Articles

22/07/2017 (Brève 1039) Finalement ce sont deux colonels qui devraient remettre ses insignes de Chevalier de l’Ordre des Bourreaux au Sergent Ibrahim Ali Ibrahim.. (Fake)

Ordre des bourreaux de la RépubliqeDes sources, dignes de confiance, nous informent que contrairement à ce qui avait été envisagé durant un moment, ce n’est pas Guelleh qui remettra les insignes de Chevalier de l’ordre des Bourreaux de la Répblique au célèbre Sergent Ibrahim Ali Ibrahim.

En effet, les deux colonels Abdillahi Abdi et le P’tit Zak, respectivement chefs de la Police et de la Gendarmerie, Vice-Présidents et membres éminents de l’Ordre (pour leurs états personnels de services dans cette discipline) qui ont sollicité cet honneur.

La cérémonie est prévue pour ce prochain mardi. Même si le Palais de l’Escale n’a toujours pas apporté de réponse précise, il n’est pas impossible que Guelleh y assiste, accompagnée de sa tendre épouse, la Reine Paulette de Pacotilles, gérante discrète mais effective des affaires de la Principauté.

Si c’est le cas, le Sergent Ibrahim Ali Ibrahim du Poste de Police du PAID devrait être particulièrement honoré et félicité pour la capture suivie de mort du jeune Mohamed Hamadou Hamad. Des témoins pensent même qu’il pourrait obtenir une promotion d’officier dans les prochaines semaines, à la condition de s’engager à poursuivre ses actes cruels l’égard des dockers et plus généralement des constestataires de toutes ethnies, sans distinction et de transmettre son savoir-faire en matière de torture aux jeunes recrues de la Police.

Le corps diplomatique pourrait envoyer des observateurs à la cérémonie, afin de mieux répondre ultérieurement par la négative à toute demande future de visa qui pourrait être sollicitée par l’impétrant ou de reconnaissance d’un faux statut de réfugié.

Hélas une telle notoriété, acquise aussi rapidement, est souvent assortie de petits inconvénients.