Articles

07/02/2013 (Brève 105) Nos correspondants nous signalent des manifestations et des violences dans la capitale (confirmées par une dépêche Afriquinfos.com)

Selon ces informations, hier mercredi, des manifestations ont eu lieu à Djibouti. Des installations commerciales auraient été incendiées – al Gamil et des entrepots de Marill) et les dégâts seraient importants.

Les observateurs que nous avons pu contacter sont partagés sur l’analyse de la situation. Certains pensent que ces manifestations se sont développées (spontanément) après l’annonce de l’incarcération d’une personnalité.

D’autres vont plus loin en imaginant que le régime pourrait avoir intérêt à susciter des désordres à la veille d’un scrutin électoral où il serait mis en minorité (même avec le recours à des opérations massives de fraude). Un désordre sur la voie publique a souvent un impact sur le vote des populations qui aspirent à l’ordre public … Cette politique a été utilisée à maintes reprises par de nombreux régimes dictatoriaux. Cela a souvent été bénéficiaire pour les régimes ..

Mais attention, il y a des limites et la contestation peut se développer jusqu’à un point de non-retour et les régimes autoritaires finissent par tomber dans certains cas ….