Articles

28/02/2018 (Brève 1133) Des précisions sur la situation de Bolock Mohamed. Le parcours judiciaire n’est pas terminé (Correspondants)

Bollock Mohamed Abdou a été arrêté dimanche 26 février vers 14h par les policiers du SDS sur plainte du premier ministre. Après il a été deféré hier au parquet de djibouti et mis en examen pour diffamation, suite à un article en relation avec les dernières elections legislatives , publié par Mr Bolock dans les reseaux sociaux notamment face book. Placé sous mandat de depot à la prison civile de gabode dans la foulée.

Le lendemain, mardi 27, Bolock Mohmaed a été convoqué devant le tribunal correctionnel de flagrant délit pour répondre du délit de diffamation envers le premier ministre .

Après l’interrogatoire de l’accusé -qui a nié en bloc les faits de diffamation arguant qu’il avait seulement exprimé son opinion sur les élections et l’action du premier ministre, homme public- le procureur de la République a requis le renvoi de l’accusé à l’audience pénale du 6 mars pour diffamation et de prononcer une condamnation à une peine de prison avec sursis.

Bolock Mohamd a ajouté qu’il s’était exprimé en tant que membre du Conseil national du parti FRUD, et qu’il n’avait jamais ciblé la personne privée d’Abdoulkader Kamil (dont il avait été proche) mais qu’il avait émis son opinion sur l’action publique de la personne .