Articles

21/12/10 (B583) ARD : Compte rendu et photos de la manifestation du 18 décembre 2010 à Paris et Bruxelles

________________________ Note de l’ARDHD

Afin de ne pas pénaliser les internautes qui ne disposent pas d’une ligne à haut débit, nous avons choisi de limiter le nombre de photos qui illustrent cet article.

Les internautes intéressés pourront télécharger un fichier Word qui les contient toutes et qui permet d’obtenir des agrandissements.
Lien pour télécharger le fichier
_______________________________

Double manifestation européenne à Paris et Bruxelles samedi 18 décembre 2010, en commémoration de la tuerie d’Etat survenue le 18 décembre 1991 à Arhiba dans Djibouti-ville.

_____________________________ 1 – Paris

A Paris, une cinquantaine de manifestants se sont rassemblés devant l’ambassade de Djibouti de 14h30 à 16 h et scandé des slogans condamnant une nouvelle fois depuis 19 ans la tuerie d’Arhiba, où 59 civils tués et 80 blessés n’ont jamais obtenu ni réparation ni ouverture d’une enquête sur les causes de l’expédition punitive.

Les nombreux slogans ont dénoncé les crimes commis par les partisans forces armées et de sécurité d’Ismaël Omar Guelleh au cours de son long règne comme chef de la sécurité intérieure et chef de cabinet de l’ancien président Hassan Gouled depuis 1977 puis comme chef de l’Etat à partir de 1999.

Le représentant de l’ARD en Europe a rappelé dans quelles circonstances s’est déroulée la tuerie d’Arhiba et a informé les manifestants de l’incarcération à la prison de Gabode depuis le 15 décembre 2010 du Président de la fédération de l’ARD à Tadjourah Youssouf Ambassa, du membre du comité exécutif de l’ARD Mohamed Ismaël Aden et de cinq lycéens djiboutiens Idriss Ali Mohamed, Idriss Houssein Barkhat Siradj, Souleymane Ali Dabalé, Mohamed Abayazid Mohamed et Gadito Bourhan Abdallah.

Le président de l’ADD Ahmed Kassim a pris la parole pour présenter à son tour la situation que connaît Djibouti s’agissant des victimes civiles de la dictature de Djibouti sur l’ensemble du pays.

La Radio Nabad Nantes a interviewé par téléphone le représentant de l’ARD sur le pourquoi de la manifestation et sur le contexte des actions de l’opposition en cours à Djibouti.

Face à la manifestation, les fonctionnaires de l’ambassade de Djibouti barricadés derrière un cordon de policiers et blottis derrière les vitres de la légation ont sorti leurs caméras et filmé joyeusement le groupe de manifestants désormais répertoriés comme les ennemis du régime d’Ismaël Omar Guelleh.

_______________________________ 2 – Bruxelles

A Bruxelles, la manifestation a rassemblé une centaine de participants au point de départ de la gare de midi pour se rendre face à l’ambassade de Djibouti entre 14 h 30 et 15 h 30. Des slogans hostiles au dictateur de Djibouti ont été scandés et le représentant de l’ARD en France Hamad Daoud a pu rappeler la situation qui prévaut à Djibouti, ainsi que la situation des prisonniers politiques de l’ARD détenus à Gabode.

De même ont pris la parole le président du MRD Daher Ahmed Farah, le représentant du FRUD Mohamed Abdallah Houmado et le représentant du FDP Djilani Ibrahim Ahmed.

L’ARD a participé à cette double manifestation aux côtés de l’Association pour la Démocratie et le Développement (ADD) à Paris et aux côtés du Forum pour la Démocratie et la Paix (FDP) à Bruxelles. Un nombre important d’organisations citoyennes avaient pris part à la commémoration, notamment le FRUD, l’AFASPA, l’ORDHD et Femmes solidaires, à Paris, le FRUD, le MRD, l’UDJ et le Congrès Djiboutien pour la Solidarité (CDS) à Bruxelles.

Un compte rendu de la conférence et de la manifestation d’Ottawa sera diffusé sous peu.

Le représentant de l’ARD en Europe

21/12/10 (B583) L’équipe de l’ARDHD souhaite de joyeuse fêtes de Noël à tous les chrétiens.

En souhaitant de joyeuses fêtes de Noël à tous les chrétiens, l’équipe de l’ARDHD a une pensée spéciale pour toutes celles et tous ceux qui souffrent en raison de leur religion et en particulier celles et ceux qui sont harcelés et parfois même torturés dans les pays de la Corne de l’Afrique : Somalie, Erythrée.

Elle a aussi une pensée profonde pour tous ceux qui se battent pour faire respecter les Droits de l’Homme, à Djibouti, comme dans d’autres pays où ils sont bafoués.

La fête de Noël pour les chrétiens est l’anniversaire de la naissance du Christ : c’est un moment de joie et de bonheur que l’on partage traditionnellement en famille au cours d’une messe suivie d’un repas de fête.

21/12/10 (B583) Radio-Trottoir / Des nouvelles informations sur Djibouti 24 : la nouvelle machine de guerre imaginée par “Paulette”(Lecteur)

Scandalisé par les propos honteux diffusés, par le site soi-disant de l’opposition, à l’encontre de l’ARDHD et de la LDDH et de leurs dirigeants, j’ai effectué ma petite enquête dont je vous livre les résultats.

Je ne suis pas encore en mesure de les certifier, mais selon les premieres informations que j’ai reçues, Djibouti24 serait dirigé par Paulette.

Pour assurer une certaine crédibilité, elle autorise la diffusion de quelques informations contre le regime et les ministres à la condition de ne jamais s’exprimer contre elle, ni contre le grand Chef du gang, ni contre ses proches collaborateurs …

Ce serait la Présidence qui paierait les employés, sur le budget du Service de presse qui est dirigé par un certain Naguib Ali Taher.

C’est un ex-journaliste à la RTD, fils d’un ancien deputé arabe d’Ali Aref à l’époque coloniale, et dont le père a toujours été hostile à l’independance et à l’exclusion des issas de Djibouti.

J’essaye d’avoir des compléments d’information que je vous enverrai aussitôt et je vous remercie de publier ce message que j’adresse à tous mes compatriotes, afin qu’ils soient très prudents s’ils consultent Djibouti 24 … C’est la machine de guerre de Paulette !

21/12/10 (B583) LDDH / La situation dans la région d’Ali Sabieh est très préoccupante.




Le Président

NOTE D’INFORMATION DU 20 DECEMBRE 2010


La situation dans la région
d’Ali Sabieh est très préoccupante.

La Région d’Ali Sabieh était l’une des rares régions où un front armé n’existait pas, où la répression militaire n’était pas violente comme au Nord ou l’Ouest de notre pays.


Certes, l’instabilité et la paix sociale sont depuis dix totalement dégradées.


Tous les projets bidon inaugurés par le corrompu-usurpateur au pouvoir se sont avérés comme un vaste programme de mensonges aux approches des élections mascarades qui durent depuis plus de dix ans.


La situation de la crise sociale consécutive au non paiement des salaires des cheminots en majorité originaires de la région d’Ali Sabieh.


Avec la paralysie du Chemin de Fer, la population de cette région meurt à petit feu.


Un mouvement insurrectionnel risque d’éclater dans un proche avenir avec la répression, les exécutions extrajudiciaires, avec le renfort incompréhensible des Forces armées et l’instauration de temps à autres d’un couvre feu sans nom ni raison valable.


Même la ville frontalière Assamo connaît depuis vendredi dernier des répressions

sanglantes.


La Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) dénonce ce genre de répression dans cette région jusqu’à présent épargnée.


En effet, il est a déploré les tirs à balles réelles qui ont blessé :

– Mohamed Hassan Bahdon ;

– Abdillahi Hassan Bahdon ;

– Ahmed Hassan


Faut-il rappeler que parmi les blessés deux sont des frères de Salah Hassan Bahdon exécuté froidement en 2009.


Plusieurs autres on été séquestrés notamment Bahdon Gacalow, Daher Djibril Egueh , Ibrahim Alaleh Damiri.


La Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) est très inquiète de la recrudescence de la répression et de la paralysie économique de cette région.

NOEL ABDI Jean-Paul

21/12/10 (B583) GED : Communiqué pour soutenir l’ARDHD, diffamée par un site gouvernemental, qui essaie de se faire passer pour un site d’opposition.

Communiqué
du Porte-parole
du
Gouvernement en Exil
de Djibouti
21 décembre 2010

Constatant les attaques qui sont véhiculées sur un site, qui prétend frauduleusement être une émanation de l’opposition, le GED tient à apporter son soutien le plus total à l’ARDHD et à la LDDH, ainsi qu’à leurs dirigeants qui ne se retranchent pas derrière un anonymat de circonstance : MM. Jean-Paul Noël Abdi et Jean-Loup Schaal.

Nous rappelons que le site de l’ARDHD donne la parole à toutes les Djiboutiennes, à tous les Djiboutiens, à tous les partis et les mouvements d’opposition et aux differentes associations, en restant neutre.

Ce site a toujours defendu les droits fondamentaux des Djiboutiens: liberté, justice et démocratie.

Son président M. Jean-Loup Schaal, est souvent présent dans les manifestations et il a toujours était en première ligne pour défendre la cause des opposants politiques. Rappelons qu’il a été frappé d’une condamnation à ce propos, alors que les personnes ayant écrit les articles n’avaient pas eu le courage de se presenter pour témoigner….

S’il restait à IOG et à ses différents organes de presse un minimum de fierté, pourquoi s’attaquerait-il à la France et à ses nationaux quand ils soutiennent les désirs légitimes de la population ?

Rappelons qu’après avoir engagé le conflit suicidaire contre l’Erythrée, sur la recommandation de ses généraux d’opérette, le dictateur avait été contraint de supplier la France de faire intervenir les FFDJ sur le terrain, parce que nos services de santé n’ étaient pas en mesure de soigner nos propres blessés, ni de les évacuer sur des installations sanitaires : et ce sont encore celles des forces françaises qui ont assuré les soins avec efficacité ?

Dans ces conditions, pourquoi ne demande-t-on pas à la premiere dame du pays, à son mari le dictateur et aux principaux dirigeants du système, de renoncer à leur nationalité française.

Le site Djibouti 24 est piloté en sous-main par l’équipe au pouvoir et non pas par des Djiboutiens, opposants et sincères.

Il n’est que de constater que ce site n’a jamais fait état des crimes commis dans le pays sous les ordres des plus hauts dignitaires. Il n’a jamais parlé du viol de la Constitution, des assassinats, des violences contre les populations rurales, ni des differents trafics organisés par les hauts responsables du pays, etc…

Et c’est sur ces bases qu’il imagine pouvoir retourner les Djiboutiens aujourd’hui contre l’ARDHD et contre son président afin de développer un climat de haine contre la France et les Français ?

Parce que ce regime sait qu’il est train de s’ecrouler et que sa fin est proche et qu’il commence à pratiquer la politique de la terre brûlée !

Mohamed Saleh Alhoumekani
Porte-Parole du GED

20/12/10 (B583) Le Journal de la Flibuste – Ces marins abandonnés dans les geôles des pirates – Les pirates somaliens relâchent un matelot tunisien du Hannibal II (2 articles)

_______________________ 2 – France-Soir

Somalie – Ces marins abandonnés dans les geôles des pirates

Près de 700 marins, toutes nationalités confondues, sont retenus par des pirates en Somalie

Ils croupissent au fond de leur bateau dans la chaleur et l’obscurité : des centaines de marins ukrainiens, yéménites ou philippins, capturés par des pirates somaliens et souvent abandonnés par leurs gouvernements ou leurs employeurs, attendent depuis des mois une hypothétique libération.

Ces marins – 669 à ce jour selon l’association Ecoterra International, spécialisée dans les questions de piraterie – s’apprêtent à passer les fêtes de fin d’année dans l’oubli.

Ainsi, capturé le 29 mars dans le golfe d’Aden avec sa cargaison de générateurs, le MV Iceberg est une proie typique des flibustiers somaliens : un roulier de 4.000 tonnes battant pavillon panaméen, appartenant à une société installée à Dubaï, avec à son bord un équipage composite de 24 marins venus du Yémen, de l’Inde, des Philippines, du Ghana, du Soudan et du Pakistan.

Les équipages malades

« Les maladies se développent parmi l’équipage : certains souffrent d’hémorroïdes, un marin a perdu la vue et un autre a de graves problèmes d’estomac », témoigne le capitaine du navire, le Yéménite Abdirazzak Ali Saleh. « L’eau que nous buvons est sale et nous devons nous contenter d’un repas par jour, du riz. L’équipage souffre autant physiquement que moralement », ajoute le capitaine.

Interdits de contacts téléphoniques avec leurs familles, les marins sont confinés dans une pièce de 25 m2. Les marins restent souvent plus longtemps que nécessaire aux mains de leurs ravisseurs, car « plus un détournement (de bateau) dure, plus le propriétaire du navire peut obtenir d’argent s’il bénéficie d’une bonne assurance et des bons relais », accuse l’association Ecoterra.

« Des négociations qui devraient être bouclées en trois ou quatre semaines peuvent s’éterniser pendant des mois, en l’absence d’un interlocuteur qui ait à cœur le sort de l’équipage », témoigne un porte-parole de cette association de défense des droits de l’homme et de l’environnement.

_______________________ 1 – Kapitalis avec AFP

Les pirates somaliens relâchent un matelot tunisien du Hannibal II

L’agence Afp rapporte qu’un marin tunisien du Hannibal II prisonnier des pirates somaliens est soigné, depuis hier, à bord d’une frégate de l’Union européenne.

La force navale européenne Atalante a annoncé qu’elle avait évacué d’urgence vendredi pour raison médicale un des marins tunisiens du Hannibal II, avec l’accord des pirates qui retiennent le navire et son équipage depuis le 11 novembre.

Le capitaine du Hannibal II, affrété par la société privée tunisienne Gabes Marine Tankers (Gmt), avait fait savoir jeudi «que les pirates avaient accepté que son marin, qui avait très mal à l’estomac, soit transféré à bord d’un navire de guerre croisant dans le secteur pour y être soigné», a indiqué le quartier général d’Atalante dans un communiqué.

Plusieurs unités ayant répondu à l’appel, le matelot tunisien a d’abord été transféré par bateau pneumatique à bord de la frégate thaïlandaise Pattani, de la force navale internationale sous commandement américain, la Cmf.

Il a ensuite a été transporté par hélicoptère à bord de la frégate allemande Hamburg, relevant d’Atalante, mieux équipée pour un traitement médical, a expliqué la force anti-piraterie européenne.

Le marin tunisien qui «souffre peut-être d’appendicite», a déclaré à l’Afp le porte-parole d’Atalante, le lieutenant-colonel Paddy O’Kennedy, sera ultérieurement rapatrié en Tunisie, quand son état le permettra.

«C’est sans doute la première fois, à notre connaissance, qu’une telle évacuation se fait, avec la permission des pirates», a relevé l’officier européen.

Le Hannibal II, qui transportait de l’huile de palme de Malaisie avait à son bord 31 membres d’équipage dont 23 Tunisiens 4 Philippins, un Croate, un Géorgien, un Russe et un Marocain, lors de l’attaque par les pirates.

Le navire est actuellement à l’ancre au large de Garacad, sur la côte nord-est de la Somalie, a précisé Atalante.

De source proche du propriétaire, on a appris que les pirates avaient réclamé une rançon.

20/12/10 (B583) VERITE -> Message pour les membres des Services de sécurité : ne soutenez pas les membres du clan, contre le peuple, en vous livrant à des actes criminels ! (Lecteur)

Chers frères, militaires, membres des forces de police, de la gendarmerie et de la garde républicaine au service exclusif du clan dominant, vous êtes tous des citoyens de ce morceau de terre.

Chers frères, hommes en tenue, le monde évolue ! Les pays Africains s’orientent vers la transparence et la bonne gouvernance. Leurs peuples aspirent à une vie saine et à une politique d’ouverture. Le peuple a la décision souveraine pour choisir les leaders qui dirigeront son pays.

La démocratie est incontournable et les avancées dans ce domaine sont irréversibles.

Chers frères, vous constituez la force de défense contre les ennemis de l’extérieur, vous êtes la vitrine et la fierté du peuple, vous êtes des éléments compétents dans le domaine de la sécurité.

Même si votre mission est détournée pour satisfaire ses objectifs personnels par le fils de l’Oued tels que les massacres de la population AFAR dans le nord, le peuple vous estime parce que vous êtes des cadres compétents et humains qui ont les moyens et l’expérience pour venir en aide et assister les nomades et les bédouins qui résident loin de la métropole.

Même si vos grands chefs galonnés au couleur du clan dominant, sont des anciens nettoyeurs des canons de l’artillerie au camp l’aumônier à Douda, le peuple apprécie beaucoup les officiers supérieurs qui ont obtenu leur grade en passant de peloton en peloton d’Obock à Arta, à l’époque coloniale et qui n’ont pas le sang de nos frères sur les mains.

Même si vos cartes électorales sont saisies et utilisées au camp cheik Osman pour soutenir le tyran, le peuple a confiance et a besoin de vous pour retrouver sa liberté, une vie meilleure et pour refuser ensemble le 3eme mandat.

Chers frères, policiers et gendarmes, vous êtes des fonctionnaires proches de la communauté, ne cédez pas à la tentation ni aux promesses mensongères du clan.

  • ne votez jamais pour le fils du rail
  • ne levez jamais la main pour faire du mal à un concitoyen qui s’oppose à la domination tyrannique,
  • n’utilisez jamais par la force contre les pauvres citoyens harcelés par le clan dominant,
  • ne soutenez pas un dictateur qui s’apprête à voler l’élection présidentielle
  • refusez, comme c’est votre droit légitime et votre devoir, les ordres absurdes, injustes et inhumains, qui priveront le peuple de la justice et qui plongeront le pays dans la violence et dans la famine totale
  • cessez de croire aux mensonges du roi, car il n’a plus le soutien populaire et qu’il est déconnecté de la réalité.

Chers frères, qui servez dans les détachements au service du clan et particulièrement dans la garde républicaine, vous venez des différents services de sécurité. Vous avez été triés sur le volet dans les effectifs de la police, de la gendarmerie. Parmi vous, nombreux sont ceux qui ont été sélectionnés dans les camps de refugiés : Ali-Add et Holl-Holl. Vous savez que l’on renforce actuellement vos effectifs en intégrant désormais des délinquants notoires qui ont été recrutés dans les quartiers de Djibouti, mais tous issus de la même communauté : celle des Mamassan, afin d’assurer une majorité ethnique favorable au dictateur dans cette unité d’élite.

Vues toutes ces magouilles orchestrées par le tyran, le peuple vous dit, soyez vigilants et ne tombez pas dans le piège. Refusez de commettre des crimes envers les citoyens innocents qui ne cherchent que le respect de leurs droits légitimes.

Chers frères des forces de sécurité ! Vous avez accompli votre mission, vous avez servi votre pays en appliquant les méthodes du fils du rail. Ces actes sont en contradiction avec les règlements militaires et les textes applicables aux conflits armés.

Certains d’entre vous ont commis des crimes envers des citoyens sans défense.

Tout le monde sait que ceux-là sont passibles de peines lorsqu’ils seront jugés par le TPI. Mais d’autres n’ont été que des exécutants passifs, obéissant aux ordres du clan pour obtenir des promotions ou des avantages en nature.

Ces derniers, aussi, seront jugés selon le degré et la gravité de leurs actes criminels.

Chers frères, vous avez l’énergie, la force et le savoir-faire. Refusez de soutenir, et de supporter les mensonges véhiculés par le clan pour garder le roi au trône.

  • – vous savez que la population AFAR du nord est persécutée nuit et jour par vos unités,
  • – vous savez que Bobard 1er et son clan ne sont pas des gens ni honnêtes, ni responsables, assurant le pouvoir avec la dignité qui s’impose dans le contexte actuel de difficultés économiques et d’instabilité régionale.
  • – vous savez que la mauvaise gestion des finances publiques de notre petit pays, nous conduit vers un gouffre sans issu et que les jeunes générations vont payer pour les erreurs et les détournements commis sous IOG,
  • – vous savez que la Qabyo influence le tyran et qu’elle a besoin, pour satisfaire ses ambitions personnelles, de susciter ue climat de violence au sein de la population.
  • – vous savez que la pauvreté touche désormais la grande majorité des foyers et que les familles sont les plus vulnérables.
  • – vous savez que fils d’Anjero nomme nos députés, nos ministres et les représentants de nos régions, uniquement sur des critères ethniques et non de compétence, pour s’assurer leur fidélité et leur engagement pour soutenir la dictature,

Chers frères, le moment est venu d’agir pour retrouver notre liberté et une vie saine. Il n’y a plus une minute à perdre ! Demain, on jugera les héros qui se seront démarqués pendant qu’il en est encore temps, de ces dirigeants corrompus qui contribuent à l’asservissement de notre population, pour satisfaire l’avidité du clan.

20/12/10 (B583) Les traits de l’Erythrée – Afewerki a peur des USA (1 article)

___________________________ 1 – JDD

WikiLeaks-Erythrée: Afewerki a peur des EU

"Isaias Afewerki pense que les Etats-Unis vont tenter de le tuer en lançant un missile sur sa maison de Massawa", rapporte un télégramme de l’ambassade américaine en Erythrée, révélé samedi par WikiLeaks.

Le document diplomatique cite une responsable de l’ONU, l’ancien ambassadeur américain, Ronald McMullen. Afewerki serait également persuadé que le Premier ministre éthiopien, Meles Zenawi, a tenté de le faire tuer en 1996.