Articles

22/03/2013 (Brève 125) L’information selon laquelle Me Zakaria aurait été arrêté et que nous avions publiée, avec des réserves, a été formellement démentie par la FIDH, puis par notre correspondant.

Après avoir pu joindre Me Zakaria par téléphone, la FIDH a formellement démenti l’information selon laquelle, il aurait pu avoir été arrêté à Djibouti. C’était une information qui nous avait été transmise par un représentant de la LDDH à l’étranger.

Nous prions les lecteurs de nous excuser, mais avec le régime de Guelleh, il faut s’attendre à de nombreuses surprises et avoir la capacité de réagir très vite.