Articles

07/03/2013 (Brève 117) ALERTE ROUGE : comme nous l’avions anticipé, le régime dictatorial de Guelleh n’a plus qu’une solution pour se maintenir en place contre la volonté populaire : celle de la terreur et l’arbitraire ! Le plan est déclenché ! Arrestations massives tous azimuts ! (ARDHD)

Face au ras-de-marée populaire qui a voté pour les listes de l’opposition et après avoir fraudé massivement les résultats (en inversant simplement les pourcentages) le régime n’a plus d’autre solution, que de susciter la terreur parmi la population pour tenter dd’empêcher le rejet de l’arbitraire, du mensonge, de l’injustice et des violences.

Se maintenir au pouvoir coûte que coûte !

1°) Les anonymes.
Le règime a fait procéder à l’arrestation arbitraire de centaines de manifestants qui ont été détenus dans des centres secrets et probablement, pour certains, soumis à la torture. Nous ne savons pas combien ont été libérés et combien sont encore détenus en toute illégalité. Quel a été le prix (j’allais dire la commission ..) qui a été demandée aux familles pour libérer certains détenus ? Certains observateurs parlent de plusieurs dizaines de milliers de FDj (Centaines d’Euro) qui auraient été exigés. Par qui ? Sur quelle base juridique ? Qui encaisse l’argent ? Qui le partage ou le garde ?

2°) Les leaders de l’opposition et les députés élus et reconnus officiellement, dans le cadre des 20 % affectés à l’opposition (*) sont emprisonnés et harcelés : citons DAF porte-parole de l’opposition, Ismaël Guedi Hared, tête de la liste USN, des religieux, pour ne nommer qu’eux, tellement la liste s’allonge chaque jour …

Bref, rien ne va plus en principauté de pacotilles. Il est temps de changer le patron, avant un drame épouvantable et l’émergence redoutée d’un climat de tensions sur fond de rivalités tribales ou claniques, que Guelleh n’a jamais cesser de provoquer et d’encourager.

* Comme un pourboire ? Mais non, ce n’est pas par générosité que Guelleh l’a octroyé. Il l’a utilisé uniquement pour se donner une image de démocrate plus présentable aux yeux des américains et des européens