Articles

06/03/2018 (Brève 1135) Bolock Mohamed aurait été relaxé des faits de diffamation sur plainte du Premier ministre. (Correspondant)

Un correspondant, dont les informations sont toujours fiables, nous informe que Bolock Mohamed a été relaxé ce jour lors de l’audience qui devait rendre un délibéré, suite à sa comparution immédiate la semaine dernière, après un interrogatoire dans les locaux du SDS et un petit séjour à Gabode.

Hélas, nous n’avons que trop rarement l’occasion de louer l’indépendance et le courage des juges djiboutiens, surtout lorsque le plaignant est le premier Ministre, mais nous sommes heureux de pouvoir le faire en cette occasion ….

Il faut quand même reconnaître que les écrits de Bolock ne représentait pas un cas de diffamation à l’encontre de la personne du premier Ministre, mais simplement des critiques sur sa politique, expression libre, qui n’est en rien punissable aux yeux des différentes justices internationales.