20/10/03 (B217) Affaire Borrel : deux conférences de presse annoncées pour le mardi 21 octobre à Paris et à Bruxelles. Suicide ou assasinat d’Etat ?

Nous sommes informés
du fait que deux conférences de presse, devraient être organisées
à Paris, puis à Bruxelles ce mardi 21 octobre, dans le cadre
de l’affaire Borrel.

Ce deux conférences
sont annoncées :

1 – à l’initiative
des avocats de Mme Borrel à Paris. Nous nous attendons à des
révélations importantes sur la mort du Juge Borrel à
Djibouti. Suicide ou meurtre d’Etat. On peut imaginer que la réponse
officielle (celle de la Justice française) puisse être donnée
par les avocats de Mme Borrel et il y a tout lieu de penser que la thèse
du suicide, si chère à IOG, sera définitivement écartée.
Si c’était le cas, y aura-t-il, des informations sur les responsables
(coupables) présumés ?

2 – plus tard à
Bruxelles à l’initiative de l’un des témoins réfugiés
en Belgique, Mohamed Alhoumekani et de l’ex-Commandant de la Garde présidentielle,
Ali Abdillahi Iftin.

Ces conférences
de presse devraient engendrer une information sur les télévisions
et en particulier sur Soir 3. IOG fera-t-il couper la retransmission comme
il a l’habitude de le faire ? Les paris sont ouverts et les Djiboutiens constateront
si leur Président, comme il le fait depuis toujours, essaie de leur
masquer la vérité en interrompant la diffusion de nouvelles
de l’étranger.

Qu’importe, nous savons
qu’il suffit de quelques jours pour que des cassettes circulent sous le manteau
et que chacun puisse voir et entrendre l’émission.

25/08/03 (B209) Bravo aux athlétes ethiopiens !

En conquérant les
trois premières places dans le 10.000 M du mondial qui se déroule
à Paris en ce moment, les athlètes éthiopiens ont dominé
la course sans partage.

Nous leur adressons toutes nos félicitations.

06/08/03 (B207) ALERTE A OTTAWA ! Menaces et pression se multiplieraient contre les manifestants du 2 août ?

D’après plusieurs
sources convergentes, il semble que certains proches du régime sanguinaire
de Guelleh, (faux-réfugiés à Ottawa ?) se livreraient
à des menaces contre certains manifestants qui ont participé
au rassemblement en faveur de la libération de DAF.

Pour la sécurité
des personnes, nous ne divulguerons aucun nom, mais si les menaces se précisaient,
nous ne pouvons qu’encourager les victimes à dénoncer les crimes
et délits auprès des autorités de Police canadienne.

N’ignorant pas les risques de chantage et de persécution (en particulier sur les familles restées au pays) à la suite d’une telle démarche, nous ne pouvons que recommander à toute la communauté djiboutienne, émigrée
et opposée au régime, à la torture et à la dictature
de s’unir pour résister et surtout pour faire mettre collectivement un terme aux agissements honteux et scandaleux des individus
qui soutiennent encore Guelleh.

Ces individus n’ayant qu’un but, celui de satisfaire leur soif personnel d’ambition et de pouvoir facile,
de récolter des rubans d’opérettes et sutout d’encaisser de la (fausse ?) monnaie.

10/07/03 (B205) A quand le faux pas fatal ? (Le petit poète inspiré de Prévert)

Fausse monnaie,
Fausse justice,
Fausse liberté,
Fausse démocratie,
Faux passeports,
Faux airs,
Fausses élections,
Faux Président,
Fausse joie,

Fausse information,

Fausse promesse,
Faux semblants,
Faux culs,
Faux amis,
Faux bilan,
Faux sucre,
Faux serments,
Faux arguments,
Fausse barbe,
Faux (?) non Vrais cons ! Faut pas exagérer à la fin …. !
Il doit y avoir au moins une chose de vraie dans cette liste, pour que l’exception
confirme la règle :


Hum ! au fond, qu’y aurait-il de vrai, dans le régime de Guelleh ?

Le vrai ment ? Fausse
vérité en fait.

Tout est faux au royaume
de Guelleh, hormis le peuple djiboutien qui attend le faux pas fatal et définitif
qui mettra un terme à son asservissement et lui apprendra la vérité
sur toutes ces années de mensonge.

Et tout le monde hurlera
: bonheur ! Bonne heure !Vraissemblable ?

Le faux cille et vacille même sous le poids des vraies angoisses du
chef contesté.

10/07/03 (B205) Le cauchemar de Guelleh !

Un matin, Guelleh se réveille
de fort méchante humeur. D’abord il n’a pas dormi chez lui, dans son
grand Palais d’Haramous, car depuis quelque temps, il ne s’y sent plus en
sécurité.

Son serviteur fidèle
accourt et le flatte comme d’ordinaire : "Oh Grand Génie de la
Corne de l’Afrique, cette nouvelle journée va vous permettre d’accomplir
de nouveaux miracles …"

Guelleh, d’un coup d’oeil
méchant, l’interromp. Il lui dit brutalement : "Cesse de jacasser,
stupide serviteur. J’ai mal dormi et j’ai fait un cauchemar affreux …"

Le serviteur médusé
: "Oh, un cauchemar, mais quel genre de cauchemar ?"

Guelleh : "J’ai rêvé
que DAF s’était échappé de Gabode et qu’il se promenait
seul en liberté dans la ville, sans que ma garde ne s’en préocupe.
C’était effrayant !"

Le serviteur : "DAF
n’est pas un terroriste. Il ne vous aurait pas fait de mal … Il n’est jamais
armé …"

Guelleh : "C’est
bien pire, il avait un stylo et une feuille de papier et il notait tout ce
qu’il voyait". Rassure-moi, appelle Hassan Saïd pour qu’il vérifie
personnellement que DAF est bien à Gabode.

04/07/03 (B204) Avis et propositions pour les représentants des organisations et des communautés internationales. CESSEZ D’ENVOYER DE L’ARGENT A GUELLEH. De l’encre et du papier seront suffisants. Il fera le reste ! (Humour)

Ayant appris que les mauvaises
manières en terme de production de fausse monnaie continuent à
se perpétrer à Djibouti avec des rumeurs persistantes sur l’implication
de Guelleh en personne, nous nous permettons de suggérer à toutes
les Institutions et à tous les Gouvernements qui financent abusivement
ce régime corrompu, de cesser de lui envoyer de l’argent…

En recevant simplement
du papier et de l’encre, Guelleh saura très bien produire de l’argent
en quantité suffisante et même superflue pour assurer ses besoins
personnels, les dépenses somptuaires de son épouse et de sa
famille et pour acheter des complicités et des soutiens.

Cela aura le mérite
de coûter moins cher aux contribuables occidentaux, qui, s’ils ne sont
pas les seuls, contribuent largement, indirectement et bien involontairement
à soutenir l’insoutenable, l’arbitraire, la corruption et l’avilissement
du peuple Djiboutien.

 

27/06/03 (B204) L’ARDHD souhaite une bonne fête à tous les Djiboutiens à l’occasion du 26ème anniversaire de l’indépendance.

 

L’équipe de l’ARDHD
adresse tous ses voeux à tous les Djiboutiens à l’occasion de
la fête de l’indépendance, en espérant que l’indépendance
devienne une réalité et qu’ils soient enfin débarassés
du joug qu’ils subissent.

25/06/03 (B203B) Confirmation : le Procureur de la République de Toulouse est formel et il nous rassure totalement. (Le coin de l’humour)

 


« Rien, dans le dossier, ne permet de penser que le Général Zakaria ait participé à des soirées spéciales
à Toulouse ».

C’est par ces mots sans ambiguïté que
le Procureur de la République de Toulouse qui instruit le dossier des soirées spéciales de Toulouse, a mis un terme définitif à certaines
folles (et fausses) rumeurs qui couraient et qui avaient été lancées par des esprits malfaisants.