Articles

02/10/08 (B467-B) Radio Vatican / Somalie : les islamistes ne reflètent pas le sentiment général de la population.

Ce mardi, à la veille de la fin du ramadan, des insurgés islamistes somaliens ont démoli l’église saint Antoine de Padoue, un monument désaffecté de Kismaayo.

Cette ville portuaire du sud de la Somalie, le 22 août dernier, avait été mise sous contrôle islamiste après plusieurs jours de combats contre les forces gouvernementales somaliennes et les éthiopiens.

Cette destruction aux allures de représailles ne révélerait pourtant pas un sentiment général de la population mais juste celle d’une poignée d’extrémistes.

C’est ce que nous explique Mgr Bertin, administrateur apostolique de Mogadiscio, au mirco de Sabine de Rozières

02/10/08 (B467-B) RIA Novosti (Ru) Cargo Faïna: la Somalie ignore la destination du fret militaire (officiel)

Le gouvernement somalien ignore la destination du fret militaire acheminé par le cargo Faïna, détourné le 25 septembre par des pirates au large des côtes somaliennes, a déclaré lors d’une conférence de presse à RIA Novosti l’ambassadeur de Somalie en Russie Mohamed Mohamoud Handule.

"Le gouvernement somalien n’a pas reçu de données concernant la destination du navire – Kenya, Sud-Soudan, Erythrée ou autres pays, nous ne savons rien", a-t-il indiqué.

Les pirates somaliens prétendent que les 33 chars T-72 découverts à bord de Faïna seraient destinés au Soudan, ce que nie l’Ukraine.

Le diplomate a exigé la coopération des armateurs avec le gouvernement somalien lors du versement de la rançon, saluant la France pour avoir accompli deux opérations contre les pirates somaliens.

Les pirates ont récemment revu à la baisse le montant de la rançon réclamée pour la libération des marins détenus, dont deux Russes, de 35 à 20 millions de dollars. Le capitaine du cargo et citoyen russe Vladimir Kolobkov est décédé des suites d’une insuffisance cardiaque aiguë.

02/10/08 (B467-B) Ria Novosti / Somalie: les navires russes autorisés à lutter contre les pirates (ambassadeur)

Le président somalien a autorisé les navires de guerre russes à combattre les pirates en mer et sur la terre ferme, a annoncé mercredi lors d’une conférence de presse à RIA Novosti l’ambassadeur de Somalie à Moscou Mohamed Mohamoud Handule.

"Les navires russes ont reçu l’autorisation du président somalien de lutter contre les pirates dans les eaux territoriales somaliennes et sur terre", a-t-il fait remarquer.

"La Somalie s’est adressée à la Russie afin d’obtenir de l’aide dans la lutte anti-piraterie", a-t-il fait remarquer.

Le cargo ukrainien Faïna a été détourné le 25 septembre par des pirates au large des côtes somaliennes, avec à son bord 33 chars russes T-72 à destination imprécise. L’équipage est constitué de deux Russes, 17 Ukrainiens et un Letton.

La Russie a dépêché la frégate Neoustrachimy, qui sera chargée d’assurer la sécurité des navires russes pendant plusieurs mois dans cette zone dangereuse, où les abordages se multiplient.

02/10/08 (B467-B) XINHUA : Somalie : 14 marins philippins libérés par les pirates

Quatorze marins philippins, et le corps d’un marin décéd é lors de la prise d’otage, ont été libérés sur les 79 membres d’équipage des deux pétroliers malaisiens détournés par des pirates somaliens depuis samedi, a déclaré le gouvernement philippin mardi.

Neuf des Philippins ont été libérés lundi, selon un communiqué de l’ambassadeur philippin en Malaisie, Victoriano Lecaros. Un autre marin, identifié comme étant Jayson Dumagat, est décédé pendant sa captivité.

Les neuf marins sont en bonne santé et "reviennent bientôt", a indiqué le porte-parole de la présidence, Lorelei Fajardo.

Leur libération intervient deux jours après que les pirates somaliens ont libéré cinq marins philippins samedi.

Selon les media, leurs employeurs ont versé une "grosse" rançon pour la libération des marins.

Suite à la libération des 14 hommes, il reste 82 marins philippins détenus par les pirates somaliens.

Les marins philippins représentent un tiers de la main d’ oeuvre de pêche du monde, ce qui les rend très vulnérables aux enlèvements par les pirates. Huit navires avec des Philippins à bord ont été attaqués près des eaux somaliennes et du Golfe d’Aden ces trois derniers mois.

Le Bureau maritime international ont enregistré plus d’une cinquantaine d’attaques ou de tentatives d’attaques dans ou près du Golfe d’Aden cette année, par rapport à 13 l’année dernière. Le littoral somalien est considéré comme l’un des plus dangereux au monde à cause de la piraterie.

02/10/08 (B467-B) XINHUA : Somalie : 14 marins philippins libérés par les pirates.

Quatorze marins philippins, et le corps d’un marin décéd é lors de la prise d’otage, ont été libérés sur les 79 membres d’équipage des deux pétroliers malaisiens détournés par des pirates somaliens depuis samedi, a déclaré le gouvernement philippin mardi.

Neuf des Philippins ont été libérés lundi, selon un communiqué de l’ambassadeur philippin en Malaisie, Victoriano Lecaros. Un autre marin, identifié comme étant Jayson Dumagat, est décédé pendant sa captivité.

Les neuf marins sont en bonne santé et "reviennent bientôt", a indiqué le porte-parole de la présidence, Lorelei Fajardo.

Leur libération intervient deux jours après que les pirates somaliens ont libéré cinq marins philippins samedi.

Selon les media, leurs employeurs ont versé une "grosse" rançon pour la libération des marins.

Suite à la libération des 14 hommes, il reste 82 marins philippins détenus par les pirates somaliens.

Les marins philippins représentent un tiers de la main d’ oeuvre de pêche du monde, ce qui les rend très vulnérables aux enlèvements par les pirates. Huit navires avec des Philippins à bord ont été attaqués près des eaux somaliennes et du Golfe d’Aden ces trois derniers mois.

Le Bureau maritime international ont enregistré plus d’une cinquantaine d’attaques ou de tentatives d’attaques dans ou près du Golfe d’Aden cette année, par rapport à 13 l’année dernière. Le littoral somalien est considéré comme l’un des plus dangereux au monde à cause de la piraterie.

02/10/08 (B467-B) XINHUA : Somalie : début des négociations pour libérer le navire ukrainien

Les négociations pour la libération du navire cargo ukrainien, le MV Faina, transportant des tanks et d’autres armes ont commencé, alors que les Etats-Unis et d’autres marines ont barricadé le navire aux larges de la région côtière somalienne.

Andrew Mwangura, coordinateur du Programme d’assistance aux marins d’Afrique de l’est, a déclaré mercredi que les négociations ont commencé entre les propriétaires du navire et les pirates afin de libérer le matériel militaire dont le propriétaire reste inconnu.

"Les contacts téléphoniques ont commencé entre les pirates somaliens et les propriétaires du navire. Mais au train où vont les choses, les négociations pourraient prendre du temps car la rançon demandée est trop élevée", a déclaré M.Mwangura à l’agence Xinhua par téléphone.

Les pirates somaliens, qui ont enlevé le MV Faina avec 21 membres d’équipage et des tanks 33 T-72 jeudi dernier, ont fait savoir qu’ils sont surveillés 24h/24 par les navires et hélicoptères américains.

On compte 20 membres d’équipage à bord après la mort d’un Russe. La plupart des marins sont Ukrainiens, deux sont Russes et un Letton.

Les hommes armés ont demandé 20 millions de dollars américains pour la libération du MV Faina.

D’après les officiels américains, le navire est toujours encerclé par trois petits navires de pirates.

02/10/08 (B467-B) XINHUA : Un organisme régional des armes légères regrette l’enlèvement du cargo militaire

Le Centre régional sur les armes légères et de petit calibre (RECSA) a exprimé jeudi ses regrets à l’égard de l’enlèvement du cargo militaire par des pirates somaliens tout en indiquant que cet incident constituait un risque pour la sécurité de toute la région.

Le RECSA basé à Nairobi, chargé de la coordination des actions contre la prolifération des armes légères et de petit calibre illicites dans la région des Grands lacs, de la Corne de l’Afrique et des pays limitrophes, a appelé les Etats de la région à mettre en sécurité de toute urgence des armes dangereuses.

"Non seulement l’action prise par ces pirates a le potentiel d’éroder les progrès réalisés jusqu’ici dans les efforts visant à réduire le nombre d’armes légères illégales en circulation, mais aussi elle constitue une sérieuse menace à la sécurité de la Somalie et de toute la région," a souligné le RECSA.

Le Centre régional a invité le gouvernement kenyan, des pays voisins et étrangers à agir promptement pour garantir la sécurité de ce cargo potentiellement dangereux.

Entre-temps, davantage d’efforts doivent se déployer pour parvenir à une solution durable au conflit dans ce pays de la Corne de l’Afrique ravagée par la guerre," a affirmé l’organisation.

Vendredi dernier, les pirates se sont emparés du cargo ukrainien Faina au large des côtes somaliennes alors qu’il transportait 33 chars et d’autres armes pour le Kenya.

02/10/08 (B467-B) Afrik.com / Somalie : une force navale se regroupe autour du cargo d’armes des pirates

Plusieurs navires de guerre étrangers encerclaient ce mercredi le cargo ukrainien Faina tenu par des pirates aux larges des côtes somaliennes depuis le 25 septembre.

Selon Jeune Afrique, au moins trois bateaux de guerre russes et malais font route vers les côtes somaliennes, où trois navires de guerre américains surveillent déjà étroitement le Faina.

Le cargo ukrainien avait été capturé le 25 septembre, alors qu’il faisait route vers le port Kenyan de Mombasa, avec à son bord une importante cargaison d’armes dont 33 chars d’assaut T-72.