28/11/03 (B222) Rectificatif demandé par le FDP.

A la suite du communiqué
du FDP que nous avons publié, les animateurs nous apportent des précisions
sur le commentaire que nous avions proposé à cette occasion.

Nous les diffusons, car
elles précisent des points que nous ignorions …

"Pour votre information,
la diaspora afare de Belgique a toujours organisé la commémoration
du Massacre d’Arhiba à Bruxelles. Celle du 18/12/03 est la 5ème
fois, ceci depuis l’arrivée de la première vague d’exilés
c’est à dire, depuis 1998.

La première
manifestation date du 13/10/98, elle consistait à dénoncer l’arrestation
et l’extradition des responsables du F.R.U.D par le gouvernement ethiopien
le 26/09/97 qui d’ailleurs a été dénoncé à
l’époque par votre organisatin.

En ce qui concerne
la commémoration du Massacre d’Arhiba, elle a débuté
la même année donc le 18/12/98"

 

26/11/03 (B222) Recueillement et hommage aux victimes du massacre d’Arriba, le 18 décembre 1991. Appel du FDP à manifester à Bruxelles.

FORUM pour la DEMOCRATIE
et la PAIX

Rue de la LINIERE, 17
1060 BRUXELLES
Tél. : 0472 205 127
Courriel : fdpdjibouti@hotmail.com


Saint-Gilles, le 26 Novembre 2003

APPEL
A LA MANIFESTATION

Nous invitons toutes celles
et ceux qui sont épris de paix et de justice, à venir manifester
à nos côtés pour commémorer le 12ème anniversaire
du Massacre du 18 Décembre 1991 à ARHIBA.

En fait, des civils innocents
(hommes, femmes, enfants et vieillards) ont trouvé la mort abusivement
au nombre de 59, sans compter les blessés et disparus.

A ce jour, le crime reste
impuni et nous nous n’imprégnerons point à l’idée de
le classer dans les oubliettes.

Tout en redoublant les
efforts nécessaires, nous ne cesserons nullement de dénoncer
avec véhémence l’impunité des commanditaires et auteurs.

Le FORUM pour la DEMOCRATIE
et la PAIX exige :

– l’ouverture d’une enquête
judiciaire indépendante,
– l’arrestation et la comparution devant la justice des commanditaires et
auteurs du Massacre,
– la reconnaissance de la responsabilité du Massacre par le régime,
– l’indemnisation des familles et proches des victimes.

Le FORUM pour la DEMOCRATIE
et la PAIX lance un appel à tous les Djiboutiens établis en
Belgique, les associations, à venir manifester et dénoncer les
violations caractérisées des Droits de l’Homme et les répressions,
le 18 Décembre 2003, de 14h00 à 15h00, devant l’Ambassade de
DJIBOUTI sise au 204, de l’Avenue FRANKLIN ROOSEVELT à 1050 Bruxelles.

Moyen de transport : TRAM
94
Direction : WIENER
Arrêt : BRESIL.

FORUM
pour la DEMOCRATIE et la PAI
X

__________________
Note de l’ARDHD

Depuis 1992
et sans aucune interruption, une manifestation a été organisée
à Paris devant l’Ambassade de Djibouti pour rendre hommage aux victimes
innocentes de ce massacre commis sous les ordres de Guelleh.

Durant les
premières années, l’ARDHD a pris en charge l’organisation des
manifestations et les Djiboutiens de Paris ont répondu "Présent"
en grand nombre.

Ensuite les
Associations ont pris le relais et elles ont organisé les manifestations,
toujours avec le même succès.

L’année
dernière, une seconde manifestation a aussi été organisée
à Bruxelles.

Nous sommes
heureux d’apprendre que le FDP l’organise cette année. Nous attendons
des informations en provenance des Associations en ce qui concerne le rassemblement
à Paris et nous espérons qu’une manifestation soit organisée
au Canada, cette année, pour la première fois.

Nous lançons
un appel à toutes les Association djiboutiennes au Canada pour qu’elles
se mobilisent afin d’organiser un rasemblement cette année.

Il ne faut pas voir dans cette manifestation, l’expression d’un triballisme.
Certes, toutes les victimes étaient d’origine Afar, mais c’étaient
des Djiboutiens avant tout, appartenant au Peuple Djiboutien. Chacun doit
dénoncer :

– l’horreur
de ce crime, gratuit, lâche, qui aurait pu atteindre d’autres ethnies,

– au-delà
de ce massacre, le système maffieux, pervers et sanguinaire qui est
conduit par Ismaël Omar Guelleh.

Notre association
ouvre ses colonnes à toutes celles, à tous ceux, qui, à
titre personnel ou au titre d’une association, souhaitent mobiliser la communauté
djiboutienne en exil, afin qu’elle participe massivement à la dénonciation
du régime et de tous les crimes qu’il taine derrière lui.

Merci à
toutes et à tous pour ce geste de solidarité, de courage, de
mobilisation et de refus de la dictature..

11/11/03 (B220) FORUM pour la DEMOCRATIE et la PAIX : compte-rendu de la journée d’information sur Djibouti.

F.D.P
Rue de la LINIERE, 17
1060 BRUXELLES
Tél.: 0472 205 127
Courriel : fdpdjibouti@hotmail.com

Saint-Gilles, le 9 Novembre
2003


Compte-rendu de la journée d’information sur Djibouti.

Après une présentation
du Forum pour la Démocratie et la Paix et la raison de l’organisation
de cette journée par M. Mohamed Houmado, la journée d’information
de l’opposition sur la situation politique à Djibouti le 1er Novembre
2003 a débuté à 10h00. Les membres de l’opposition et
de la diaspora y ont massivement participé.

Monsieur Mohamed Moussa
Ainaché -Personnalité politique, 1er Directeur Général
de la R.T.D (Radio Télévision de Djibouti), a présidé
la réunion à la demande des responsables du F.D.P. Il a fait
un exposé sur l’état de l’opposition, de la diaspora et des
difficultés rencontrées pour ceux qui sont au pays de s’exprimer
sur la situation politique et syndicale.

Monsieur Mohamed Kadami – Président du F.R.U.D, a fait le bilan des
deux accords (1994-2001), entre le F.R.U.D et le Gouvernement, de la situation
de la paix en République de Djibouti.

Monsieur Hassan Mokbel – Secrétaire aux relations extérieures
du F.R.U.D, a témoigné sur les violations des Droits Humains
à Djibouti.

Monsieur Daher Ahmed Farah – Président du M.R.D et vice-président
de l’U.A.D, a fait le bilan des élections législatives.

Monsieur Said Mohamed Said – ancien juge, a apporté un éclairage
sur l’état de la justice à Djibouti.

Monsieur Abdoulfatah Omar – Secrétaire général du M.R.D
section Belgique, ancien syndicaliste, a fait part à l’assistance de
la répression subie par les travailleurs et particulièrement
les enseignants.

Toutes ces personnalités
ont animé les débats et l’assistance n’a pas manqué
de poser toutes les questions jugées nécessaires et instructives,
surtout comment est-on arrivé là ? Peut-on sortir notre pays
bien-aimé des profondeurs abyssales dans lequel l’ont plongé
une poignée d’hommes sans foi ni loi, qui l’ont transformé en
propriété privée. La réponse est oui, par le travail,
l’unité et l’opiniâtreté.

Les thèmes évoqués
ont été aussi variés que significatifs.

– Le bilan des accords
de paix du 26/12/94 et du 12/05/2001,
– La situation de la démocratie et des Doits de l’Homme,
– La justice,
– Les élections législatives du 10/01/03,
– La liberté syndicale
– L’état de l’opposition et de la diaspora
– Les perspectives d’avenir.
tels étaient les principaux sujets examinés au cours de la rencontre.

Les participants se sont
exprimés dans un esprit d’objectivité et de responsabilité.
Ils ont été rigoureux dans la présentation des faits
et sans complaisance dans l’analyse. Il s’est dégagé une nette
convergence de vues des débats sur la situation à Djibouti.

Les participants ont réitéré
leur exigence du respect par le régime en place de tous ses engagements
démocratiques. Ils ont réaffirmé la nécessité
de la tenue d’une conférence nationale de l’opposition en Europe afin
d’examiner les voies et moyens de débloquer la situation et de rendre
enfin possible la concorde et la démocratie à Djibouti.

A 17h00, une pause pour
la rupture du jeûne du ramadan a été prise par l’ensemble
des participants. Ils se sont retrouvés dans une salle adjacente, prévue
à cet effet, où, tous ont pu partagé comme au pays le
" Foutour ".

En fin de séance,
l’ensemble des participants est convenu que l’opposition doit s’organiser,
la diaspora doit se mobiliser, ceci en vue de la mise sur pied d’une coordination
efficace de l’opposition.

A l’occasion du mois béni
du Ramadan, les participants et les organisateurs ont souhaité aux
djiboutiens et aux musulmans du monde entier leurs meilleurs vœux.

FORUM pour la DEMOCRATIE
et la PAIX

03/11/03 (B219) Communiqué du FORUM pour la DEMOCRATIE et la PAIX -FDP

FDP

Rue de la LINIERE, 17
1060 BRUXELLES
Courriel : fdpdiibouti@hotmail.com

Saint-Gilles, le 2 Novembre
2003

COMMUNIQUE

Aïnaché,
Kadamy et Mokbel
à la tribune
Une
journee d’information sur la situation politique de DJIBOUTI s’est déroulée
le 1er novembre 2003 à BRUXELLES.

A l’initiative du FORUM
pour la DEMOCRATIE et la PAIX (F.D.P), des membres de la diaspora et des repésentants
de l’opposition aussi bien civile qu’armée U.A.I., M.R.D, F.R.U.D se
sont retrouvrés pour débattre de la question de la Paix, de
la Démocratie, des violations des Droits Humains et des perspectives
d’avenir.

Il s’est dégagé
une nette convergence de vue au cours des débats :

– Sur l’impasse du processus
démocratique,

– Sur la violation, de
la part du régime, de ses engagements démocratiques.

S’accordant sur la gravité
de la situation à DJIBOUTI, les membres de la diaspora et les représentants
des forces politiques ont réitéré leur exigence d’une
véritable transition démocratique. Après avoir bien analysé
l’état de l’opposltion et l’état de la diaspora, les participants
ont lancé un appel pour une meilleure coordination et articulation
des forces de l’opposition et pour une mobilisation de la diaspora.

Ils ont affirmé
la nécessité de réunir une conférence de l’opposition
en Europe, le plus tôt possible. Un comité de suivi a été
mis en place pour la préparation de cette conférence.

Le compte-rendu de cette
journée va être publié dans le courant de la semaine prochaine,

28/10/03 (B218) Communiqué du Forum pour la Démocratie et pour la Paix

Rue de la LINIERE, 17
1060 BRUXELLES
Courriel : fdpdjibouti@hotmail.com

Saint-Gilles, le 27 OCTOBRE
2003

Communiqué

Deux ans après
l’accord de paix signé le 12/05/01, entre le gouvernement et une partie
du F.R.U.D, 9 mois après les législatives du 10/01/03, la situation
politique et économique en République de Djibouti est dans l’impasse.
L’Accord de Paix n’a pas vu le jour et les élections législatives
ont été massivement fraudées par le gouvernement.

Le Forum pour la Démocratie
et la Paix organise une journée d’information et de débat le
1 Novembre 2003 à l’adresse suivante : Rue du FORT, 35 à 1060
BRUXELLES (9h30-19h00) où sont conviés des représentants
des forces de l’opposition (U.A.D , M.R.D, F.R.U.D ), des associations, des
syndicats des personnalités politiques et la communauté djiboutienne
installée en Belgique et en Europe.

Les thèmes suivants
seront débattus :

PAIX : {Bilan des
Accords de Paix}.

DEMOCRATIE : {Etat
de l’opposition, Bilan des élections législatives du 10/01/03,
Droits de l’Homme, Société Civile, Diaspora}.

Violations des Droits
de l’Homme.

Perspectives .


Forum pour la Démocratie et la Paix.

18/12/02 (B176/2) Une centaine de personnes ont manifesté devant l’Ambassade de Djibouti à Bruxelles (FDP)

18/12/02 (B176/2) Une centaine de personnes ont manifesté devant l’Ambassade
de Djibouti à Bruxelles (FDP)

FORUM POUR LA DÉMOCRATIE
ET LA PAIX
RUE GEORGES MOREAU, 184
1070 BRUXELLES
TEL: 0472 205 127
e-mail: fdpdjibouti@hotmail.com


Bruxelles, le 18 Décembre 2002


Communiqué


Comme prévu, la manifestation du 18 Décembre 2002 a bien eu
lieu à l’heure et à l’endroit prévu, devant l’Ambassade
de Djibouti, Rue Franklin Roosevelt 204.

L’appel à la mobilisation
et à la participation à la manifestation a drainé une
centaine de personnes venues manifester leur soutien à la mémoire
des victimes civiles du 18/12/91 d’Arhiba et de toutes les autres personnes
qui sont morts, sous les balles des tortionnaires sans foi, ni loi, à
la solde de l’arbitraire et de la tyrannie qui règne à Djibouti.

Les manifestants scandaient
des slogans tels que

« Les
tortionnaires en prison »
« 25 ans d’impunité ça suffit ! »

En outre la présence
d’une délégation des hauts responsables du Gouvernement en Exil
de Djibouti est à noter. Les dirigeants du G.E.D s’étaient déplacés
pour se joindre à leurs frères et manifestaient à leur
côté contre la dictature, pour la Démocratie et la Justice
et qu’enfin, Djibouti puisse rejoindre le concert des nations émancipées
et libres.

Une date qui restera gravée
pour toujours.

A l’année prochaine
Incha’Allah.

P.S. Nous
allons vous envoyer très rapidement des photos.

16/12/02 (B176) Des photos des festivités de Saint-Gilles (Bruxelles) communiquées par le FDP.

Comme promis, je vous
prie de recevoir 3 photos prises pendant les festivités du Marché
de Noël tenues à Saint-Gilles, commune multiculturelle de Bruxelles,
le 14/12/02, avec la participation active de la communauté Djibouto-Somalienne
qui y réside.

Notamment avec Père
Robert en guest star.

Je vous laisse apprécier.


De père en fille, la musique dans la sang,
graine de star…

Danse traditionnelle "SAXXAQ"

Le chanteur loue la beauté et la gloire de la femme désirée.

15/12/02 (B176) Une manifestation culturelle a été organisée le samedi 14/12 à Saint Gilles (Bruxelles) dans le cadre des fêtes de Noël avec la participation de la communauté Djibouto-Somalienne. (Communiqué FDP)

J’ai le plaisir
de vous informer qu’une manifestation culturelle a été organisée par
la Commune de Saint-Gilles à Bruxelles dans le cadre des fêtes
de Noël, organisée par la Commune avec la participation active
des communautés qui y résident. Saint-Gilles, la commune qui, par exellence, abrite
la plus grande concentration de la Communanuté Djibouto-Somalienne
installée en Belgique.

Un évènement
rehaussé par la présence du Bourgmestre (Maire), qui a bien
voulu marquer sa présence par un arrêt au stand Djibouto-Somalien
où il a signé le Livre d’Or.

Bien évidemment,
les festivités ont été marquées par le passage sur
scène de notre Star Nationale « Père Robert » et de sa
troupe « ASA BAD »(Mer Rouge). Bien sûr, ils enflammèrent
le public cosmopolite présent. Les danses folkloriques présentées
par les danseuses et les danseurs du groupe « ASA BAD » fût
le moment le plus chaud de cette manifestation qui restera longtemps dans les souvenirs de tous.

Le public
en redemandait.

Voilà
par ces quelques lignes, je veux vous faire partager des moments de plaisir,
de joie et de liesse que nous avons passés en ce jour de 14 Décembre
2002 à Bruxelles avec la bénédiction de la météo.

Certainement,
d’autres manifestations de ce genre auront lieu à Saint-Gilles et nous
serons là.

Fin du spectacle
à 17h15.

______________________
Note de l’ARDHD
En principe les organisateurs doivent nous faire passer un document vidéo
dont nous reprendrons quelques éléments pour les diffuser sur
le site.