dénonce constamment.

Il est temps, que le “Pavillon de la France-Afrique à Nice”, baisse Pavillon d’autant plus que les populations Africaines sont déterminées à ne plus être dominées par des Agents de la “Piscine”.

Fidèles amitiés
Jean-Paul NOEL ABDI

________________________Ci-après un Flash Info.

Un vieux Djiboutien s’exprime sur les dangers actuels.

Djibouti, le 1er Juin 2010

Suite à la reprise des conflits armés et des répercutions sur les populations civiles au Nord et Sud Ouest.

Le Nord est à feu et à sang …

Le Sud est dépouillé et sans Chemin de Fer…

La Capitale est en mouvement contre l’Association des Mafieux au Pouvoir.

Les mains sanguinaires d’IOG sont-elles toujours en ballade, loin de la Realpolitik ?

___________________ Appel à Jean-Loup SCHAAL.

Appel sans commentaire immédiat, sur le dernier conflit armé en République de Djibouti provoqué par le candidat perpétuel invité pour le Sommet de France-Afrique afin de s’exprimer sans Impunité pour l’extermination des populations de Mogadiscio et probablement celles de Djibouti.

Les vieux Djiboutiens suivent avec une attention particulière le mea culpa de la France-Afrique consistant à ne plus cautionner les Crimes de Guerre, Crimes contre l’Humanité et autres Crimes Organisés.

Baxwell
un vieil ami des vieux Djiboutiens